Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 logo MDF Bleu

 

 

France – Jeudi 31/01/2019 – energiesdelamer.eu. Moulins de Flandre, consortium regroupant Deme, Shell et Quadran Energies Marines déclaré pour le projet éolien en mer de Dunkerque, était également présent lors des Assises européennes de la transition énergétique dans la ville littorale flamande.

 

 

Un consortium qui mise résolument sur l’ancrage territoriale, même si ses concurrents déclarés également n’oublient pas ce champ, à l’aune de l’appel d’offres en cours qui se concentre beaucoup autour du « prix » du MWh produit.

 

Lors d’une rencontre avec Olivier Guiraud, directeur général de Quadran Energies Marines et Tako Keja, chef d’équipe directeur du projet et basé à Dunkerque (Shell), occasion a été donnée de détailler la stratégie du consortium.

 

Comme l’expliquent les porteurs du projet, « Moulins de Flandre souhaite contribuer à la dynamique engagée par le Dunkerquois en faveur d’une transition énergétique innovante et exemplaire, et son projet s’intègre complètement dans cette démarche. »

Le parc éolien inscrit davantage encore l’agglomération dunkerquoise dans la dynamique de la Troisième Révolution industrielle, engagée par la Région Hauts de France, et lui permet de passer du statut de plus grand pôle européen d’énergies fossiles à celui de plus grand pôle européen des énergies renouvelables et de la transition énergétique.

Dunkerque, dont le maire est Patrice Vergriette, a été retenu par le gouvernement en tant que « Territoire d’Innovation » destiné à développer des projets liés à la transition énergétique. « Les partenaires de Moulins de Flandre souhaitent contribuer à cette initiative et évaluent les possibilités de proposer des projets annexes à celui d’éolien en mer », insistent les promoteurs.

Partant du constat que de nombreux acteurs du Dunkerquois sont engagés pour favoriser la transition énergétique tels que le Grand Port Maritime de Dunkerque, Dunkerque Promotion, la Communauté Urbaine, « les équipes Moulins de Flandre échangent avec eux afin de proposer un projet en lien avec leurs attentes ». Et les développeurs d’insister : « Le parc éolien en mer représente une formidable opportunité de développement économique pour le Dunkerquois : cela va générer de l’activité pour le port et le tissu industriel mais également générer de l’emploi. En effet, Moulins de Flandre s’engage à installer sa base de maintenance sur le port de Dunkerque ce qui créerait 150 emplois direct ».

« Moulins de Flandre a ainsi ouvert ses bureaux au cœur de Dunkerque il y a bientôt un an dans lesquels les membres de l’équipe projet élaborent notre offre et rencontrent les acteurs du Dunkerquois. Nous organisons tous les mois des rencontres informelles à Dunkerque, à la brasserie La Cambuse avec à chaque fois une thématique différente autour du projet : la vie d’un parc éolien, la chaîne de valeur industrielle, la biodiversité, le développement du tourisme, etc… L’objectif est d’échanger avec nos interlocuteurs et les tenir informés du projet », expliquent Olivier Guiraud et Tako Keja.

 

Impliquer le tissu économique local

 

« Moulins de Flandre souhaite impliquer les acteurs économiques du territoire au projet éolien en mer.

Nous avons pour cela lancé en collaboration avec la CCI Business Normandie, un Appel à manifestation d’intérêt (AMI) destiné aux entreprises intéressées par la chaîne de valeur de l’éolien en mer. L’objectif pour Moulins de Flandre est d’identifier des fournisseurs potentiels et pour les entreprises de s’informer sur le projet et les opportunités.

La CCI Business dont le responsable est Eric Masson, nous a accompagné dans la mise en place de l’AMI en le diffusant sur son site dédié et en nous permettant d’organiser des rencontres avec les entreprises qui s’étaient manifestées. Nous avons organisé deux rencontres : l’une dans nos bureaux à Dunkerque qui a réuni plus d’une trentaine de participants et l’une à Lille qui a réuni plus d’une quarantaine de participants. Des entreprises de secteurs variés ont montré leur intérêt pour notre projet et nous avons eu des échanges très intéressants avec elles ».

 

Le plus du financement participatif

Au-delà des acteurs économiques et politiques du territoire, « nous souhaitions impliquer plus largement les habitants du Dunkerquois et des Hauts de France au projet de parc éolien en mer », indiquent les promoteurs de Moulins de Flandre. « C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de lancer un financement participatif citoyen avec Enerfip pour permettre pour permettre aux habitants du Dunkerquois et des Hauts de France souhaitant investir dans la transition énergétique, de soutenir le projet de parc éolien en mer qui sera mis en place au large de Dunkerque à horizon 2022 ».

Un programme de financement participatif citoyen qui « s’inspirera de celui déjà mis en place par Quadran Energies Marines avec Enerfip en mai 2018, pour le projet de parc éolien en mer EolMed, premier projet d’éoliennes en mer à réaliser un financement participatif citoyen en France », insistent-ils.

Olivier Guiraud Tako Keja EDM Dunkerque ok

 

Et d’expliquer : « Nous le lançons en phase d’appel d’offre pour dès à présent impliquer les citoyens. En effet, ils peuvent manifester leur intérêt concernant cette démarche et s’enregistrer sur le site d’Enerfip. Ils seront ainsi tenus informés des différentes actualités du projet Moulins de Flandre ».

Il faudra cependant attendre la fin du processus d’attribution de l’appel d’offres avant d’aller plus avant. Ainsi, « si la candidature de Moulins de Flandre est retenue, nous lancerons le financement participatif avec Enerfip », expliquent O. Guiraud et T. Keja. Ainsi, « le détail sur les dates et les modalités de participation sera annoncé si la candidature de Moulins de Flandre est retenue ».

 

Deux questions sur EolMed

Comment s’est passé le financement participatif autour d’EolMed ?, une première dans le financement participatif

« L’adhésion autour du financement participatif citoyen pour le parc EolMed a suscité une adhésion très forte du territoire Occitan mais également au-delà, car avant le début de la campagne, près de 600 personnes s’étaient inscrites sur la plateforme Enerfip en se disant intéressés pour investir dans le projet EolMed.

La collecte a été organisée en plusieurs temps. D’abord quelques heures où seules les personnes présentes lors de la soirée de lancement - le 22 Mai 2018 - ont pu investir, ensuite une période d’environ un mois exclusivement réservée aux habitants de la Région Occitanie et enfin une ouverture à tous jusqu’à la clôture de la campagne le 5 juillet 2018.

Le jour de l’ouverture plus d’un tiers de la somme ciblée a été récolté en quelques heures seulement. Nous avions un objectif de collecte fixé à 300.000€, devant le succès de l’opération nous avons décidé d’ouvrir une souscription supplémentaire pour permettre à tous de participer à ce financement. C’est au total 278 épargnants qui ont investi 400.000€ sur le projet EolMed . »

 

 

Où en est le financement d’EolMed ?

 

En parallèle de la campagne de crowdfunding menée avec Enerfip, sont entrés au capital d’EolMed la Région Occitanie – au travers de la SEM, MPEI – et la caisse régionale du Crédit Agricole. Le projet est en fin de processus d’autorisations, nous attendons l’organisation de notre enquête publique pour le tout début du printemps, il s’agit de la dernière étape avant feu vert administratif. Si ce délai est tenu nous serons en position de réaliser notre bouclage financier en fin d’année comme prévue initialement. Le financement de l’opération se fera en financement de projet, c’est-à-dire avec une part de fonds propres et une part de dette, la répartition exacte entre les deux n’est pas encore définie les discussions avec les banques susceptibles de participer à ce bouclage financier sont en cours.

 

Les partenaires du projet Moulins de Flandre

Shell a débuté dès 2001 dans l’éolien terrestre et détient des parts dans 5 parcs aux États-Unis et exploite déjà un parc éolien en mer aux Pays Bas.

 

La quote-part de Shell dans ces projets représente de plus de 400 MW. Shell détient par ailleurs 20% de parts dans le projet Blauwwind en développement aux Pays-Bas, d’une puissance totale de 730 MW. Shell détient depuis décembre 2018, 50% des parts dans deux concessions au large des Etats-Unis. Au total, la part de capacité énergétique dans ces différents projets (une fois la construction finalisée) est de 5 GW. Shell a par ailleurs investi dans Tetraspar, un nouveau type de fondation d’éolienne flottante. Par ailleurs, Shell est présent depuis 100 ans en France à travers ses activités de transformation et de distribution de produits.

 

Quadran Energies Marines (QEM) est le maître d’ouvrage du projet EolMed, un parc éolien en mer flottant au large de Gruissan (Aude). QEM exploite et maintient par ailleurs le parc flottant de FloatGen, la première éolienne offshore installée en France en continue depuis XX située au large du Croisic (Loire-Atlantique) au centre d’Essais SEM-REV de l’Ecole Centrale de Nantes.

 

DEME est un acteur pionnier de l’éolien en mer dans la conception, la construction et la maintenance de parcs éoliens offshore. Depuis 2002, l’entreprise a participé à plus de 50 projets en Europe, en partenariat avec les industries françaises. Ainsi, DEME Concessions gère un portefeuille de 1,5 GW.

Moulins de Flandres EDM 31 01 019 ok

 

Points de repère

 

Moulins de Flandre participe à Rev3Days, Convention d’affaires internationale dédiée à la Troisième Révolution Industrielle, qui se déroulera les 5 et 6 février prochains à Lille Grand Palais.

 

Photo copyright EDM - de gauche à droite Tako Keja et Olivier Guiraud sur le stand Moulins de Flandre aux Assises de Dunkerque


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/