Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 

 opin logo

 

Irlande – Mardi 23/04/2019 – energiesdelamer.eu. La Sustainable Energy Authority of Ireland (SEAI) vient de prendre le lead sur le projet Ocean Power Innovation Network (OPIN), officiellement lancé le 17 avril dernier, visant à accélérer le développement des énergies de la mer dont Centrale Nantes et WeAMEC font partie

 

Ce projet est une initiative européenne dotée de €2,6 millions sur une durée de trois ans. Le programme européen Interreg Nord-Ouest de l’Europe du Feder (Fonds européen de développement et de recherche contribuera à hauteur de 1,5 million d’euros.

 

OPIN EDM 23 04 019

SEAI doit agir en partenariat avec différentes organisations au Royaume-Uni (Scottish Enterprise et UK Offfshore Renewable Catapult), la Belgique (Sirris), la France (la Weamec, Énergies Marines Renouvelables et l’Ecole Centrale de Nantes), l’Allemagne (Fraunhofer) et les Pays-Bas (le Dutch Energy Marine Centre).

 

 

 

 

OPIN vise à encourager la collaboration entre le secteur des énergies marines et d’autres secteurs, comme l’Oil & Gas, l’aérospatial, les télécoms, les matériaux avancés, etc. L’objectif étant d’identifier une chaîne de valeur susceptible de participer au développement des énergies marines. Le projet prévoit d’accueillir des structures PME avec des compétences identifiables qui pourront participer à l’élaboration du projet.

 

Jim Gannon, le directeur général de SEAI a déclaré le 17 avril, lors de ce lancement : « OPIN a pour cœur d’encourager la collaboration inter-secteurs et inter-régionale en faveur des énergies marines. Le projet permettra d’amener l’expertise, des produits et des savoir-faire au secteur des énergies marines, alors que la filière est en train de lever des obstacles en termes de coûts. OPIN facilitera ainsi la réduction des coûts et accélérera la montée en puissance des technologies et de leur lancement sur le marché.

 

Plusieurs événements seront organisés dans ce cadre, dans les pays partenaires, avec un premier rendez-vous fixé en septembre prochain à Dublin.

 

 

L’Irlande pays leader

 

A l’occasion du lancement d’OPIN, Richard Bruton, le ministre irlandais des Communications, de l’Action climatique et de l’Environnement a rappelé que dans le cadre du plan climatique du gouvernement irlandais, l’objectif est d’atteindre les 70% de renouvelables dans l’électricité dès 2030.

Un rapport très récent de l’Agence internationale de l’énergie sur le pays signale en effet que le pays a réussi la transformation de son secteur énergétique, porté principalement par la filière électrique. En 2017, près d’un tiers de l’électricité produite l’a été à partir de l’éolien, la troisième plus forte part des 30 pays de l’AIE. Le système électrique irlandais est d’ores et déjà en capacité d’accueillir jusqu’à 65% d’électricité renouvelable dans son mix, sans conséquence sur sa sécurité d’alimentation. Néanmoins, pour l’heure, sur les 2300 MW éolien irlandais, soit une multiplication par dix en dix ans, seuls 25 MW proviennent de l’offshore, via le parc d’Arklow Bank 1, sur la côte est, en mer d’Irlande.

Le développeur écossais, SSE a d’ores et déjà annoncé le lancement de 500 MW pour le parc d’Arklow Bank 2, qui dispose d’une autorisation, tout comme le projet développé par Hazel Shore et Fred Olsen (1 100 MW), mais aucun des deux projets n’a d’accord de raccordement et plusieurs verrous demeurent. Quatre autres projets totalisant plus de 2 000 MW sont en phase de demande de licence, et trois autres sont en projet pour plus de 1 500 MW au total.

Dans le cadre de sa stratégie, des enchères pour 2 410 MW sont prévues en offshore d’ici à 2030, avec des lancements en 2021, 2023 et 2025, pour respectivement 761 MW, 1 015 MW et 634 MW.

Par ailleurs, le gestionnaire de transport du réseau irlandais, Eirgrid vient de lancer la consultation sur le projet Celtic Interconnector, une ligne sous-marine de 700 MW qui doit relier la Bretagne et la pointe sud-est de l’Irlande. Ouverte jusqu’au 10 juin, elle doit permettre de déterminer l’emplacement de l’atterrage de la ligne et d’une station de conversion en Irlande. La mise en service du projet est prévue en 2026.

 

 

 

Points de repère

 

OPIN devrait être présenté durant Ocean Energy Europe qui se tient à Dublin du 30 septembre au 1er octobre. Renseigement dans l'Agenda d'energiesdelamer.eu.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/