Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 

  

Excalibur 1024x768 

France – Jeudi 02/08/2018 – energieslamer.eu. Après Saint-Nazaire et Saint-Brieuc, Fugro France qui a remporté le marché des études géotechniques pour le futur parc éolien offshore « Eoliennes en mer Dieppe – Le Tréport a débuté la campagne depuis début juillet. L"Excalibur", le navire de FUGRO étudie les fonds marins dans le cadre d’études géotechniques.

 

 

Cette campagne géotechnique entre dans le cadre de la poursuite du développement du projet, Eoliennes en mer Dieppe Le Tréport (EMDT). Deux campagnes en mer sont menées cette année : une campagne géophysique de cartographie des fonds marins​ et de détection d’engins explosifs, qui s’est déroulée au mois de juin, et une campagne géotechnique qui est menée depuis le 2 juillet jusqu'à la mi-octobre. Les entreprises intervenant sur ces campagnes a été Geoxyz (pour la première) et depuis début juillet Fugro (pour la seconde), appuyées par la société tréportaise STO Logistique qui aura pour mission de déployer un navire de surveillance et contribuera à renforcer l’information diffusée aux autres usagers de la mer.

 

La campagne géophysique

 

L’étude géophysique a été menée en juin 2018 en coopération avec le Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines (DRASSM) afin d’étudier la présence d’objets sous-marins présentant un intérêt archéologique potentiel sur la zone du projet. Cette campagne géophysique a aussi permis de détecter la présence éventuelle d’engins explosifs dans le secteur, en amont du lancement de la campagne géotechnique.

La cartographie de ces objets permet de les éviter lors des études géotechniques en cours puis lors de la phase de construction du parc éolien en mer.

 

Pour la campagne géotechnique

 

Au total, 78 postes seront testés pendant la campagne, y compris ceux destinés 62 éoliennes offshore Siemens Gamesa de 8 MW, aux postes offshore et aux câbles inter-réseaux. Excalibur devrait travailler sur le site jusqu'à la mi-octobre, avec l'aide du navire de soutien offshore Despina et de plusieurs autres sur certains sites.

Ces échantillons sont analysés dans un premier temps à bord de la plateforme autoélévatrice où travaillent 29 techniciens sous la responsabilité d’un chef de barge puis dans des laboratoires à terre.

À raison de forages non destructifs pouvant durer de 2 à 5 jours selon les emplacements, l’"Excalibur", remorquée pour ses déplacements par un navire de la société MTS, le "Vanguard" sous le pavillon de Saint Vincent and the Grenadines sera rejointe pendant l’été par trois navires de forage plus classiques,  à positionnement dynamique, pour certains propriétés du groupe néerlandais Fugro ou affrétés à des compagnies norvégiennes comme Despina ou du Normand Flower.

Ces unités de 86 à 98 mètres auront en charge les forages les plus profonds.

 

Consultation publique

 

Après la campagne géotechnique, Eoliennes en Mer Dieppe Le Tréport - commencera la période de consultation publique. Une réunion d’information publique sur les enjeux socio-économiques du projet de parc éolien en mer au large de Dieppe et du Tréport est programmée pour le mercredi 26 septembre 2018 à partir de 18h à la CCI du Havre. EMDT et Siemens Gamesa Renewable Energy présenteront les opportunités de développement économique à l’échelle du bassin havrais et répondre aux questions.

 

Le parc éolien offshore de 496 MW est situé à 17 km au large de Dieppe et à 15,5 km au large du Tréport, dans des profondeurs d'eau allant de 5 à 25 mètres. La construction et l'installation de Dieppe et Le Tréport devraient débuter en 2019, avec la mise en service complète prévue en 2021.

 

 

Points de repère

 

Éoliennes en Mer Dieppe et Le Tréport, est une co-entreprise détenue par Engie (47%), EDP Renewables (43%) et le Groupe Caisse des Dépôts (10%).


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/