Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 

France - Mercredi 24/07/2019 - energiesdelamer.eu. Le Conseil d'Etat a rendu son Arrêt à propos du Parc en mer de Saint-Brieuc suivant le recours présenté devant le Conseil d'Etat par Nass & Wind contre l'attribution par l'Etat du parc éolien en mer de Saint-Brieuc à Ailes Marines.

Seule, la société Nass&Wind avait attaqué les précédents jugements et avait présenté un recours devant le Conseil d’Etat. Le consortium mené par Energies Renouvelables comprenait également Orsted.

 

La CRE a, par délibération du 5 avril 2012 portant avis sur le choix des offres que le ministre envisage au terme de l’appel d’offres, classé en premier rang la candidature de la société Eolien maritime France et en deuxième rang celle de la société Ailes Marines.

Le ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement et le ministre délégué auprès du ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique ont toutefois, par la décision du 6 avril 2012, attribué ce lot à la société Ailes Marines.

Par lettre du 19 avril 2012, les ministres ont informé la société Eolien Maritime France du rejet de sa candidature, au motif qu’il y avait lieu de « répartir l’effort industriel sur plusieurs candidats afin de privilégier une répartition des risques sur plusieurs opérateurs (...) et de minimiser les risques d’exécution du programme d’ensemble ».

 

Dans la procédure menée par Nass & Wind le Conseil d’Etat avait noté :

La société Nass & Wind soutient que la décision de rejet de la candidature du consortium dont elle est membre, représenté par la société Eolien maritime France, est illégale en tant que les ministres signataires ont mis en œuvre un critère étranger à ceux prévus par le cahier des charges.

 

Pour en savoir plus, vous devez lire le jugement du Conseil d’Etat statuant au contentieux N°416862

 

SOCIETES NASS & WIND SMART SERVICES

Mme Fanélie Ducloz Rapporteur

  1. Stéphane Hoynck Rapporteur public

Séance du 3 juillet 2019 - Lecture du 24 juillet 2019

 

Le recours de l'association Gardez le Cap est rejeté.

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/