Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Bernard Planchais 2

France – Paris – Vendredi 22/04/2016 – Quotidienne energiesdelamer.eu. Face aux convoitises suscitées par les ressources marines, il y a un très vaste champ à explorer et des vides juridiques à combler en matière de gouvernance de la haute mer et de propriété de ses ressources. Bernard Planchais,  vice-président du Trust Management Institute (TMI) anime une conférence qui s'adresse à tous les publics et qui traitera notamment des EMR au regard de l'évolution des stratégies menées par les différents Etats.

 Cette conférence AEGE se tient le mercredi 27/04/2016 autour de la guerre économique dans l’économie maritime et la place de la France dans cette confrontation mondiale.

EDM - Pourquoi organiser cette conférence ?

Bernard Planchais : L’AEGE, le premier réseau d’experts en intelligence économique, a pour but de faire intervenir des experts sur des domaines stratégiques notamment économiques et qui traite de la puissance de la France.

EDM - A qui s’adresse-t-elle ?

BP - Cette conférence est bien évidemment grand public mais s’adresse en particulier aux étudiants de l’école de guerre économique ainsi qu’à tous les professionnels et les élus concernés directement ou indirectement par l’économie maritime.

Après une présentation des enjeux économiques maritimes internationaux et de ce que cela peut apporter à la France, il sera fait un point sur :
– La situation actuelle de la France dans l’économie bleue,

– L’état des lieux de la compétition en cours,

– La façon dont nous pourrions nous y prendre pour bénéficier pleinement de ces enjeux économiques prioritaires.

EDM - La loi Economie Bleue portée par Arnaud Leroy traite notamment du développement portuaire français à propos des EMR. Quels sont ces apports pour la filière EMR ?

BP - Votée début février et saluée par le monde de l’économie maritime, cette loi mettra en place une vingtaine de dispositions de simplification administrative. Ses objectifs sont de favoriser le développement de l’économie maritime, dont la filière EMR doit bénéficier, continuer à développer l’économie de cette filière en multipliant les projets maritimes et poursuivre le développement d’autres technologies comme l’hydrolien et l’éolien flottant.

EDM – Quel est l'état des lieux de la compétition industrielle sur les énergies marines - éolien flottant et hydrolien fluvial, estuarien et marine

BP - Il y a un vrai dynamisme dû aux projets engagés en particulier dans l’éolien posé en mer et résultant des appels d’offres dans l’éolien flottant, dans le Sud et l’Ouest de la France. Les industriels se mettent en ordre de marche pour remporter les prochains appels d’offre. La France a d’ailleurs un rôle à jouer pour devenir leader mondial dans le secteur, d’autant plus que ces infrastructures sont adaptées aux nouveaux enjeux économiques maritime.

EDM – Le nouvel acteur Chine dans les EMR émerge. Des accords se nouent dans de nombreux pays.

BP - La Chine a engagé une véritable stratégie de développement maritime. Présente dans les appels d’offre européens, partenaire de plusieurs projets d’éolien flottant, ce pays est à surveiller de près car, à long terme, il peut être considéré comme une menace.

EDM – Quelle ambition pour la filière navale dédiée aux EMR.

BP - Les infrastructures de la filière navale et des ports sont les seules à être adaptées à l’installation en mer d’EMR. En ce sens, les EMR sont une véritable opportunité pour la filière navale afin qu’elle puisse se développer et trouver un nouveau souffle. A l’horizon d’une vingtaine d’années, c’est environ 50 000 emplois qui seront créés pour les EMR, selon une étude du GICAN.

Points de repère

La conférence se déroulera dans les locaux de l’Ecole de Guerre Economique au 1 Rue Bougainville, 75007 Paris à 19h (accueil à 18h30)

Bernard Planchais, Ancien élève de l'école polytechnique, a occupé de nombreuses fonctions dans le domaine de la défense navale. Il a notamment était directeur général délégué du groupe DCNS, ou il y a animé sa transformation d’administration en société de droit privé, le rapprochement avec Thalès France. Il a largement participé à ouvrir DCNS vers la diversification des énergies marines renouvelables. Bernard Planchais est notamment membre du Cluster Maritime Français

Inscription : Léonard Gallot au 07 88 02 31 60 – leonard@agenceraoul.com - clôture des inscriptions lundi 25/04/2016 à 17h.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.
Newsletters

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/