Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 ENECO EDM 26 04 019

 

France – Vendredi 26/04/2019 – energiesdelamer.eu – Interview exclusive de Lydia Schot, nouvelle présidente de Vents de Dunkerque - Partie 2 - « Les sans subvention » N°10

Dans la série « Les sans subvention » Vents de Dunkerque, le Consortium présidé par Lydia Schot d'ENECO, a révélé l’utilisation d’Haliade X12, expliqué l’apport de TechnipFMC qui est entré comme partenaire du projet. La suite de l'interview mentionne la liste de la dizaine d’entreprises, bureaux d'études, laboratoires... qui ont déjà signé des lettres d’intention avec le Consortium.

 

EDM - Vous avez déjà sélectionné potentiellement fournisseurs ou partenaires. Sont-elles basées pour créer une filière locale quelles sont-elles ?

 

LS - Nous avons signé des lettres d’intention de collaboration / Partenariats  avec les structures suivantes : Entreprendre Ensemble, Laboratoire d'Océanologie et de Géosciences  - LOG / ULCO Université de Lille, CMNF – Coordination Mammalogique du Nord de la France, CERES, Lycée de l’Europe...

Durant la construction, nous travaillerons main dans la main avec un grand nombre d’entreprises de Dunkerque , telles que : Damen Shipyards pour les services portuaires, stockage, services de chargement, fabrication d’acier, boat hire, Louis Dreyfus Travocean pour l’installation de câble, le creusement de tranchées, l’affrètement de navires et les études, Réseau Jade, pour les travaux en hauteur, Quiet Ocean pour le contrôle et l’atténuation du bruit, Sarens pour le levage par grue, la logistique et la manutention portuaires, Barra SNM pour l’acconage, l’espace à quai, AGSM pour le transport et la logistique, Dillinger France pour l’approvisionnement en acier et la construction d’acier primaire, Tech Sub Industrie, pour les études de bathymétrie, travaux de déplacement des UXO/restes explosifs de guerre, TechSub Industrie pour leur connaissance des bancs de sables et des itinéraires de navigations à privilégier.

 

23 04 019 ITV Photo Lydia DAN 3321ed pp OK

 

Nous avons à cœur d’investir en France, de nous appuyer sur l’écosystème local et de le soutenir, participer à la structuration de la filière de l’éolien en mer en France, tirer parti des compétences existant déjà localement autour de Dunkerque, dans les Hauts-de-France et plus largement en France.

 

"Si nous remportons l'appel d'offre le nombre de collaborateurs qui travaillent sur l'Haliade sera doublé"

 

 

Comme nous vous l’avions révélé dans l’interview publiée le 25/04/2019, Lydia Schot déclare « nous avons choisi GE comme fournisseur préférentiel car ils ont développé la plus grosse turbine du marché, l’Haliade X de 12MW, qui est construite principalement en France, à Cherbourg pour les pales (chez LM Wind) et à Saint Nazaire pour les générateurs, et où l’assemblage des nacelles a lieu. Actuellement, 170 collaborateurs travaillent à l’assemblage des turbines éoliennes. En travaillant pour notre consortium et le parc éolien offshore de Dunkerque, ce nombre serait doublé !"

 

Pendant la phase de développement, le consortium travaillera avec de nombreuses PME locales, laboratoires de recherche ... et bureaux d’études, comme Neodyme, BRLi, CreOcéan, Biotope, Egis Eau, Innosea (géophysique), et ULCO  - Université de Lille – Côte d’Opale – Laboratoire d’Océanologie et de Géosciences.

 

EDM – energiesdelamer.eu a entendu dire que la rentabilité du parc pourrait être doublée par une coopération de General Electric avec sa future éolienne de 12 MW. Qu’en pensez-vous ?

LS - L’objectif est évidemment de maximiser la rentabilité énergétique de ce futur parc, et nous vous avons déjà évoqué plus haut l’avantage incomparable que l’installation de l’éolienne la plus puissante jamais utilisée, développée par GE, présente pour notre consortium.

 

Nous estimons que GE est le leader des éoliennes du futur de plus de 10 MW. Grâce à ses pales allongées, les éoliennes Haliade-X sont capables de générer beaucoup plus d’énergie même lorsque les vents sont faibles. Avec cette technologie, les turbines sont donc moins soumises aux fluctuations des vents, qu’il s’agisses de fluctuations au cours de la journée comme de fluctuations saisonnières. Cela conduit à une production d’énergie beaucoup plus fiable et stable, et donc plus facile à vendre sur le marché. Autre avantage, la taille et la rentabilité de ces turbines permettent d’installer moins d’éoliennes pour obtenir la capacité du parc espérée, ce qui permet des économies de couts d’installation et réduit l’impact environnemental ainsi que la visibilité du champ d’éoliennes depuis la côte.

 

Points de repère

 

Consortium candidat à l'appel d'offres du projet éolien offshore de Dunkerque composé de Boralex,  Eneco, DGE, Van Oord

25/04/2019 - Vents de Dunkerque a choisi Haliade X12. ITV exclusive de Lydia Schot présidente du Consortium
 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/