Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 Filiere Marime Pole emploi EDM 20 03 018

 

France – Mardi 20/03/2018 – energiesdelamer.eu. Au cours de l’année 2017, 15 000 offres d’emploi en lien avec les activités maritimes ont été déposées auprès de Pôle emploi en Bretagne. La forte progression des offres par rapport à 2016 (+20% dans la filière) est particulièrement marquée dans la construction et maintenance navale (+44%) et dans les services portuaires et nautiques (+86%).

Ce sont les statistiques communiquées par Pôle emploi dans le cadre de la semaine « emploi maritime » qui vient de se dérouler du 12 au 17 mars.

 

Plus d’une centaine d’événements sur les façades maritimes et à Paris 

 

A cette occasion, Pôle emploi Bretagne a publié vendredi dernier, un dossier d’informations sur les données "Emploi Formation 2017 – études, statistiques et recherches" relatives à la filière mer en Bretagne.

 

Les métiers liés aux énergies renouvelables de la mer n’y sont pas nettement identifiés

En revanche, le Salon Pro&Mer créé il y a cinq ans et organisé dans le cadre de la semaine par Bretagne Pôle Naval le 15 mars dernier, a révélé grandement les formations et les passerelles entre les compétences et les métiers. Les offres d’emplois étaient présentées dans 80 stands d’entreprises du secteur marine et EMR. Les établissements de formation étaient également véritablement pris d’assaut par des jeunes et des chercheurs emplois.

 

A Saint Nazaire, Manpower organisait pour STX France une journée « Portes Ouvertes » afin de pourvoir 100 postes. Avec quels profils ? « Des charpentiers métaux, opérateurs commande numérique, électriciens bord, soudeurs, menuisiers et tuyauteurs, avait indiqué l’agence de travail temporaire. Des contrats CDI ou de longues missions d’intérim. » Des postes ouverts aux hommes comme aux femmes. Pour les chaudronniers, à longueur d’année STX est à la recherche de candidats.

 

L’économie maritime et littorale au sein de l’économie bretonne

 

Son potentiel de développement constitue un véritable vivier d’emplois avec plus de 100.000 personnes en activité dans 900 métiers différents. A titre d’exemple, la Bretagne produit plus de la moitié du tonnage français de poissons et de crustacés ce qui lui confère une position d’importance avec un tiers des emplois nationaux dans la pêche, l’aquaculture et la conchyliculture. Orienter, former et recruter sont donc autant de challenges à relever pour répondre à l’enjeu de croissance de ces secteurs d’activité. 

Pôle emploi Bretagne possède déjà un zoom socio-économique sur les activités marines.

"Cependant, celui-ci ne recense que les principaux métiers exercés en mer. Cette approche est aujourd’hui trop restrictive pour définir notre périmètre d’intervention auprès des entreprises du secteur maritime et des demandeurs d’emploi souhaitant y travailler. En effet, les activités maritimes regroupent de nombreux métiers et de multiples secteurs d’activités comme les énergies renouvelables de la mer ou le naval".

Afin de comprendre les enjeux de l’économie maritime, Pôle emploi Bretagne a choisi de compléter cette première analyse statistique par celle des activités littorales, dédiées ou non à un usage marin. Ainsi, Il considère l’économie maritime dans sa globalité en y incorporant l’économie touristique.

 

Les offres d’emploi enregistrées par Pôle emploi en 2017 en Bretagne

 

Au cours de l’année 2017, 15 000 offres d’emploi en lien avec les activités maritimes ont été déposées auprès de Pôle emploi. La forte progression des offres par rapport à 2016 (+20% dans la filière) est particulièrement marquée dans la construction et maintenance navale (+44%) et dans les services portuaires et nautiques (+86%).

Sur 2017, l’action de Pôle emploi correspond à l’entrée en formation de près de 2700 demandeurs d’emplois dans une formation consacrée aux métiers de la filière Mer. Près de 40% des formations financées ont pour cadre les services portuaires et nautiques. En prenant en compte les autres sources de financements, ce sont 4700 stagiaires qui ont suivi une formation professionnelle dédiée au contexte maritime au cours de l’année.

 

Points de repère

 

Lettre du GICANDans sa Lettre de décembre 2017, le GICAN, publie des chiffres les industries navales représentent 42.000 emplois directs répartis sur toute la France, 30.000 emplois dans l'O&G et un potentiel de 30.000 emplois d'ici 2030. Pour le secteur des énergies fossiles représenté au sein d’EVOLEN, un dispositif « ASPIRE » a été créé pour accompagner des spécialistes parapétroliers impactés par une réduction d’effectifs. En effet, le maintien des compétences est « essentiel pour être prêt au redémarrage des activités mais aussi pour accompagner le développement des énergies renouvelables ».

 

 

La prochaine édition en juin de l’Observatoire des énergies de la mer créé par le Cluster Maritime Français devrait conforter les informations qui avaient été publiée en 2017. Plus de 2.000 emplois avaient été identifiés en France en 2016, avec 157 structures de formation et de R&D, 233 développeurs – exploitants et près de 1.700 entreprises ou fournisseurs de la chaîne de valeurs.

 

Pour retrouver les différents événements de la semaine emploi maritime cliquez ICI

 

Dossier Pôle emploi Bretagne


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/