Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 RTE EirGrid EDM 2505 019

 

 

France – Irlande – Samedi 25/05/2019 - energiesdelamer.eu. interview exclusive d’Eric Thebault, Directeur de projet chez RTE, Pilote du Celtic Interconnector. Les régulateurs français CRE et irlandais Commission for Regulation of Utilities (CRU) ont publié leur décision fin avril 2019 pour le financement du projet d’interconnexion électrique « Celtic Interconnector ».

Porté par RTE et EirGrid, ce projet est reconnu comme Projet d’Intérêt Commun (PIC) par l’Union Européenne. Il doit relier électriquement la France et l’Irlande à l'horizon 2026.

 

 

 

RTE EDM 25 05 019

 

 

Le projet a débuté en quelle année ?

Depuis 2012, RTE et EirGrid étudient ce projet et ont mené des études techniques (notamment en mer), économiques et environnementales. Ces études ont confirmé la faisabilité technique pour la création d’une liaison sous-marine et souterraine en courant continu entre la France et l’Irlande.

Aujourd’hui, nous sommes dans une phase de concertation.  

 

 

 

 

 

Quels sont les bénéfices escomptés du projet Celtic pour l’Irlande et la France, ainsi que pour l’Union européenne dans son ensemble, notamment en prévision du BREXIT ?


Celtic Interconnector vise à relier le réseau irlandais au réseau électrique continental européen et permettra le transport d’électricité dans les deux sens : Irlande – France et France – Irlande. Cette interconnexion a plusieurs enjeux :

Ce projet va ainsi contribuer aux objectifs européens de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. En effet, en Irlande il va permettre un développement soutenu de l’éolien et son intégration dans le système électrique européen. En France, cette nouvelle interconnexion va permettre de bénéficier, si besoin, d’une électricité plus verte venue d’Irlande. C’est un levier pour accompagner la transition énergétique en facilitant l’évolution du mix électrique.

Le projet va également contribuer à la sécurité d’alimentation électrique entre les deux pays, en leur permettant d’être solidaires l’un de l’autre en cas d’imprévus (intempéries, incidents techniques, pic de consommation).

Plus largement, le projet contribue à la solidarité électrique européenne et doit permettre à l’Irlande de bénéficier sans entraves du marché intégré européen de l’électricité, dans le contexte de sortie du Royaume Uni de l’Union Européenne.

 

Le montant des coûts d’investissement estimé du projet Celtic (i.e. 930 M€) sera supporté à 65% par l’Irlande, et à 35% par la France ; 
Les régulateurs considèrent que le projet devrait bénéficier d’une aide financière européenne substantielle, couvrant au moins 60% des coûts d’investissement estimés du projet, tenant compte de l’aide précédemment accordée au projet au titre du MIE. Cette aide devrait être partagée entre EirGrid et RTE de manière analogue à la répartition des coûts d’investissement (i.e. 65% pour EirGrid, 35% pour RTE). 

 

Avec quels financements le différentiel entre les montants estimés et le coût effectif seront financés ?

RTE et EirGrid vont faire une demande de subvention auprès de la Commission Européenne. Le projet sera financé par RTE, EirGrid et les fonds européens. Les surcoûts éventuels seront soit financés par une partie de la subvention, soit partagé entre RTE et EirGrid.

 

Quelle la part d’énergie renouvelable sera échangée dans le Celtic Interconnector ou est-ce un mix énergétique low et hight Carbon ?

 

Les échanges d’énergie mis en place sur l’interconnexion vont dépendre des besoins en énergie en Irlande et en Europe et des moyens à disposition pour y répondre (production du pays, achat d’énergie sur les bourses de l’électricité). L’énergie exportée vers l’Irlande ne viendra pas d’un moyen de production en particulier mais proviendra du mix énergétique en Europe qui comporte différents moyens de production d’origine renouvelable, fossile ou nucléaire. Il n’est pas possible de donner des chiffres précis sur l’origine de l’énergie qui transitera sur l’interconnexion.

 

Est-ce que les productions d’électricité issues des énergies renouvelables de la mer seront intégrées dans le réseau ?

Toutes les productions d’électricité seront intégrées au réseau.

 

Quels types d’appels d’offres seront lancés et à quelles échéances ?

RTE et EirGrid vont consulter les fournisseurs spécialisés dans la fabrication et l’installation de câbles en courant continu (sous-marin et souterrain) ainsi que les fabricants de stations de conversion.

Les appels d’offres seront lancés d’ici fin 2020.

 

 

L’interview a été accordée à energiesdelamer.eu le 17 mai 2019.

Pour en savoir plus sur RTE : consultez le nouveau Business Guide créé par le site en ligne energiesdelamer.eu et retrouvez à partir du 4 juin prochain « MerVeille Energie » le premier N° annuel français sur les énergies de la mer et de l’ensemble de ses filières.

 

Points de repère

 

Le premier numéro annuel entièrement dédié aux énergies renouvelables de la mer et des fleuves "MerVeille Energie" paraîtra le 4 juin 2019. Un tiré à part sur l’éolien posé et flottant, et les réseaux a été publié pour FOWT 2019 à Montpellier.

Il est en vente sur le site de presse en ligne energiesdelamer.eu


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/