Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 Arnaud Poitou

 Logo ECN 18 01 2018

 

 

Nantes - France. Mercredi 17/01/2018 - "Ils bougent" energiesdelamer.eu. Dans le cas d'Arnaud Poitou, c’est "il revient". L’Ecole centrale est l’un des établissements clé en France pour la recherche sur les énergies renouvelables de la mer. Elle a développé SEM-REV, un site d’expérimentation pour l’éolien flottant et le houlomoteur, et soutenu de nombreuses start up qui interviennent aujourd’hui au niveau international dans ce secteur.

Bon à savoir : L’origine du désaccord avec le ministère était la réforme

 

 

10 Juillet 2017. Un courriel d’Olivier Laboux, Président de l’Université de Nantes adressé à ses collègues, mentionnait « Le Conseil d’Administration de l’École Centrale de Nantes (ECN), réuni exceptionnellement vendredi 7 juillet, a voté le fait de « ne pas engager plus avant l’établissement dans ce projet qui hypothèque son avenir ». Cela signifie donc que l’ECN décide unilatéralement de sortir du projet I-Site NExT sans prendre l’avis des 7 autres partenaires (CHU de Nantes, INSERM, IMT-Atlantique, Oniris, Iffstar, INRA et ICO).

NExT pour « Nantes Excellence Trajectory » est un projet qui s'inscrit dans l'appel à projets I-SITE du PIA 2.

Financés dans le cadre du Programme Investissements d'Avenir, l'objectif des appels à projet IDEX/I-SITE est de créer des universités qui valorisent des atouts scientifiques thématiques plus concentrés, distinctifs, reconnus sur le plan international, et qui en font un levier d'entraînement et un point d'appui de leur stratégie de développement et de partenariat avec le monde économique.

 

30 Août 2017. Arnaud Poitou n’était pas renouvelé. En en effet, le ministère de l’Enseignement supérieur n’avait pas validé le choix du conseil d’administration qui avait reconduit Arnaud Poitou à la tête de l’école, à la fin de son mandat. Armel de la Bourdonnaye, président de la Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs était donc nommé directeur par interim, chargé de la mise en place d’un nouveau concours de recrutement pour que le poste puisse être pourvu d’ici le 1er janvier 2018. 

 

11 Décembre 2017. Arnaud Poitou présente sa candidature et le conseil d'administration de l'Ecole Centrale de Nantes lui renouvelle son soutien. L'ancien directeur de l'école d'ingénieurs avait réaffirmé son intérêt à voir le rapprochement nantais dans le cadre du projet d'I-Site mais à certaines conditions. « L'enjeu du rapprochement est ambitieux et difficile. Les fondamentaux sont pertinents. Mais il convient de mettre en œuvre un mode d'organisation différent. Il s'agit maintenant de reprendre les discussions pour construire une structure viable » avait-t-il expliqué. La Ministre disposait d'environ un mois pour entériner ou non le résultat de ce choix. Entretemps, il y a eu aussi des propositions de modification de la loi sur les EPCSCP (établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel) ce qui devrait permettre un rapprochement des deux établissements tout en permettant à chacun de garder son autonomie, point de blocage il y a quelques mois.

 

17 Janvier 2018. C’est donc chose faite. Arnaud Poitou est de nouveau, directeur de Centrale Nantes. La ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a validé sa nomination ce mercredi 17 janvier 2018, par l'envoi d'un courrier au conseil d’administration de l’école validant la proposition de nommer Arnaud Poitou comme directeur. 

« Dans sa lettre d’engagement, Arnaud Poitou prend acte des difficultés relatives à la mise en place de l’Isite et réaffirme son engagement à tout faire pour que le projet Next poursuive son ambition première, celle de créer à Nantes, un établissement universitaire de type nouveau qui s’impose comme un campus d’excellence de niveau international en recherche comme en formation », écrit-elle. De ce fait, elle n’a plus de raison de s’opposer à sa nomination. Les choses sont claires : l’Isite doit se faire.

 

Points de repère

18/01/2018 - "Ils Bougent" - Le parcours d'Arnaud Poitou 

30/08/2017 - Le ministère avait considéré "que le positionnement en juillet 2017 du Conseil d’Administration de l’école sur le projet d'I-site périmait de facto le contenu des candidatures reçues au mois de mai". Celui-ci estimait que « les éléments fondamentaux du projet de rapprochement n'étaient plus conformes aux principes fondateurs. La question des personnels était un gros point d'achoppement".

 

29 /11/2016 - Pré-sélectionné en juin dernier par un jury international dans le cadre de l’appel à projet "Initiatives Science, Innovation, Territoires, Economie ", le dossier du projet d’I-SITE nantais NExT ("Nantes Excellence Trajectory") a été déposé ce mardi 29 novembre 2016. Les auditions et la sélection définitive aura lieu en février 2017.

Porté par quatre fondateurs, l'Université de Nantes, l'École Centrale de Nantes, le CHU de Nantes et l'Inserm, le projet NExT se donne pour ambition de doter le territoire d'une Université de rang mondial en s'appuyant sur deux thématiques : l'industrie du futur et de la santé du futur. Le projet a pour objectif d'accélérer la dynamique unique du site nantais reconnu pour son expertise en recherche, formation et innovation sur ces deux thématiques sociétales majeures. NExT demande une dotation de 370 M€.

http://www.univ-nantes.fr/decouvrir-l-universite/next-le-dossier-du-projet-d-i-site-nantais-depose-1418784.kjsp

 

Sources : Ministère de l’enseignement supérieur, Université de Nantes, energiesdelamer.eu. 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/