Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 EDM 03 01 2020 HornseaOneOrsted

 

Royaume-Uni - Vendredi 03/01/2020 – energiesdelamer.eu. La gigantesque panne d’électricité du mois d’août au Royaume-Uni a été sanctionnée par une amende de 10,5 millions de £ par l'Ofgem. Cette panne avait touché un million de clients et provoqué un chaos dans les transports.

Une dépêche de Reuters de ce matin, a révélé que le régulateur britannique de l'énergie Ofgem qui a infligé vendredi dernier à Hornsea One Ltd, RWE et UK Power Networks une amende de 10,5 millions de £ ont accepté de payer.

 

Le vendredi 9 août 2019 à 16h54, presque simultanément une coupure de courant s’était produite sur le réseau national National Grid,  à cause des centrales électriques alimentées par la centrale à gaz et à vapeur de Little Barford appartenant à RWE d’une puissance de 727 MW*, puis quelques deux minutes après celle du parc éolien en mer Hornsea 1. Bien que le courant ait été rétabli à 17h40, cette panne a affecté l'Angleterre et le Pays de Galles ainsi que le transport ferroviaire.

Ofgem a déclaré que deux grandes centrales électriques - Hornsea One Ltd, détenue conjointement par Ørsted, et Little Barford, exploité par RWE - ont été déconnectées après un éclair. Ils ont convenu d’effectuer un paiement volontaire de 4,5 millions de livres chacun dans le fonds de recours de l’Ofgem.

L'Ofgem a constaté que les opérateurs de réseaux locaux ont déconnecté et reconnecté les consommateurs en réponse à la perte d'alimentation, comme prévu.

Cependant, UK Power Networks a commencé à reconnecter les clients sans y être invité, ce qui pouvait potentiellement compromettre la récupération du système.

Bien que cela n'ait eu aucun impact le 9 août, il s'agit d'une faille technique et la société a accepté de verser 1,5 million de £ au fonds Ofgem.

 

 

L’enquête de l’Ofgem

 

Plusieurs questions ont été soulevées sur la manière dont le gestionnaire du réseau électrique du National Grid gère le système.

Le régulateur avait déjà annoncé une révision de la structure et de la gouvernance de National Grid electricity system operator (ESO), au cours de laquelle il examinera un certain nombre d'options sur la manière dont le gestionnaire de réseau est structuré, gouverné et géré.

Vendredi 27 décembre 2019 également, le gouvernement a annoncé qu'il mettrait en œuvre un plan d'action pour aider à prévenir les futures coupures de courant. Cela comprendra l'évaluation de la nécessité d'améliorer les processus de gouvernance, de surveillance et d'application pour les grands et les petits producteurs, et l'examen des avantages et des inconvénients de l'ESO détenant une génération de secours supplémentaire.

 

Le régulateur a constaté que les sociétés d'exploitation des trains avaient également contribué à la perturbation, qui avait entraîné la fermeture des gares de King's Cross et d'Euston à Londres. Des failles de logiciels sur certains trains ont entraîné des retards prolongés pour de nombreux passagers.

 

Le rapport de l'ORR a critiqué Govia Thameslink Railway et le constructeur ferroviaire Siemens, mais a déclaré qu'il n'y avait pas eu de violation de la réglementation qui justifierait une amende. Vingt-deux trains GTR ont demandé aux techniciens de les redémarrer après un arrêt automatique en cas de panne de courant. Il y avait trop peu de techniciens de permanence pour gérer le nombre de trains bloqués, tandis que Siemens a admis que le logiciel sur les trains était défectueux.

L'Ofgem a également déclaré qu'il examinerait la structure et la gouvernance de National Grid ESO après avoir exprimé ses inquiétudes quant à sa réponse. Un porte-parole de National Grid ESO a déclaré que le rapport confirmait qu'il n'y avait "aucun lien entre nos actions et la coupure de courant du 9 août", et a déclaré que de nombreuses recommandations de l'Ofgem figuraient dans sa propre documentation.

 

Cependant, Jonathan Brearley, directeur exécutif des systèmes et réseaux d’Ofgem, a déclaré que l’enquête avait «soulevé des questions importantes» à propos de National Grid ESO. Il a ajouté qu'il était juste que les sociétés d'énergie paient en raison des «perturbations et de la détresse» provoquées par la coupure de courant.

 

Le comité exécutif des urgences énergétiques soutenu par le gouvernement a également publié des plans pour réduire les risques de coupures de courant similaires. Le secrétaire aux affaires, Andrea Leadsom, a confirmé que son plan d'action serait mis en œuvre dans son intégralité et a décrit la coupure de courant comme «inacceptable». Steve White, le chef de l'exploitation de GTR, a déclaré: «Les passagers sont maintenant protégés contre cet événement rare mais perturbateur parce que , après un examen complet avec GTR, Siemens Mobility a modifié tous les trains de sorte qu'aucun d'entre eux n'a désormais besoin d'un technicien pour redémarrer.

 

Sources : Reuters - The Gardian

Points de repère




11/08/2019 - National Grid, Ofgem, Ørsted et RWE enquêtent sur la panne géante qui a interrompu l’alimentation électrique d'une partie de la Grande Bretagne ...


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/