Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 

Figure 48 REN21 EDM22 07 019 

 

 

France - Lundi 22/07/2019 – energiesdelamer.eu. Jérôme Pécresse, Président de GE Renewable Energy et John Lavelle, CEO, de GE Offshore Wind tiendront ce lundi une conférence de presse à l’usine de Montoir de Bretagne (Nantes-Saint-Nazaire) dix jours après avoir annoncé l’ouverture d’une usine et d’un centre de recherche en Chine. Ils devraient expliquer leur stratégie mondiale pour l'éolienne en mer Haliade X 12 MW "face à la pression de l'énergie propre qui ne fera qu'augmenter".

 

General Electric est un acteur minuscule sur le marché en plein essor de l’éolien offshore. Mais cela changera bientôt - et il le faudra bien si la société veut dépasser son exposition aux combustibles fossiles.... Grâce à notre savoir-faire, nous pouvons déployer de nouvelles technologies innovantes à l’échelle comme peu d’autres et « si vous n'innovez pas, vous serez écarté » avait déclaré John Levelle en avril à CNN. 

 

L'annonce de l'ouverture de deux nouveaux centres en Chine

 

 

EDM 22 07 019Guangdong coastal zone includes the following 14

L’ouverture dans la province du Guangdong, de la nouvelle usine éolienne offshore dans le cluster de Jieyang Offshore Wind, et la création d’un nouveau centre de développement et d’exploitation qui comprendra également des activités de R & D dans la ville de Guangzhou doivent répondre à la demande croissante en éoliennes offshore en Chine et dans la région asiatique.

 

A Guangzhou, le site aidera également les clients tout au long de l’optimisation des coûts du projet, de la formation, de la gestion des données ainsi que des services d’exploitation et de maintenance a annoncé Rachel Duan, présidente et chef de la direction de Global Growth Markets. Ce sera le bureau régional des ventes et de la gestion de projet de l’activité éolienne en mer de GE Renewable Energy.

 

 

 

La construction devrait commencer à la fin de cette année pour s'achever en 2021 et la production d'assemblage devrait commencer au deuxième semestre de 2021.

 

La répartition des activités éolien en mer Haliade X entre la France et la Chine

 

La nouvelle usine éolienne offshore de GE en Chine desservira des projets régionaux, tandis que le site de montage de Saint-Nazaire en France, qui fabrique actuellement le prototype Haliade-X de 12 MW, continuera de desservir tous les autres projets internationaux.

 

Les deux sites aideront GE Renewable Energy à répondre à la demande croissante d'énergie éolienne en mer dans le monde, en fournissant Haliade-X 12 MW , l’éolienne la plus puissante au monde.

Les bureaux de Nantes en France continueront d’exercer leurs activités en tant que siège mondial de l’éolien offshore de GE.

 

 

Les perspectives du marché chinois

 

Les discussions commerciales entre les deux présidents de la Chine et des Etats-Unis peuvent-elles avoir un impact sur GE ?

Selon Peter Brun Segment Leader Offshore Wind de DNV GL, la Chine était responsable de près de la moitié des $ 25 milliards d'investissements mondiaux dans l'éolien offshore en 2018 et compte plus de 13,55 GW de projets offshore avec des contrats signés ou approuvés par lo. La Chine est le plus gros marché de GE après les États-Unis, avait déclaré Larry Culp lors de la manifestation Harvard College China Forum qui s'est déroulée du 12 au 14 avril 2019. "To pull a piece of the puzzle like China out would impair those supply chains and those design networks.”

 

John Lavelle, PDG d'Offshore Wind chez GE Renewable Energy, a déclaré: «La Chine est sur le point de devenir l'un des plus grands EDM 22 019 RN21 2018 Figure 9 largemarchés éoliens offshore au monde. Selon le plan directeur de développement offshore du Guangdong, 66 GW proviendront de la seule région du Guangdong d'ici 2030. 

 

Des chiffres, plus élévés que ceux de Luke Lewandowski, directeur de Wood Mackenzie Power & Renewables, qui avait évalué que la Chine devrait installer environ 40 GW de capacité éolienne en mer au cours des 10 prochaines années, soit seulement 11 GW de moins que l'ensemble de l'Europe.

 

Néanmoins, c'est dans ce contexte très favorable que les fabricants chinois d’éolien offshore pourraient devenir les principaux fournisseurs mondiaux, même s’ils ne réussissaient pas exporter, le propre marché intérieur est suffisamment important.

 

La taille potentielle du marché croissant de l'éolien offshore en Chine signifie que, malgré une technologie moins avancée que leurs homologues occidentaux, les équipementiers chinois d'origine pourraient être en tête du classement mondial des commandes d'éoliennes offshore dans les années à venir, devant les leaders actuels du marché mondial, MHI Vestas et Siemens Gamesa Renewable Energy. Il faudrait donc compter avec Haliade X sur le marché chinois.

 

En effet, les constructeurs chinois n'ont pas encore atteint les tailles de turbines proposées par les équipementiers européens, tels que les machines de 9,5 MW que MHI Vestas fournira au projet de 800 MW de Vineyard Wind au large de la côte sud du Massachusetts ou aux turbines de 8 mégawatts que Siemens Gamesa vend à Taiwan

En revanche, la société chinoise Goldwind, qui figure parmi les cinq premiers équipementiers éoliens offshore au monde grâce à son carnet de commandes chinois, revendique des turbines de 6,7 MW. Sewind Shanghai, également dans le top 5, propose des machines de 3,6 MW, mais fournit également le produit Siemens-Gamesa 8 MW sous licence.  En dehors de la Chine, la taille des éoliennes est un facteur déterminant de la rentabilité des parcs éoliens offshore, dans la mesure où GE, qui a pris du retard sur les éoliennes offshore, a dorénavant pratiquement concentré tous ses efforts sur le développement de la 12 MW. Et comme on l'a vu, l’Haliade-X, avait été retenue par Vattenfall et Elicio qui l’avaient proposée pour l’Appel d’offre du parc éolien en mer de Dunkerque.

 

Est-ce que la baisse des investissements chinois dans les énergies renouvelables auront un impact sur l'éolien en mer ?

 

L'avenir le dira, mais selon le dernier rapport de REN21 2019, la Chine a représenté la majeure partie des investissements dans le monde entier pour les énergies renouvelables pour la septième année consécutive, à $91,2 milliards en 2018, il présente une baisse de 37% par rapport à 2017. C’est le chiffre le plus bas depuis 2014. Cette baisse est due en grande partie à un changement à mi-année de la politique tarifaire du gouvernement, ce qui réduit de moitié les investissements dans l'énergie solaire (à $40,2 milliards, en baisse de $89 milliards en 2017).  Par comparaison, l'investissement dans l'énergie éolienne en Chine a diminué seulement 6% à $50,1 milliards.

 

 

Points de repère

 

GE en Chine

L’implantation de GE a débuté en Chine dès 1906 et était à l'époque l'une des sociétés étrangères les plus actives du pays. En 1908, la première installation d'éclairage GE est construite à Shenyang. GE a acquis Anderson, Meyer & Co. en 1934 et a commencé à fournir des services d'installation et de réparation d'équipements électriques importés en Chine. GE a repris ses échanges avec la République populaire de Chine en 1979, au début de la réforme et de l’ouverture du pays. GE Hangwei Medical Systems Co., Ltd, la première entreprise commune de GE en Chine, a été créée à Beijing en 1991. Depuis plus de 100 ans, GE s’adapte aux évolutions du marché grâce à une intégration et une transformation constantes des activités.

Au fil des ans, GE a fourni plus de 200 turbines à gaz, 180 turbines à vapeur, plus de 1 300 éoliennes et 150 compresseurs sur le marché chinois. En outre, GE a coopéré avec plus de 100 sociétés EPC chinoises dans des projets à l'étranger dans 65 pays.

GE est également installé à Shanghai pour l’éolien en mer.

 

 

Points de repère

 

 

04/08/2017 - Les 3 nacelles Haliade 150 de 6 MW chacune, commandées en mars dernier par Fuqing Haixia Electricity Generation Company Ltd. sont sur le quai de départ à Montoir de Bretagne

 

18/01/2016 - Energies renouvelables en Chine 1/2 – Shanghai - Chine : GE va fournir SEWIND avec un convertisseur de 1GW

 

02/02/2015 - Energie : Bons baisers de Chine - Paroles à trois chercheurs : Mohamed Benbouzid, T. Tang, Jean-Frédéric Charpentier à l'occasion de la rencontre s’est tenue à Shangai en automne dernier

 

16/12/2014 - Chine : Du Charbon aux énergies de la mer ! ... AFP - Chine - Du Charbon aux énergies de la mer !  et le climat dans tout cela?   L'Agence Internationale de l'Energies a publ ...

 

et la concurrence 

13/02/2018 - Le groupe EnBW a annoncé avoir pris des participations dans trois projets éoliens offshore à Taiwan dont la production d'énergie sera d'environ 2 GW.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/