Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

copyright Iberdrola


Bilbao - Espagne (U.E) - Mercredi 23/12/2014 - energiesdelamer.eu. AREVA et Navantia obtiennent le contrat d'IBERDROLA pour un parc offshore en mer Baltique Wikinger.
 
 
Mais tout aussi important et porteur d'avenir, nous avons choisi de traiter des deux contrats passés par Iberdrola pour le parc Wikinger.
 
Premier parc offshore d'Iberdrola en Allemagne
 
L'investissement total atteint environ €1,4 milliards. Wikinger est développé par Iberdrola Renovables Deutschland GmbH, la Deutsche Bank en partenariat avec Ventotec, Arcantis et Vestas. Le propriétaire du parc est ScottishPower Renewables (filiale d'Iberdrola).
 
Wikinger est situé au large des côtes de l'île de Rügen où la profondeur de la mer Baltique varie entre 37 et 43 mètres, près du Danemark, de la Suède et de la Pologne. Le parc, d'une puissance totale de 350 mégawatts occupera une superficie d'environ 34 km².
 
Premier contrat EMR pour les chantiers Navantia
 
C'est une entrée dans "la niche" des fondations des EMR et des sous-stations pour les chantiers Navantia. C'est également une confirmation qu'IBERDROLA renforce son engagement vis à vis de l'Espagne, où il a investi € 22.milliards en 2001-2013 et où il attend d'allouer un montant supplémentaire de € 1,5 milliards en 2016. La facture fiscale globale du groupe  s'élève à € 5,5 milliards en 2013, dont 60% de recette fiscale pour la péninsule espagnole.
 
Les équipements
 
Les éoliennes et maintenance pour AREVA

 
Les éoliennes offshore du parc de Wikinger seront la M5000 d'AREVA. Le montant du contrat est de €620 millions pour 70 éoliennes.

 
AREVA se chargera également de la maintenance des installations durant cinq ans pour un montant de 70 millions d'euros. 

 
Ce contrat a été remporté dans le cadre de sa coentreprise avec le fabricant espagnol d'éoliennes Gamesa.

 
Les éoliennes seront fabriquées par Areva dans ses usines allemandes de Bremerhaven pour le moyeu et la nacelle (Land de Brême) et l'usine d'AREVA Blades de Stade (Land de Basse-Saxe) pour les pales. Choisi il y a tout juste deux ans après un appel "extrêmement disputé, le communiqué de presse d'AREVA publié le 19/12/2012 précisait que les deux entreprises "allaient maintenant poursuivre leurs négociations en vue de finaliser les aspects commerciaux et techniques du contrat de fourniture". C'est donc chose faite !

 
Jacket et plateforme pour Navantia

 
Pour les fondations, une partie des fondations des éoliennes revient aux chantiers navals espagnol Navantia basés à Fene pour les jacket (région de Coruña) et la structure métallique de la plateforme de la sous station offshore sera réalisée à Puerto Real (région de Cadiz). La plate forme est conçue à partir d'un "design innovant"  d'une filiale d'Iberdrola.
 
Le calendrier
 
La pose des jacket débutera en 2016 et l'installation des éolienne est prévue à partir de 2017, précise Iberdrola.
 
 
Energies de la mer et cours du baril
 
L'aboutissement de ce projet n'est pas anodin au moment où le cours du baril est à moins de 59$ et celui du Brent à moins de 61$. Mais l'Allemagne mise sur l'avenir des énergies renouvelables de la mer.
 
 
Points de repère
 
27/12/2012 - Areva vend 80 éoliennes offshore à Iberdrola pour le parc Wikinger
 http://energiesdelamer.blogspot.fr/2012/12/areva-vend-80-eoliennes-offshore.html
 
15/05/2013 - Iberdrola met €20 millions pour les études géotechniques pour Wikinger
http://energiesdelamer.blogspot.fr/2013/05/iberdrola-met-20-m-dans-les-etudes.html
 
20/01/2014  - Eolien offshore : Areva et Gamesa font une JV
http://energiesdelamer.blogspot.fr/2014/01/eolien-offshore-areva-et-gamesa-feront.html
 
Iberdrola
 
Le communiqué précise qu'Iberdrola a 11 500 employés en Espagne et effectue ses achats auprès de 6.000 fournisseurs dans les différentes régions pour une valeur de 2 milliards € par an. 
 
Iberdrola se veut donc être un moteur essentiel dans l'économie de ces territoires et dans la promotion de l'internationalisation de ses sous-traitants. 
 
Le groupe espagnol est présent en France à Saint-Brieuc dans l'éolien offshore. ICI
 
Sources : Iberdrola, Areva, Energies de la mer
 
 
Nous avions annoncé hier (ICI), un article sur Alstom et les retombées de l'Assemblée générale extraordinaire qui s'est tenue vendredi 19/12/2014 dernier pour les trois co-entreprises énergie. Naturellement, nous allions évoquer l'amende record de $772 millions (€630 millions) qui ne sera pas payée par General Electric (la justice américaine l'a interdit) et enfin, l'annonce qu'une filiale britannique d'Alstom et deux anciens employés sont par ailleurs accusés au Royaume-Uni d'avoir versé des pots-de-vin entre 2002 et 2010 en relation avec des contrats pour une centrale électrique en Lituanie.
 
 

 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/