Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Bandeau BART

 

France – Mercredi 07/03/2018 – energiesdelamer.eu. l’InriaSystemXTélécom ParisTech et Télécom SudParis, ont annoncé, la mutualisation de leurs compétences en Blockchain selon un accord-cadre formalisant l’initiative commune de recherche « BART » (Blockchain Advanced Research & Technologies).

 

Depuis fin 2016 les partenaires ont entrepris des travaux de nature scientifique capables d’irriguer plusieurs projets de l’IRT SystemX dans le futur.

 

BART constitue, en France, le plus important collectif de recherche académique dédié à la Blockchain (mise en œuvre d'une technologie de stockage et de transmission d'informations sans organe de contrôle).

Les chercheurs de Inria, SystemX, Télécom ParisTech et Télécom SudParis resteront affiliés à leurs établissements, mais travailleront de concert selon une feuille de route articulée autour de six axes :

les modèles théoriques,

le passage à l’échelle et les outils de monitoring,

la sécurité,

les architectures,

la confidentialité des données

les modèles économiques/la régulation.

 

Des thèses

Cet accord-cadre est signé pour une durée de six ans. Dans la première phase, a minima quatre thèses seront financées par l’IRT SystemX avec une direction par des chercheurs ou enseignants-chercheurs d’Inria, de Télécom ParisTech ou de Télécom SudParis. Des premières thèses ont été lancées début 2018 et se renforceront dès septembre pour répondre aux enjeux des industriels partenaires de l’IRT.

 

L'alliance

 

Télécom ParisTech et Télécom SudParis (IMT) - « Cette alliance s’appuie sur les expertises académiques du IMT, sans oublier de tirer parti d’utilisations de la plateforme Teralab au sein de notre groupe IMT. La plateforme de services big data « TeraLab » est à l'initiative de l'Institut Mines-Télécom et le GENES. 

A Télécom ParisTech nous avons déjà démarré il y a 4 ans un réseau de coopérations scientifiques avec des établissements industriels et académiques européens (en particulier la TUM, Mines ParisTech...) avec lesquels des recherches sont lancées dans le cadre de thèses ou de post-doc. Aujourd’hui nous nous promettons de créer une synergie importante entre ces partenaires européens et l’initiative BART » précise Gérard Memmi, Chef du département INFRES à Télécom ParisTech (IMT).

 

Inria Saclay - Bertrand Braunschweig, Directeur du centre de recherche Inria Saclay – Ile-de-France, estime que «cette initiative d'un genre nouveau pour l'IRT correspond aux attentes d'Inria. Elle permet aux chercheurs de collaborer avec SystemX et avec nos partenaires de l'IMT sur un sujet identifié comme majeur pour la société numérique. Nos chercheurs, en plus de leurs contributions personnelles, encadreront quatre thèses pendant la durée de l'initiative commune voire même plus si certains industriels décident d'investir en complément sur le sujet. Nous espérons que le schéma mis en place sur la blockchain sera reproduit sur d'autres domaines techniques d'intérêt communs. » Depuis janvier 2018, François Sillion est le Pdg par interim de l'Inria.

 

SystemX, Institut de Recherche Technologique (IRT) - Dans le cadre de l’IRT, nous collaborons avec de nombreux industriels sur les enjeux scientifiques, techniques et marchés liés au développement de services orientés Blockchain. Bénéficier d’interactions étroites et de confiance avec les experts scientifiques d’Inria, de Télécom ParisTech et de Télécom SudParis favorisera le développement de relations industriels-académiques encore plus poussées », explique Éric Perrin-Pelletier, Directeur général, IRT SystemX.

Lancé en 2012, IRT SystemX est dédié à l’ingénierie numérique des systèmes du futur, répond aux défis scientifiques et technologiques de l’industrie et des territoires au moyen d’une innovation flexible, ouverte et collective. SystemX est l’un des huit instituts de recherche technologique qui ont été créés par le gouvernement pour renforcer l’attractivité du territoire. En mars 2015, les huit IRT français se sont réunis autour d’une association : la French Institutes of Technology (FIT)

L’IRT intègre également, dans le cadre de son programme Start@SystemX, plusieurs start-up dont Evolution Energie*, Keeex**, … ) qui sont en mesure de valider la portée de leur technologie sur la base de besoins marchés réels, en collaboration avec les grands groupes impliqués dans le projet BST.

 

Points de repère

Des applications énergie et maritime

* Evolution Energie a été créée en 2010 et gère aujourd'hui plus de 6% des volumes d'énergie en Europe. La société compte parmi ses partenaires des sociétés d'envergure mondiale qui distribuent nos produits, notamment GE.

Evolution Energie est spécialisée dans la gestion des achats d'énergie pour les gros consommateurs et/ou fournisseurs d'énergie. Il participe au développement d’une solution blockchain à destination des collectivités préparant l'autoconsommation collective et la gestion des énergies distribuées. Evolution Energie utilise deux nouvelles technologies :

  • les microgrids, avec une optimisation et un pilotage des sources d’énergie renouvelables, du stockage d’énergie (batteries ou véhicules électriques) et des microgénérations au bois ou au biogaz en complément du réseau traditionnel.
  • la blockchain est une technologie issue de la fintech qui permet de gérer les transactions entre ces différentes ressources distribuées. 

** KeeeS a été fondée fin 2014 autour d’un brevet déposé suite à des travaux de recherche, menés avec le CNRS et l’université d’Aix-Marseille.

La solution de Keeex est employée par exemple dans la logistique maritime, par SNCF Réseau (validations et approbations hiérarchiques sur des documents de voirie), par Orange (pour de la certification de documents), ou par une école pour certifier des diplômes. 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/