Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Fig.9 REMORA O Neu

 

 

 

 

France – Jeudi 27/09/2018 – energiesdelamer.eu. Vous avez un profil d’ingénieur/Consultant en Informatique embarquée / Industrielle et vous souhaitez participer au projet de recherche de stockage d’énergie en mer par air comprimé REMORA, qui a fait l'objet d'une thèse soutenue en juin 2017 ?

 

REMORA est un système innovant de stockage d’énergie électrique en mer ayant pour objectif d’absorber les surproductions électriques à l’échelle d’une région ou d’un pays pour mieux les restituer en période de sous production au travers des réseaux électriques.

Le système a pour objectif d’absorber les surproductions électriques pour les restituer en période de sous production à l’échelle d’une région ou d’un pays au travers des réseaux électriques. Entre ces deux phases utiles, la conservation de l’énergie est effectuée sous forme d’air comprimé stocké en réservoirs sous-marins.

Cette offre d’emploi Ingénieur Recherche & Innovation - Automatique & Informatique Industrielle peut vous intéresser. Elle s’adresse plus particulièrement à un Bac+8. L’idéal pour postuler à ce CDI est d’avoir obtenu un doctorat en informatique industrielle et/ou automatique et de posséder également des compétences en physique, en énergétique et modélisation. Le lieu de la mission est Nantes - Bouguenais. L’embauche est prévue dès octobre 2018.

Vous devez également maitrisez la démarche scientifique et avoir déjà pratiqué l’expérimentation en laboratoire et la rédaction de publications scientifiques.

 

 

DESCRIPTIF DE POSTE : Dans le cadre du projet REMORA, SEGULA travaille sur une solution de stockage d’énergies renouvelables offshore qui repose sur l’utilisation d’une technologie extensive de compression et détente d’air via piston liquide, embarquée sur une plateforme flottante en mer et associée à l’utilisation d’un réservoir d’air sous-marin.

 

La fin de l’année 2018 verra débuter la construction à terre d’un prototype laboratoire de la technologie. Ce poste s’inscrit dans le développement de cette installation et dans l’exploitation scientifique qui va en découler.

Ce prototypage est réalisé au travers d’un projet collaboratif porté par SEGULA Technologies en collaboration avec différents partenaires techniques et académiques.

L’objectif du travail mené à ce poste est de développer une méthode de commande du système qui puisse assurer un fonctionnement optimal de la technologie de stockage d’énergie.

Pour atteindre cela, les missions à réaliser pendant la durée du projet concerneront :

. la participation à la mise en service du système ;

. l’exploitation du banc lors des essais et de l’analyse des résultats ;

. un travail de fond sur le développement du prototype par la mise au point de méthodes de contrôle commande innovantes adaptées au fonctionnement de la technologie ;

. la participation à la valorisation scientifique et technique du projet ; Au quotidien vous aurez donc pour tâches :

. la modification et la création de programmes informatiques de réalisation des essais;

. la réalisation des essais expérimentaux (présence sur site externe, échanges avec techniciens, débogage système, maitrise de la sécurité)

. l’exploitation de résultats : traitement des données expérimentales, programmation de scripts d’analyse des données, rédaction de rapports, études des performances et des erreurs ;

. la mise au point d’une démarche scientifique d’optimisation du système ;

. la recherche et la réalisation d’algorithmes auto-adaptatifs de contrôle commande adaptés aux besoins du système ;

. la prise en main et éventuellement la modification des simulations énergétiques existantes (Matlab + Simulink)

. Enfin, la rédaction d’articles scientifiques (bibliographie, rédaction, analyse critique) en français et en anglais et la communication avec les partenaires (échange de données, prise en compte des demandes diverses) sont aussi des éléments importants du poste proposé.

 

 

Capable d’approcher d’autres domaines du fait d’une bonne culture scientifique et technique, vous savez vous intégrer à une équipe multidisciplinaire en faisant preuve d’autonomie et de débrouillardise dans votre travail (thématique R&D très importante).

Ce poste demande une parfaite maîtrise du français écrit et oral ainsi que l’anglais écrit (l’oral est un plus).

Nous vous offrons la possibilité d’intégrer un environnement de travail valorisant au sein de l’équipe R&I de SEGULA, constituée d'ingénieurs R&D et en interaction avec des nombreux collaborateurs internes et externes à la société. Vous contribuerez de façon majeure au développement d’un prototype de système innovant de gestion des énergies renouvelables.

CONTACT : Cliquez pour postuler en ligne Candidature (lettre de motivation + CV)  pour postuler en ligne Candidature (lettre de motivation + CV) sous la référence EOZ170-4707

Contact: thibault.neu@segula.fr


Source : Segula Technologies, offre transmise par l'intermédiaire du Gdr-EMR

 

Le fonctionnement de REMORA

 

L’air extérieur est utilisé comme moyen de stockage d’énergie et peut être compressé ou détendu à tout moment en fonction des besoins électriques. Constitué d’éléments de conversion et de stockage modulaires, le projet est une solution purement offshore de stockage d’énergie à grande échelle connectée au réseau électrique. Il est composé de modules flottants d’une puissance unitaire de 15MW complétés par des modules sous-marins de stockage de 6 MWh chacun, l’ensemble pouvant être combiné pour un dimensionnement adapté aux besoins locaux des réseaux.

Conçu pour utiliser des profondeurs modérées de 70m à 200m, de larges zones du littoral français et européen sont particulièrement adaptées à l’implantation de cette technologie.  

 

 

Compression-détente innovante


La technologie de compression et détente de l’air utilisée dans REMORA s’appuie sur un procédé de compression isotherme, autorisant un rendement énergétique global du procédé de stockage de l’ordre de 70%, bien meilleur que les technologies de stockage par air comprimé existantes.

En effet la compression d’air génère son échauffement, et la détente son refroidissement : ce phénomène physique totalement naturel est pourtant la cause des faibles performances énergétiques des systèmes de stockage par air comprimé existants (CAES) en raison des pertes associées. C’est également un verrou technique significatif pour le développement de leurs dernières générations (ACAES et AACAES).

Le procédé REMORA propose quant à lui la compression et la détente d’air avec une très faible variation de sa température sans recourir au stockage d’énergie thermique intermédiaire. Cette innovation permet une augmentation substantielle du rendement énergétique global du stockage d’énergie. Cela est réalisable grâce à l’utilisation conjointe du milieu marin et d’une nouvelle technologie de compression développée en collaboration avec l’Ecole des Mines de Nantes et le GEPEA.

 

Un projet par essence offshore


Que ce soit pour le refroidissement du système de compression ou le maintien sous pression de l’air, le milieu marin offre des avantages significatifs pour stocker de l’énergie et c’est dans cet esprit qu’a été développé REMORA plutôt qu’en envisageant le milieu offshore uniquement sous l’angle des contraintes.

 

La présence en mer des réservoirs permet tout d’abord un stockage plus efficient de l’air comprimé en utilisant notamment la pression sous-marine pour aider à maintenir l’air dans les réservoirs, limitant les contraintes mécaniques et autorisant le recours à des matériaux inertes et peu coûteux comme le béton.

De plus le processus de compression-détente nécessitant un accès permanant à une source d’eau pour le maintien de l’isotherme pendant tout le cycle, le milieu marin est parfaitement indiqué. L’élévation modérée de température d’eau au travers du système est par ailleurs négligeable au regard de la masse d’eau de mer environnante.

Enfin l’acceptabilité sociétale de la technologie sera facilitée par l’installation en mer, de par l’empreinte visuelle quasi nulle (un ou des plateformes flottantes de quelques mètres de haut au large des côtes) et une occupation de l’espace maritime très faible, particulièrement en regard des parcs offshore éoliens (pas de contraintes fortes d’espacement ici et des opportunités de mutualisation des zones d’installation avec ces parcs existants pour une facilité de câblage).

 

Perspectives du projet


SEGULA Technologies souhaite faire passer le projet du stade de banc d’essai à celui de premier projet démonstrateur in situ. Pour cela, la société est actuellement en recherche de partenaires pour travailler conjointement sur plusieurs domaines techniques tels que les structures béton sous-marines ou la partie hydraulique du cycle de stockage.

Le Groupe espère pouvoir mettre en place ce premier démonstrateur d’une puissance de l’ordre de 1MW pour 2020, à l’échelle d’une île ou d’un site côtier clé pour le réseau électrique français.

Ce projet s’inscrit dans la forte dynamique d’innovation de Segula Technologies, groupe d’ingénierie au service de la compétitivité des secteurs industriels : automobile, aéronautique, énergie,  ferroviaire, naval, pharmacie et pétrochimie.

SEGULA Technologies mène des projets d’envergure, allant des études jusqu’à  l’industrialisation et la production.

Source : Segula Technologies.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/