Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

EDM WoodMackensie 19 06 019

 

 

 

Monde - Mercredi 19/06/2019 – energiesdelamer.eu. Selon une nouvelle étude de Wood Mackenzie Power and Renewables, le marché mondial des opérations d’exploitation et de maintenance en mer (O & M) devrait augmenter de 17% par an pour atteindre €11 milliards d’ici 2028.

 

 

"Shimeng Yang, responsable du rapport et analyste en chef de l'éolien en mer pour Wood Mackenzie, a déclaré. "Les coûts d'exploitation et de maintenance des turbines constituent la plus grande part des dépenses en OPEX liées à l'éolien offshore." L'incertitude liée aux défaillances de composants clés entraîne une augmentation des coûts. Ainsi, une approche proactive est fortement privilégiée pour remplacer les composants clés afin de réduire les temps d'arrêt des éoliennes et les pertes de revenus qui en résultent. "

           

Ce rapport fournit un examen et une évaluation par Wood Mackenzie Power & Renewables des tendances du marché des opérations et de la maintenance d’éoliennes en mer. Il comprend une vue d'ensemble de la taille du marché mondial de l'exploitation et de la maintenance, du paysage du marché européen de l'exploitation et de la maintenance de parcs éoliens offshore, de la stratégie Opex, de la stratégie d'exploitation et de maintenance, des pratiques de service et de la logistique éolienne. Nos rapports et données sur l'énergie et les énergies renouvelables fournissent des informations détaillées sur l'état actuel et futur de la production d'électricité.

 

L’Europe en première place

L'Europe est le plus gros contributeur avec une valeur de € 6,7 milliards, devant la région Asie-Pacifique

Les parcs éoliens offshore opérationnels en Europe sont relativement jeunes mentionne le rapport. 80% de la base installée restera dans la première moitié de leur durée de vie théorique d’ici 2028.

Les projets sans subvention dorénavant sont couramment utilisés dans les marchés établis, mais une capacité de production supérieure à 27 GW est attendue hors subvention dans les années 2030.

Le point fort : l’optimisation de la maintenance et des turbines

L'optimisation de la maintenance joue un rôle clé dans le rapport prix et les revenus, en particulier pour les projets exposés aux risques, observe Wood Mackenzie avec une baisse de 57% des OPEX moyens en Europe entre 2019 et 2028 en prévision, principalement en raison de puissances nominales plus élevées, d'une fiabilité améliorée des turbines, d'économies d'échelle en service (grâce à des projets de plus grande envergure), de nouvelles pratiques de service et d'opportunités de regroupement",



Toujours des risques sur les pâles et le point faible les câbles L'érosion et la réparation des pales restent une préoccupation majeure dans l'espace offshore, causant environ 5 000 jours d'indisponibilité dans le monde, entraînant des coûts de réparation directs et une perte de revenus de 61 millions d'EUR. Daniel Liu, analyste principal chez Wood Mackenzie, a déclaré: "La conception de la turbine et les conditions de fonctionnement difficiles sont à l'origine de l'érosion. Les nouveaux modèles ont des rotors plus gros pour une plus grande production d’énergie tout en augmentant la vitesse de pointe. "  Selon le rapport, les défaillances de câbles représentent le risque le plus élevé pour le développement et l’exploitation du projet, malgré une durée de vie conceptuelle des câbles de 25 ans.  Les défauts de fondation peuvent également être coûteux, mais il est peu probable qu'ils aient un impact immédiat sur les opérations.  Les navires   La demande de navires de maintenance augmente par rapport aux navires plus grands. "Cette tendance a été alimentée par une offre excédentaire de navires sur le marché, qui devrait s'intensifier au milieu des années 2020, lorsque les turbines de la prochaine génération commenceront à être déployées", a déclaré Søren Lassen, analyste en chef de l'éolien offshore de Wood Mackenzie. . Presque toutes les éoliennes offshore utilisent des systèmes de surveillance conditionnelle (CMS), bien que leur utilisation diffère d'un constructeur à l'autre, tel que Siemens Gamesa et MHI Vestas. Les accéléromètres et les capteurs de vibrations sont deux des systèmes les plus avancés sur le plan technique et commercial. La recommandation Le rapport de Wood Mackenzie recommande aux opérateurs d'analyser l'accessibilité des parcs éoliens en mer en fonction des caractéristiques du projet. De la production d'énergie du parc éolien aux spécifications logistiques, en passant par les conditions météorologiques et les coûts d'exploitation, le résultat de l'analyse d'accessibilité permettra à l'opérateur de réaliser de manière rentable la compétitivité du concept logistique sélectionné, a déclaré l'analyste. Autre constat, les hélicoptères sont très complémentaires aux navires et les déployer plus tôt dans le processus de planification sera rentable.

 

Points de repère

 

Le tarif de l’étude est de $3,990

 

 

Les auteurs du rapport Wood Mackenzie sont :

Shimeng Yang qui a rejoint Wood Mackenzie en 2018 comme Offshore Senior Research Analyst. Il est basé à Londres et est responsable du global offshore wind market research qui comprend supply chain, asset ownership, operation and maintenance, and cost assessment.

Søren Lassen est analyste Power & Renewables. Il couvre supply chain, technology, operations and maintenance, and asset ownership dynamics across the global offshore wind industry as well the offshore wind market outlook in Europe.

Daniel Liu est analyste principal et responsable pour le wind power operations et maintenance market research, technology and asset management. Il a également rejoint Wood Mackenzie à Londres en 2018 after completing an MBA at London Business School, where he led the school’s energy conference in 2017.

 

 

Points de repère

 

27/12/2018 -  Les fondations du futur pour les parcs éoliens posés en mer que les fondations jackets. "Vous verrez un changement car la profondeur de l'eau augmente", a déclaré Søren Lassen, analyste en énergie éolienne marine à Wood Mackenzie Power & Renewables. 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/