Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

EDM 06 12 019 BlueSATH 002 

 

Espagne - Samedi 07/12/2019, mise en ligne le 06/12/2019 – energiesdelamer.eu. Saitec Offshore Technologies avait annoncé lors de WindEurope* le lancement de tests pour son prototype de plate-forme SATH (Swinging Around Twin Hull), un flotteur destiné à porter les nacelles des éoliennes flottantes. 

ITV de Juan Moya Garcia (JMG), Business Development Manager de Saitec Offshore Technologies

 

Ce prototype à l’échelle 1 :6 d’une éolienne de 10MW, dénommé BlueSATH, sera installé en mer Cantabrique, au large de Santander en Espagne pendant 12 mois, à partir de Mars 2020. Par ailleurs, Saitec vient de rejoindre la Spanish Wind Energy Association (AEE) qui regroupe les entreprises et les parties prenantes de l’écosystèmes d’énergie éolienne en Espagne.

 

Dans quel chantier naval le flotteur de démonstration BlueSATH va-t-elle être construite ?

JMG - Il sera fabriquée chez DEGIMA, un atelier naval qui se trouve à Maliaño en Cantabrie. Il dispose d’une expérience reconnue dans le secteur de l’offshore renouvelable. Le flotteur sera ensuite assemblé au chantier naval ASTANDER qui se chargera également de sa mise à l’eau. Les deux sociétés sont basées dans la baie de Santander.

 

En avril 2018 dans le cadre de Marinet2 des essais en bassin s’étaient déroulés chez Ifremer à Brest. Quelles sont les différentes étapes qui se sont réalisées depuis ?

JMG - En fait, les essais effectués à l’Ifremer, étaient les cinquièmes réalisés sur le design SATH. Plusieurs essais avaient été réalisés auparavant à l’Institut Hydraulique de Cantabrique (Instituto Hidráulico de Cantabria, IHC), avec trois campagnes.

Des nouveaux essais sont actuellement en cours au Lir National Ocean Test Facility (Lir-NOTF), à Cork en Irlande depuis Juin 2019, cette fois dans le cadre du project européen ArcWind mené par  Instituto Superior Técnico.

 

Vous avez annoncé des essais en mer pour 2020 ? 

JMG - Oui, ce seront les premiers essais en mer, mais pas les derniers. Le prototype à l’échelle 1:6 sera testé pendant un an à « El Sardinero » en baie de Santander, et monitoré en permanence afin de disposer de toutes les données. Nous pourrons ainsi avoir la confirmation de la validité des calculs et des essais en bassins réalisés ces dernières années. Par ailleurs, nous sommes au stade de la décision finale d’investissement afin de pouvoir entamer les commandes et la construction d’un flotteur dénommé DemoSATH, à échelle réelle (avec une machine de 2 MW) qui nous permettra également de tester la construction, le lancement, l’installation en mer, les ancrages, les branchements des câbles dynamiques et les procédures de maintenance. Cette deuxième campagne d’essais commencera en 2021 et durera deux ans.

 

Avec quel centre de recherche en mer faites-vous ces essais ?

JMG - Les essais seront réalisés dans le site d’essais en mer de BIMEP, sur la côte de Biscaye.

 


La technologie SATH se caractérise par son mât intégré, sur lequel vient s’ajouter une nacelle. Pourquoi ce choix ? et quel est le nom du constructeur de la nacelle qui sera posée sur le mât et quelle sera la puissance de la nacelle ?

JMG - BlueSATH est un prototype à l’échelle 1 :6 pour les futures éoliennes de 10 MW. Pour la modélisation et la tenue en mer, nous nous concentrons sur la poussée/force du rotor, pas sur la puissance brute de la machine. Ce qui signifie que, dans ce cas, l’éolienne de 30 kW de marque chinoise, AEOLOS (AE-30 kW) que nous avons achetée, constitue un modèle parfait d’essai.

 

Quels types d'essais allez-vous réaliser ? 

JMG - En réalité, nous disposons déjà de concepts de versions SATH pour 2, 3, 5, 6, 8, 10 et 12 MW. A partir des deux campagnes d’essais que nous allons mener, nous disposerons d’une meilleure connaissance de l’adéquation entre modèles et réalité ; nous saurons comment les modèles de turbines influent sur les conditions (en mieux ou en pire), comment fonctionne la maintenance, etc.

 

Est-ce que vous avez déjà choisi la nacelle de 10 MW ?

JMG - Nous avons réalisé un concept à la norme DTU. SATH est un concept de flotteur « paramêtré », ce qui signifie qu’il est adaptable à tous les modèles de turbines quelle que soit la puissance. Ce concept laisse donc au développeur le choix du couple nacelle-flotteur. Il bénéficiera d’un flotteur et d’un mat adapté fabriqué en série.


Est-ce que l'on pourrait également faire un point sur le projet de Saitec Offshore Technologies au Japon ?

JMG - Saitec Offshore a créé une société dédiée au Japon, dénommée Saitec Offshore Japan KK. Nous sommes en relation étroite avec plusieurs projets, partenaires, et développeurs dans ce pays depuis trois ans. Notre équipe est en constant contact, et nous nous rendons régulièrement au Japon. Sur les derniers mois, nous avons senti une accélération de l’intérêt autour de notre technologie dans le pays, et nous fondons de grands espoirs pour que cet intérêt trouve rapidement sa concrétisation.

 

Points de repère



Les noms utilisés pour différencier les différentes stades du flotteur SATH équipé d’un mat intégré

BlueSATH – prototype à «échelle de 1 :6 d’une machine de 10MW

DemoSATH – démonstrateur 2 MW à échelle réelle

28/11/2019 - Spécial WindEurope - Partie 5. Saitec Offshore Technologies, filiale de Saitec S.A, l'un des principaux cabinets d'ingénierie civil en Espagne, lance son premier prototype d'éolienne offshore à «échelle de 1:6 d'une éolienne de 10 MW: BlueSATH. Le projet devrait être mis à l’eau au cours du premier trimestre de 2020 dans les eaux de haute mer de Santander (Espagne).

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/