Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

P De Backer EDM 2604017

Belgique – Mercredi 26/04/2017 – « Quotidienne » energiesdelamer.eu. Les résultats du premier appel d’offre concurrentiel allemand remporté par Dong Energy et EnBW le 13 avril dernier a « secoué » la communauté politique belge. Philippe De Backer, (Open Vld), le secrétaire d'Etat à la Mer du Nord va proposer au gouvernement d'annuler les concessions accordées aux trois derniers projets de parcs éoliens belges en Mer du Nord, a rapporté vendredi dernier L'Echo et De Tijd.

Il va suggérer au gouvernement de retirer les concessions accordées aux projets Northwester II, Seastar et Mermaid. Le Secrétaire d'Etat a l'intention de les réattribuer via un nouvel appel d'offres européen. Le projet Northwestern II représente pour ses promoteurs une implication de 1,4 milliard d’euros.

Laisser parler le marché !

L'éolien en mer a longtemps été une des formes les plus chères d'énergie, "un win-for-life pour les propriétaires, et un pay-for-life pour l'Etat et le citoyen", estime Philippe De Backer. Il a toutefois constaté que lors d'appels d'offres à l'étranger, les coûts ont baissé en flèche.

Le Secrétaire d'Etat libéral compte donc laisser parler le marché. "La seule raison de connaître le prix du marché, c'est de lancer un appel d'offres européen", estime-t-il convaincu que cette procédure d'appel d'offres, qui fait jouer la concurrence, peut apporter d'importantes économies.

 

Points de repère

L'appel d'offres avait été présenté par Northwestern II, consortium composé par Incontrol (mené par Frank Coenen, PDG de Belwind), Wagram Invest (piloté par Michel Helbig de Balzac), TTR Energy (Thomas Spitael) et le groupe Colruyt.

OTARY développe trois des sept parcs éoliens prévus au large des côtes par le Gouvernement fédéral belge : RENTEL, SEASTAR et MERMAID.

 

RENTEL, aujourd'hui logé dans la société du même nom, se situera à 31 km de la côte belge et produira 296 MW (42 turbines de 7 MW).

SEASTAR, dont la société a été créée fin 2013, sera situé à 38 km des côtes et produira 246 MW. 

MERMAID est le projet le plus complexe, notamment en raison de son éloignement des côtes. Il privilégiera les turbines les plus innovantes disponibles au moment de la construction. La concession initiale MERMAID a été scindée en deux parcs : NORTHWESTERN II et MERMAID. OTARY a une participation uniquement dans MERMAID (parc de 224 à 264 MW).


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/