Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Yvan Guiton EDM 28 02 018

 

 

France – Mercredi 28/02/2018 – Spécial Occitanie 1/3 - « Ils bougent » energiesdelamer.eu. Yvan Guiton, Directeur de la direction de la mer, du développement maritime et du littoral du conseil régional de Bretagne rejoint la DREAL de la région Occitanie.

 

 

Yvan Guiton devient le directeur de projet « Chef de la mission Littoral 21 » à partir du 15 mars prochain. Il est rattaché à Didier Kruger, directeur régional de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL*) de la région Occitanie. Elle est placée sous l’autorité du préfet de région Pascal Mailhos. L'avis de poste avait été publié au JO du 2/12/2017 et les candidatures devaient être remises le 5/01/2018.

 

La mission « Littoral 21 » a été lancée le 1er juillet 2016 par le Premier ministre (Manuel Valls) et Carole Delga, présidente du conseil régional d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Cette nouvelle mission Etat-Région, lancée 50 ans après la mission Racine et la création des stations littorales, s’appuiera sur le Parlement de la mer. 

Cette mission a vu son contenu et son organisation définis dans un accord cadre signé le 10 mars 2017 par le Premier ministre (Bernard Cazeneuve), la présidente du conseil régional, et le directeur du réseau et des territoires de la Caisse des dépôts et consignations. Le plan mobilise plus d’un milliard d’euros de 2017 à 2020.

 

Bernard Cazeneuve avait salué «un projet décisif de modernisation et de préservation du littoral languedocien». « Notre pays, qui compte 1 700 km de côtes, n’a jamais pensé ses atouts maritimes à hauteur de ce qu’ils étaient en réalité», avait-il regretté.

 

La mission menée par Yvan Guiton comprend trois niveaux :

- un niveau stratégique et prospectif : il s'agit dans la mise en œuvre des dispositions de l'accord cadre du 10 mars 2017, en lien étroit avec les partenaires du Plan et les services de l'Etat concernés, de veiller à la dimension stratégique des réflexions et actions conduites afin de promouvoir un littoral attractif et compétitif à horizon 2040. Ce niveau stratégique implique notamment une parfaite articulation entre le Plan Littoral 21 et le volet littoral et maritime du futur SRADDET- Schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires.

- un suivi opérationnel du Plan Littoral 21, assuré notamment au travers des structures de gouvernance mises en place dans le cadre de la convention tripartite Etat - Région - Caisse des dépôts et consignations, que sont le comité technique et le comité de pilotage ;


- un suivi financier du Plan au regard de l'action 09 «Plan littoral 21 » pour 2018 crée, pour la première fois depuis 2009, en faveur de la région Occitanie dans le cadre du programme des Interventions territoriales de l'Etat (PITE), mais également des autres fonds mobilisables en relation étroite avec les services du SGAR.

Le préfet de la région Occitanie est chargé par le Premier ministre d'assurer la coordination opérationnelle de cette démarche pour les services de l'Etat.

 

 

Dans un premier temps et dans l'attente de la constitution d'un Groupement d'Intérêt Public, Yvan Guiton, participera au suivi opérationnel et technique du projet en lien avec le conseil régional et la Caisse des dépôts et consignations. Il assurera les missions suivantes :

- veiller au respect des orientations stratégiques définies dans l'accord cadre Littoral 21 du 10 mars 2017, et à l'articulation de ces dernières avec le volet littoral et maritime du futur SRADDET ;
- participer à l'ingénierie financière en accompagnement des projets labellisables au titre du Plan littoral 21.

 

 

Points de repère

 

Le « plan littoral 21 » lancé le 1er juillet 2016 a pour objectifs la requalification de l’offre touristique, le développement des activités économiques et la préservation des richesses naturelles du littoral.

 

Pour mener à bien ce programme, une mission de réflexion avait été confiée aux architectes Elizabeth et Christian de Portzamparc ainsi qu’à Laurence Tubiana, ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique à l’époque. Les trois experts avaient formulé une série de propositions : obtenir le classement par l’Unesco du patrimoine immatériel de l’Occitanie; aménager, densifier et urbaniser les stations pour en faire de vraies villes capables de vivre toute l’année; mettre les musées en réseau; utiliser la romanité comme élément fédérateur; développer un chapelet de fondations «art et nature» pour mettre en valeur les sites classés de la région.

* La DREAL est un service déconcentré du ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES) et du ministère de la Cohésion des Territoires (MTC).


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/