Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google


New York - (Etats-Unis) - 12/01/2011- 3B Conseils - Selon des informations émanant directement de Trey Taylor, Président de Verdant Power, mais non encore confirmées sur son site officiel, cette compagnie américaine qui développe l'hydrolienne Free Flow System vient de déposer une requête auprès de la Federal Energy Regulatory Commission (FERC) dans le but d'installer 30 nouvelles hydroliennes dans l'East River à New York. Cette demande s'inscrit dans la continuité du RITE (Roosevelt Island Tidal Energy) Project dont la première phase (2002-2008) avait déjà permis d'installer un prototype d'hydrolienne Free Flow dans l'East River. Au cours de la seconde phase (2006-2008), Verdant Power avait exploité avec succès (et malgré quelques accidents de jeunesse) un parc hydrolien composé de 6 turbines Free Flow System qui ont pu fournir avec fiabilité de l'énergie à plusieurs entreprises de New York (cf. article du 17 mars 2008).
" Nous attendons beaucoup de la présentation de cette demande de licence", a déclaré Ron Smith, directeur général de Verdant Power."Elle représente l'aboutissement de près d'une décennie de travaux entrepris par Verdant Power et de nombreux partenaires pour mettre au point une hydrolienne américaine ."

Le projet proposé aujourd'hui ambitionne d'installer des hydroliennes Free Flow System de 5ème génération tout à fait fiables, rentables et surtout parfaitement éco-compatibles. Ces travaux d'amélioration conséquents ont été financés conjointement par le National Renewable Energy Laboratory (NREL) de l' US Department of Energy (DOE), par Sandia National Laboratories et par le St. Anthony Laboratory Falls pour ce qui concerne la conception et les essais d'une turbine faite dans un nouveau matériau composite (on se souvient que les pales de la turbine prototype s'étaient brisées lors des premiers essais). Le financement du développement du projet RITE dans son ensemble a été assuré par New York State Energy Research and Development Authority (NYSERDA) et New York City Economic Development Corporation (NYCEDC).

La demande de licence a été présentée dans le cadre très strict des procédures de licences des projets pilotes hydrocinétiques de la FERC, établis pour permettre l'avancement des "technologies hydrocinétiques" aux Etats-Unis, classification spécifiquement américaine qui recouvre à la fois, je le rappelle, les énergies marines (courants, marées, vagues) mais aussi l'énergie des courants fluviaux et des canaux (énergie dite hydraulique en Europe). Cette demande de licence a été préparée par Verdant Power avec le soutien de Kleinschmidt Associates et détaille de quelle façon l'entreprise entend se soumettre aux exigences de la FERC en matière d'installation et d'exploitation d'hydroliennes. Verdant Power a précisé que, lors des premiers essais effectués sur les 6 Free Flow posées entre 2006 et 2008, de nombreuses données environnementales ont été recueillies desquelles il ressortait que la technologie n'a eu aucun impact sur la mortalité des poissons dans la zone de démonstration et n'a occasionné aucune blessure à la ressource halieutique de l'East River. Verdant Power assure qu'elle poursuivra cette veille environnementale en collaboration avec les organismes fédéraux et se propose de l'élargir en y incluant des champs d'observations plus vastes et ce dès le début de l'installation progressive des nouvelles turbines prévue pour la fin de cette année 2011, sous réserve d'approbation de la demande faite.

Verdant Power, dont le siège est à New York, créée en 2000, possède des filiales internationales au Canada et au Royaume-Uni et se présente volontiers comme un leader mondial dans la conception et le développement de systèmes d'énergies renouvelables utilisant des turbines sous-marines pour produire de l'énergie propre à partir des courants marins, des rivières et des canaux artificiels. Il y a quelque mois, Verdant Power avait annoncé ICI la signature d'un accord avec China Energy Conservation Environment Protection Group (CECEP), compagnie leader dans le développement des énergies des courants en Chine dans le but de développer plusieurs projets exploitant l'énergie des courants marins en Chine. Cet accord était le tout premier de ce type signé entre la Chine et lles Etats-Unis dans le domaine du développement des énergies marines et hydrauliques.

Article : Francis ROUSSEAU

Docs Sites liés. Images : Free Flow System a4 © Verdant Power .

Lecteurs abonnés à la lettre quotidienne, vous qui recevez chaque jour l'article à domicile, ne manquez pas de vous rendre d'un clic sur le blog lui-même où des CORRECTIONS sont apportées en temps réel par l'auteur dans les articles, où une colonne DERNIÈRES NOUVELLES (à droite) et une colonne CALENDRIER DES ÉVÉNEMENTS (à gauche) sont réactualisées en permanence. Vous en apprendrez de belles... et dans toutes les langues !


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.
Newsletters
Compteur d'affichages :
5432540

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/