Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

Picture2

Nantes – France (U.E) – Vendredi 11/09/2015 – Portail Energies de la Mer – Le Canada a présenté, pendant la conférence scientifique EWTEC, l’implication de la recherche dans le secteur des technlogies hydroliennes et leur rendement. Michael Shives est un jeune chercheur qui travaille sur l'énerie produite par les hydroliennes et il s'est spécialisé dans les outils de modélisation pour les turbines marémotrices.

Comptant parmi les nombreux intervenants canadiens lors d’EWTEC 2015 (ils étaient près de 40 chercheurs présents de toutes régions du Canada) au nom de l’Université de Victoria, qui est à l’origine de la collaboration WCWC (West Coast Wave Collaboration, dispositif dédié à l'expérimentation, né de la collaboration entre le gouvernement canadien et de nombreuses organisations dont l'Université de Victoria, AXYS Technologies, BC Hydro...)

 "Je développe une méthode pour faire des prévisions précises dans le rendement énergétique d’hydroliennes marémotrices. Il s’agit d’un sujet majeur pour l’industrie des technologies de cette branche du secteur. La source de revenus pour des fermes utilisant le courant des marée est déterminé par le prix de vente, multiplié par l'énergie produite. Le prix de vente est paramétré par les taux du marché et peut être décidé par la police gouvernementale via des tarifs de subventionnement. Mon travail concerne l'amélioration de notre capacité  à évaluer la production d'énergie dans un projet de ferme hydrolienne. Actuellement, l'incertitude est considérable dans la prévision du niveau de production d'énergie. Cela augmente le risque perçu par les investisseurs potentiels, rendant difficile le financement de projets à grande échelle. Cette incertitude existe parce que des méthodes d'analyse plus précises doivent encore être établies, et c'est bien là l'intérêt de mes recherches." explique-t-il.

Il est évident d'après le jeune chercheur que la production d'énergie est déterminée par l'environnement de flux de la marée à l'emplacement de ferme hydroliennes, le nombre de turbines dans la ferme et la performance de celles-ci. "Dans un site, il y a des effets d'interaction mutuels entre les turbines. Ces interactions peuvent ou augmenter ou diminuer la production de chaque turbine dans la ferme. L'environnement de flux peut être modelé avec exactitude en utilisant des modèles de simulation océanographiques comme FVCOM* ou Telemac**. Les effets d'interaction peuvent être modelés, utilisant précisément des simulations de haute résolution EXÉCUTE(DIRIGE) des codes de résolution. Ainsi, le point clé des bonnes évaluations de productivité porte sur l'établissement d'une méthodologie robuste pour combiner ces deux types de modèles, bien qu’il ne s’agisse pas à proprement dit d’un problème. La prévision du rendement exige une étude long terme des flux." 

Au cours de la dernière décennie, les chercheurs dans le domaine de l'énergie éolienne ont développé des méthodes pour représenter des turbines en observant de moins en moins de paramètres. Essentiellement, ces simulations utilisent un disque qui imite la présence d'une turbine. Le traitement de disque exige que le traitement très prudent qui garantit que la performance du rotor est calculée avec précision. Ceci a été le fondement du travail de Mike Shives pendant les 5 dernières années.

"À la conférence EWTEC j'ai présenté un papier décrivant le traitement de données avec cette méthode et ai prouvé qu'il peut prévoir des effets d'interaction de sillage comparés aux données observées en laboratoire ."

L'université de Victoria comporte un Institut des systèmes énergétiques intégrés (IESVic), qui accompagne les équipes d'ingénieurs, d'entrepreneurs et d'experts en modélisation numérique, qui ont travaillé avec la mise en place de bouées de mesure dans les mers turbulentes de l'oest de l'île de Vancouver pour le recueil de données sur le potentiel énergétique des vagues.

C'est un dispositif né de la coopération entre le gouvernement canadien et de nombreux organismes (tels que l’institut de systèmes énergétiques intégrés de l’université de Victoria, AXYS Technologies, BC Hydro, etc.) Le projet, initié en 2010, consiste en la mise en place de bouées de mesure des vagues en Colombie Britanique, près d’Ucluelet, sur la côte ouest de l’île Vancouver.

La présentation des travaux de recherche de Michael Shives et Curran Crawford sera fera partie du compte rendu des interventions d'EWTEC 2015. La présentation de ses travaux correspond au document  7B2-5  parmi les documents fournis à tous les participant lors de la manifestation EWTEC 2015.

 

La conférence annuelle Marine Renewables Canada 2015, "Canada In An Emerging World Industry", se tiendra à Montréal les 4 et 5 novembre prochains. L'Agenda des manifestations publié le 1er septembre prochain par Energies de la Mer donnera les détails de cet événement. 

Points de repère

FVCOM* - Système de prévision et de simulation de la circulation et de la dynamique des écosystèmes qu'ils soient globlaux ou estuariens ICI

Le système TELEMAC** est un ensemble de logiciels de modélisation numérique développé par EDF-R&D. Le site internet de ce système est disponible ici 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/