Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 

LOGO Elicio

logo orsted

logo Total

 

 

France – Belgique – Danemark. Mardi 19/02/2019 – energiesdelamer.eu. Total, Ørsted et Elicio ont annoncé ce lundi 18 février la création d’un consortium industriel pour soumettre une offre commune pour le projet de parc éolien marin au large de Dunkerque pour une puissance pouvant atteindre 600 MW. Ce qui fait entrer dans la compétition un deuxième groupe pétrolier, le premier après Shell étant membre du consortium Moulins de Flandre*.

 

 

Dans un communiqué commun, le groupe pétrolier Total, le danois Ørsted, acteur historique du secteur de l’éolien marin, et Elicio, producteur d’énergie renouvelable, qualifié par la Commission de régulation de l’énergie dans le cadre du dialogue concurrentiel, ont présenté les atouts de leur candidature, « gages de réussite d’un projet sûr et compétitif », déclare Philippe Sauquet, directeur général de la branche Gas, Renewables & Power de Total.

Pour Total, la participation à cet appel d’offres pour un projet éolien offshore s’inscrit dans sa « stratégie de développement dans l’électricité bas carbone en Europe. » Le pétrolier s’appuie sur son « savoir-faire reconnu dans l’offshore pétrolier et gazier ». Un savoir-faire «combiné à l’expertise sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’éolien en mer du leader mondial du secteur, Ørsted». 

Mais c’est aussi un grand retour.

Lors du premier appel d’offre lancé par le gouvernement français pour développer la production d’énergie en mer car le groupe avait fait une offre en partenariat avec Shell, et justement au large de Dunkerque. L’offre avait été remise le 13 août 2004**....

Ainsi, comme le mentionnait Dominique Bouvier, le président d’EVOLEN (dont Total est membre) lors des Journées annuelles en octobre dernier, les grands groupes industriels de l’O&G sont de plus en plus présents dans les énergies renouvelables de la mer.. Affectés à la fois par les décisions d’investisseurs et par la crise pétrolière..., mais fort de son savoir-faire en mer, le secteur O&G peut investir dans des projets et assurer ainsi de nouveaux débouchés pour ses personnels au niveau de l’emploi et capitaliser sur des compétences.

 

Mais aussi à celle d’Elicio, producteur d'énergie actif dans le secteur des énergies renouvelables en France, en Belgique ainsi qu'au niveau international, et développeur de parc éolien terrestre expérimenté qualifié dès le début de l’appel d’offre. Elicio est une filiale de Nethys bâtie sur la reprise des actifs de l'ex-Electrawinds, notamment l’ensemble du portefeuille éolien offshore. Ce dernier participe déjà aux projets éoliens offshore belges Norther, Rentel et SeaMade.

 

Pour Orsted, « En tant que premier développeur mondial, nous apportons au consortium une expérience inégalée en matière de développement, de construction et d’exploitation de parcs éoliens en mer. La combinaison des compétences uniques d’Ørsted, de Total et d’Elicio est idéale pour aider la France à réaliser son potentiel considérable de développement d’une énergie propre issue de l’éolien en mer », déclaré Martin Neubert, PDG d’Ørsted Offshore.

Le groupe danois exploite quasiment un quart de la capacité mondiale installée en offshore éolien dans le monde.

 

« Présélectionné avec succès comme candidat dans le cadre du dialogue concurrentiel, nous sommes engagés, aux côtés de nos partenaires Total et Ørsted, pour faire de cet appel d'offres un succès de la filière éolienne offshore française, en joignant notre expertise et notre expérience uniques », déclare Emile Dumont, président d’Elicio France.

 

 

Points de repère

 

Dans la série les « sans subvention » titre donné en référence à la déclaration de François de Rugy, à la conquête de Dunkerque, les 9 candidats retenus dans la "short list" ont jusqu'au 15 mars pour répondre à l'appel d'offres destiné à la mise en service d'un parc éolien au large de Dunkerque d'ici 2022. 


04/02/2019 - Partie 4 - ENGIE souhaite attirer E.ON pour compléter son offre « Dunkerque » 

 

31/01/2019 - Partie 3 - Moulins de Flandre table sur le territoire* ... Moulins de Flandre, consortium regroupant Deme, Shell et Quadran Energies Marines déclaré pour le projet éolien en mer de Dunkerque, était également ...

 

30/01/2019 - Partie 2 - Eliade mise sur son expérience ... porté par Vattenfall, WPD Offshore et la Banque des Territoires, est le consortium qui cumule le plus d’expérience en matière d’implantations en mer… et qui a fait chuter les prix de l’offshore éolien, à l’étranger.

 

22/01/2019 - Partie 1 - Vents de Dunkerque ... Eneco, Van Oord et Diamond Generating Europe Limited (DGE)

 

17/05/2017 - Dunkerque : Les cartes d’identité des 10 préqualifiés pour le futur parc éolien en mer. (Aujourd’hui ils ne sont plus que neuf).

 

*13 août 2004 .... Le ministère de l’industrie, dont le ministre à l’époque était François Loos, avait reçu 11 réponses à son appel d'offre portant sur la construction à l'horizon 2007 de fermes éoliennes offshore d'une puissance maximale de 150 mégawatts. 

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/