Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 

Ailes marines EDM 207 019 Flyer de lenquete publique Saint Brieuc EDM 2104017 

 

France - Mercredi 24/07/2019 - Flash - energiesdelamer.eu. Le Conseil vient de publier un communiqué pour annoncer qu'il avait rendu son arrêt sur les recours de l'association Gardez les Caps, d'une part et de Nass & Wind d'autre part.

et Saisi par une association de protection de l’environnement et une entreprise concurrente qui contestaient les décisions prises en vue de la création d’un parc éolien au large de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), le Conseil d’État rejette les recours formés contre la création de ce parc mais accepte d’indemniser l’entreprise irrégulièrement évincée.

 

Le Conseil d’État a été saisi en cassation de deux litiges contre les décisions des ministres chargés de l’écologie et de l’énergie prises en 2012 après un appel d’offres organisé pour la sélection des opérateurs en vue de la création d’un parc éolien en mer au large de Saint-Brieuc. La première de ces décisions avait sélectionné la société Ailes Marines à l’issue de l’appel d’offres et la seconde avait autorisé cette société à exploiter le parc éolien, installation de production d’électricité d’une capacité totale de 500 MW.

  

Le Conseil d’État a jugé que la procédure de sélection avait été irrégulière, dans la mesure où le choix de l’opérateur pour ce parc éolien avait été fondé sur un critère tenant à ce que la réalisation des cinq parcs éoliens, alors simultanément envisagés dans la Manche et l’Atlantique, ne soit pas attribuée à la même entreprise et que ce critère n’était pas prévu dans l’appel d’offres.

 

Une irrégularité de procédure qui n’a pas d’incidence sur le projet en lui-même

 

Toutefois, le Conseil d’Etat a considéré que cette irrégularité de la procédure d’appel d’offres n’avait pas en soi d’incidence sur les caractéristiques du projet de parc éolien lui-même, et donc sur l’autorisation de l’exploiter. Il a, pour le reste, jugé que les autres critiques de légalité adressées à l’autorisation d’exploitation n’étaient pas fondées.

 

Le Conseil d’État a donc rejeté les recours de l’association de protection de l’environnement « Gardez les caps » et de l’entreprise Nass & Wind, membre d’un consortium candidat à l’appel d’offres pour ce parc, contre l’autorisation d’exploitation, validant ainsi la création du parc éolien.

 

Le Conseil d’État a, par ailleurs, considéré que l’association « Gardez les caps », qui n’est pas directement concernée par la décision de sélectionner la société Ailes Marines plutôt qu’une autre entreprise, ne pouvait demander l’annulation de cette décision de sélection.

Il a, en revanche, condamné l’État à indemniser la société Nass & Wind qui était membre du consortium avec la Société Eolien Maritime en France (EDF Renouvelables) avec Orsted (à l'époque DONG Energy Power A/S) à hauteur de 2,5 millions d’euros en réparation du préjudice causé par l’irrégularité de la procédure d’appel d’offres.

 

"Ailes Marines et ses actionnaires (Iberdrola, RES et la Caisse des Dépôts) ont accueilli avec une grande satisfaction la décision du Conseil d'Etat concernant le projet de parc éolien en mer de la Baie de Saint-Brieuc. Cette excellente nouvelle pour la filière industrielle renforce la solidité du projet, dont le développement se poursuit suivant le planning annoncé, avec un début de construction en 2021 et une mise en service en 2023" mentionne le communiqué.

 

Points de repère

 

04/07/2019 – L’attribution du parc éolien en baie de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) à Ailes Marines a été étudiée hier par le Conseil d’État. Une attribution remise en cause par Stéphane Hoynck maître des requêtes au Conseil d'Etat, rapporteur public près l'assemblée du contentieux. Le Conseil d’Etat rendra son avis dans quelques semaines.

 

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Business directory

Retrouver directement les articles parus sur :

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/