Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Antoine Petit photo sciences et avenir.EDM 24 01 018 

 

France – Mercredi 24/01/2018 – « Ils bougent » energiesdelamer.eu. Antoine Petit a été nommé président-directeur général du CNRS le 24 janvier 2018 par le président de la République sur proposition de Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.

 

Antoine Petit, Professeur des universités de classe exceptionnelle, était président d'Inria depuis octobre 2014. Il est président non exécutif de l'IHEST (Institut des hautes études pour la science et la technologie) depuis avril 2017.

Agrégé de mathématiques en 1982, il soutient une thèse en informatique à l'université Paris-Diderot en 1985 sur la théorie des langages. Son directeur de thèse était Luc Boasson.

 

D'abord assistant-agrégé à l'université d'Orléans, puis maître de conférences à l'université Paris-Sud, il est détaché une première fois au CNRS en 1991 comme chargé de recherche au Laboratoire de recherche en informatique (CNRS/Université Paris-Sud). 

En 1994, il est nommé professeur des universités à l'ENS Cachan. L'année suivante, il en devient le directeur du département Informatique.

Il rejoint ensuite le ministère en charge de la Recherche en novembre 2001 comme directeur adjoint à la direction de la Recherche, responsable du secteur des Mathématiques et des Sciences et technologies de l'information et de la communication. Cette même année, il est élu membre du Comité national de la recherche scientifique (section Sciences et technologies de l'information).

C'est tout début 2004 qu'Antoine Petit revient au CNRS, comme directeur scientifique du département Sciences et technologies de l'information et de la communication, puis comme directeur inter-régional pour la région Sud-Ouest.

En août 2006, il est détaché chez Inria, l'Institut national de recherche en informatique et en automatique, comme directeur du centre de recherche Paris-Rocquencourt. En septembre 2010, il devient directeur général adjoint de l'organisme, puis son président-directeur général en octobre 2014.

Antoine Petit est également membre du Conseil national de l'industrie, du conseil scientifique de l'Office parlementaire des choix scientifiques et techniques (Opecst) et du Haut conseil scientifique de l'Onera.

PM : Il a notamment dirigé la thèse d’une de nos stars, Patricia Bouyer, sur les automates temporisés (des automates finis auxquels on adjoint des horloges ce qui permet d’exprimer et vérifier des propriétés temporelles). Patricia est aujourd’hui DR CNRS, médaille de bronze et prix EATCS Presburger. 

 

Mardi 16 janvier 2018, la commission culture de l'Assemblée nationale avait auditionné Antoine Petit, dont la nomination à la présidence du CNRS était envisagée par le Président de la République. A la suite de son audition, la commission a émis un avis favorable à sa nomination (37 votes "pour" sur 38 votants, une abstention) (voir son audition dans la rubrique nominations). Le lendemain, il était auditionné par la commission culture du Sénat.

 

Source : CNRS, INRIA, Assemblée nationale, Wikipédia


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/