Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

19 12 017 BDef photo barrage de GenissiatBD

 

 

 

France – Mardi 19/12/2017 – energiesdelamer.eu. Partie 1/2 - Lauréat de l’appel à projets « Énergies renouvelables en mer et fermes pilotes hydroliennes fluviales », ont signé le 13 décembre leur engagement pour la ferme pilote dans le Rhône à Génissiat, en bas de l'usine barrrage.

Interview de Jean-François Simon, président HydroQuest.

 

HydroQuest River a déjà une histoire

 

L’idée d’installer des hydroliennes au pied du barrage de Génissiat émane d’un salarié de CNR qui avait besoin d’alimenter des appareils sans avoir à tirer des lignes. Très vite, deux techniciens d’HydroQuest se joignent à la réflexion de CNR et en quelques mois le projet est défini dans ses grandes lignes afin d’exploiter le gisement présent au pied du barrage côté département de l’Ain.

 

CNR HydroQuest Ademe

Le 13 décembre dernier, Elisabeth Ayrault, PDG de CNR ; Bruno Lechevin, PDG de l’ADEME ; Jean-François Simon, Président d’HydroQuest et Pierre Balmer, PDG de CMN, ont officialisé leur engagement autour du projet de ferme pilote de 39 hydroliennes fluviales sur le Rhône. Cette signature intervient le lendemain de la tenue du premier « One Planet Summit ».

CNR en charge du développement du projet et de l’exploitation-maintenance de la ferme a remporté en partenariat avec HydroQuest et CMN, l’appel à projets « Énergies renouvelables en mer et fermes pilotes hydroliennes fluviales » du Programme d’investissements d’avenir (PIA) opéré par l’ADEME.

 

 

Le projet avait été retenu dans le cadre du programme "Démonstrateurs pour la transition écologique et énergétique" lancé par le PIA (Programme pour les Investissements d’Avenir) et l’Ademe en août 2015 (2) pour un budget global de €12 millions. Les résultats avaient été annoncé le 9 février dernier.

 

Les hydroliennes fluviales HydroQuest River seront immergées dans le Rhône à l’aval du barrage usine de Génissiat, côté département de l’Ain. C’est une première mondiale dans le domaine de l’hydrolien fluvial, à la fois par la dimension et la complexité du projet.

 

EDM : Pour quelles raisons a-t-il fallu attendre 10 mois pour signer définitivement la Convention avec l’ADEME ?

Jean-François Simon président d’Hydroquest (JFS): C’est simplement le temps administratif qu’il faut pour mettre en place une convention de cette importance. Notre réponse à l’appel d’offres avait été remise à l’ADEME en août 2015. Les lauréats ont été annoncés le … 

Dans cet appel d’offre il est convenu qu’HydroQuest concepteur des hydroliennes est également chargé de la conception de la ferme elle-même et de la supervision des 27 hydroliennes de 40kW et des 12 hydroliennes de 80kW. Il fallait donc être en mesure de définir le cadre juridique définitif pour signer la convention avec l’ADEME.

 

EDM : Sur quels sites seront fabriquées les hydroliennes ? 

JFS: Notre partenaire Constructions Mécaniques de Normandie (CMN) dont l’usine est à Cherbourg se charge des achats et de l’assemblage des hydroliennes, sur spécifications d’Hydroquest. La conception et l’installation de la ferme seront réalisées par Hydroquest.

 

EDM : Quelle est la répartition du financement qui représente un investissement de €12 millions ?

JFS – L’ensemble du projet (installation et construction des hydroliennes, y compris raccordement au réseau) est financé à hauteur de 50% par l’ADEME, la ferme pilote d’hydroliennes devant être mise en service au début de l’année 2019. C’est donc une garantie de l’Etat qui facilite l’accès aux financements bancaires et à des fonds d’investissements potentiels.

 

EDM : Qu'elle est la répartition des autres 50% ?

JFS – Les autres 50% sont financés par des fonds propres apportés par CNR et par Hydroquest, et par un emprunt bancaire.

Une société commune a été début 2017, pour les 20 ans qui correspondent au temps d’exploitation de la ferme pilote. La JV est détenue à 49% par HydroQuest et à 51% par CNR. Grâce à cette société, HydroQuest va acquérir une connaissance du métier d’énergéticien, en plus de son métier de fournisseur et d’installateur. Nous allons un peu apprendre le métier de nos clients.

 

EDM : Quelle compagnie d’Assurances assurera l’installation de la ferme pilote ?

JFS – Pour le moment cette partie est en négociation. Mais chaque phase fera l’objet d’un contrat.

 


19 12 017 BD CMOIRENC 153512Le débit en moyenne du Rhône 

CNR et Hydroquest ont choisi d’installer à l’aval du barrage de Génissiat, la ferme des 39 hydroliennes fluviales HydroQuest River qui est d’une puissance installée totale de plus de 2 MW. La production moyenne annuelle d’électricité sera de 6,700 MWh (soit la consommation annuelle d'environ 2 700 habitants et l’équivalent de 2 000 tonnes d'émissions de CO2 évitées par an).  Cette évaluation s’appuie sur l’expertise HydroQuest et de CNR. Des débits minimum ont été atteints durant tous le mois d’octobre, avec moins de 360 mètres cubes par seconde (m3/s) contre une médiane historique à 850 m3/s. CNR estime que « la vitesse du courant minimal pour qu'une hydrolienne soit rentable est à partir 1,5 m/seconde ». Dans ce secteur du Rhône très encaissé, les hydroliennes seront installées par groupes de 3, tous les 150 mètres environ, sur un linéaire de 2 kilomètres et la vitesse y varie de 1,5 à 4 m/s.

10/02/2017 - La Compagnie Nationale du Rhône (CNR) est détenue par ENGIE, actionnaire de référence, à hauteur de 49,9% aux côtés de l'Etat.

CMN

12/09/2017 - Le responsable du projet est Guillaume Greau chargé du développement des EMR

Les Trois Appels à Manifestation d’Intérêt - AMI lancés sont encore en cours d’étude. Il s’agit des AMI Composites, AMI petit usinage (pièces <= 5 kg), AMI grand usinage aluminium (<= 3 mètres)Il s’agit des AMI Composites, AMI petit usinage (pièces <= 5 kg), AMI grand usinage aluminium (<= 3 mètres)

 

 

crédit photographique : C.Moirenc/phototèque CNR

 

 

Points de repère

 

La centrale de Génissiat

La hauteur du barrage est de 104 mètres et la retenue de 56hm3.

Le débit total de la centrale hydroélectrique est de 750 m3/s. La centrale est composée de 6 turbines verticales de type Francis de 66 MW chacune. 3 canaux évacuateurs de crues sous et sur le côté du barrage.

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/