Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

logo Campus de l industrie navale

 

Brest – France Mercredi 29/08/2018 – energiesdelamer.eu. Le futur Campus (interrégional) des industries navales, projet commun mené par le monde industriel et les collectivités prend forme. C'est à Brest que sera aménagée la vitrine de ce campus qui vise les 1.000 personnes formées par an, pour autant de postes pourvus.

 

"Pour la première fois depuis 40 ans, la filière des industriels de la mer enregistre de la croissance. Mais le frein à leur développement c'est la difficulté à recruter et à trouver les compétences nécessaires", résume Hervé Guillou, président directeur général de Naval Group et président du Comité stratégique de la filière des industries de la mer.

 

Les industriels, tels que Naval Group, Pirou, Chantiers de l'Atlantique, Constructions mécaniques de Normandie (CMN), sont porteurs du projet de Campus des industries navales qui fédère 4.000 industriels et pèse 90.000 emplois. Il sera hébergé à proximité du Plateau des Capucins à Brest et sera dirigé par Dominique Sennedot, ancien directeur du site Naval Group de Brest, président de Pole Mer Bretagne Atlantique.

 

Plusieurs actions seront menées

 

La labellisation d'offres de formation

Soit dans des centres de formations de l'Education nationale ou de l'Afpa, soit en créant des dispositifs de toutes pièces. Par exemple, la première formation labellisée Campus des industries navales va voir le jour à Cherbourg, mi-septembre et formera des concepteurs-intégrateurs.

 

Sur les quatre régions partenaires (Bretagne, Normandie, Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire), une vingtaine de centres de formations devraient être labellisées en prévision de la participation du campus au salon Euronaval qui se tient en octobre prochain.

 

Pour sa première année, le Campus des industries navales vise les 300 personnes formées. A terme, il table sur 1.000 personnes par an.

 

Parmi les objectifs : Faire connaître les métiers des industries navales et séduire les jeunes

"L'industrie souffre d'une mauvaise image dans le système éducatif et dans l'opinion publique. Alors qu'elle s'est complètement transformée, cette mauvaise image la suit !", déplore Hervé Guillou. 

Les nouvelles technologies, comme la réalité virtuelle, seront aussi utilisées, notamment dans le show-room qui sera ouvert à Brest, au printemps prochain.

 

Un partenariat entre industriels et collectivités

 

Derrière l'ensemble de la filière des industries de la mer (le Groupement des industries de constructions des activités navales (Gican), la Fédération des industries nautiques (FIN), Evolen et le Syndicat des énergies renouvelables (SER), les quatre régions sont associées au projet, qu'elles soutiennent financièrement.

Sont aussi impliqués l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM), la Marine nationale ; les ministères de l'Education nationale et celui du Travail, de l'Emploi et de la Formation professionnelle.

"Ce projet est important pour faire en sorte que notre territoire reste un territoire industriel et attractif avec de beaux débouchés pour les jeunes. L'ensemble des métiers des filières industrielles navales proposent différents niveaux de qualification, du CAP au statut ingénieur", a rappelé Loïg Chesnais Girard, président de la Région Bretagne.

 

Des métiers peu et mal connus

L'équipe du Campus des industries navales a identifié deux types de métiers en tension : ceux qui souffrent d'une mauvaise image et ceux qui, très nouveaux, n'ont pas de formations correspondantes. (Document Campus des industries navales)

                                                          

Sources : Campus, CCI, Naval Group, GICAN, Pole mer Bretagne Atlantique

 

 

Points de repère

 

2017 carte 78 campus 884352

Quid du Campus des métiers et des qualifications ?

En effet, dans sa lettre de novembre 2016, le Pôle Mer Atlantique avait annoncé que le Campus des métiers et des qualifications (CMQ) «Industries de la mer en Bretagne», inauguré par le Président de la République le 30 avril 2015, s'était structuré en association loi 1901 lors de son assemblée générale constitutive le 17/11/2016 à Brest. L'AG s'était tenue au Lycée Vauban en présence de Bernard Pouliquen, Vice-président de la région Bretagne, Gaël Le Meur, Conseillère régionale et Présidente de la Commission Education, Formation et Emploi, et de Paul Quenet, Délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue au rectorat de Rennes.

 

Labellisé pour 4 ans (renouvelables) par le Pôle mer Bretagne Atlantique, le « Campus des industries de la mer » regroupe en Bretagne un réseau d'acteurs qui souhaitent développer des formations axées sur les industries de la mer intégrant des filières émergentes (énergies marines renouvelables, navire écologique, biotechnologies bleues, gestion de la rareté...)

Soutenu par le Pôle Mer Bretagne Atlantique, le Campus naval (GICAN) et Bretagne Pôle Naval, des lycées professionnels et polyvalents et des centres de formation initiale et continue (publics et privés) se sont mobilisés autour d'acteurs du lycée Vauban de Brest.

 

L'objectif 

Le campus propose des formations générales, technologiques et professionnelles (englobant une offre initiale sous statut scolaire et par apprentissage) inscrites radans un continuum allant de Bac -3 à Bac +8. Il favorise l'insertion dans l'emploi des publics formés, il facilitera la compétitivité des entreprises du secteur, et il contribuera au développement.

 

 

Le bureau du Conseil d'Administration de l'association est constitué de six membres : présidente, Anne-Marie Cuesta, Déléguée Générale de BPN, Gilles Benic, Proviseur du Lycée Vauban (vice-président), de Puyhabilier Directeur de l'ENSTA Bretagne (trésorier), de Joseph Minguy, directeur du Lycée La Croix Rouge (secrétaire), ainsi que d'Alain Duval DRH de Naval Groupe (ex DCNS) (secrétaire adjoint), de Eric Vandenbrouck directeur du Technopole Brest Iroise (trésorier adjoint). L'administration de l'association est assurée par Nathalie Le Theuff, directrice technique.

Il avait été acté lors de l'assemblée générale de novembre 2016, de la constitution d'un conseil d'orientation Stratégique Economique et Scientifique (COSES) venant en soutien au CA dans la proposition des axes stratégiques, ainsi que des objectifs nécessaires au développement de la formation aux métiers de la Mer."

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Business directory

Retrouver directement les articles parus sur :

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/