Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 EDM Copie ecran 23 05 2018

 

 

 

Ecosse – Jeudi 24/05/2018 – energiesdelamer.eu. Crown Estate Scotland, le gérant du patrimoine marin des eaux territoriales écossaises, vient de lancer un processus de consultation visant à favoriser l’émergence de nouvelles zones pour le développement de projets offshore au large de l’Ecosse.

 

Le document publié le 21 mai par Crown Estate Scotland rappelle que les projets devront être situé dans le futur plan sectoriel marin pour l’éolien offshore que va présenter Marine Scotland. Le Crown Estate Scotland, qui s’occupe des concessions des fonds marins destinés à cette activité signale en outre que d’ores et déjà deux parcs offshore sont en activité (Robin Rigg, 174 MW, soit 58 turbines Vestas de 3 MW, exploité par E.ON Climate & Renewables UK, et Hywind Scotland, 30 MW flottants, soit 5 turbines de 6 MW Siemens, exploité par Equinor – ex-Statoil). Il rappelle que deux autres sont en cours (Beatrice et l’European Offshore Wind Deployment Centre, qui devraient ajouter quelques 680 MW).

 

Par ailleurs, 1 400 MW devraient également voir le jour dans les années à venir et 4 000 MW sont dans la phase d’autorisation de permis ou en cours de permis.

 

Le Crown Estate Scotland rappelle également qu’il reverse les redevances perçues grâce aux parcs éoliens au gouvernement écossais.

 

Le processus que se propose de mettre en place l’institution vise à soutenir le développement d’une supply chain en Ecosse, ainsi que l’innovation en la matière, de créer des emplois et de stimuler la croissance économique. Le processus doit permettre d’attirer les investissements en mettant en place un marché transparent et équitable.

 

Roseanna Cunningham, ministre écossaise de l’Environnement, du Changement climatique et de la Réforme agraire souligne dans le communiqué de Crown Estate Scotland que « les bénéfices potentiels de l’offshore éolien en Ecosse sont énormes.

 

C’est pourquoi il est des plus importants que Crown Estate Scotland mette à disposition les zones ad hoc au bon moment, afin de contribuer à notre stratégie énergétique, à attirer les investissements, à développer de nouvelles technologies et à poursuivre la réduction des coûts de l’offshore. »

La secrétaire d’Etat à l’Energie britannique, Claire Perry signale, elle, que « grâce à notre stratégie industrielle, nous produisons déjà plus d’énergie propre que jamais, avec environ 15% de l’électricité britannique provenant l’an dernier de l’éolien, contre 3% en 2010. (…) Ouvrir une part supplémentaire des fonds marins à des projets éoliens constitue une nouvelle étape dans la mise en œuvre d’un avenir à bas coût et à bas carbone. »

 

Or, comme il faut entre cinq et dix ans pour mettre en œuvre et construire de nouveaux parcs offshore, il est nécessaire dès aujourd’hui de lancer la procédure permettant à de nouveaux parcs de voir le jour après 2020. La stratégie énergétique du gouvernement écossais vise à disposer de 50% de la consommation d’énergie de l’Ecosse à partir de renouvelables dès 2030 (chaleur, transport et électricité).

La stratégie britannique pour une croissance propre inclut un engagement spécifique avec le Crown Estate Scotland autour du développement de nouveaux parcs offshore après 2020.

 

Cette consultation prendra fin le 31 août prochain, et le Crown Estate espère pouvoir rapidement ensuite procéder à un nouveau round d’attribution de zones marines.

 

Il n’est rien précisé en ce qui concerne l’après Brexit.

 

 

Points de repère

A consulter dans la rubrique Dossiers Spéciaux 

Ecosse - Discussion Document May 2018 - Scots expand offshore horizons - Crown Estate Scotland has mapped detailed proposals for fresh offshore wind leasing rounds in the waters around the country.

New offshore wind leasing for Scotland

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/