Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 

business pro 

 

France – Lundi 03/12/2018 – energiesdelamer.eu. Demain, Bretagne Pôle Naval, lance le nouvel événement "Business Pro" en partenariat avec IEF AERO et Bretagne Commerce International. Interviews de Frédéric Guena Président de BPN et du président du cluster emr Jacques Dubost.

Ce nouveau rendez-vous annuel à destination des entreprises sera synonyme de mise en valeur et d’innovation et souhaite être l’événement n°1 business des filières navales, EMR et O&G.

 

 

EDM : Comment vous positionnez-vous par rapport aux Journées annuelles d'EVOLEN qui se tiennent à Paris et qui ont intégré depuis deux trois ans les EMR dans leurs journées O&G?

 

BPN - Nous sommes partenaires d'EVOLEN notamment dans le cadre de la marque FRANCE ENERGY TEAM portée par les membres fondateurs EVOLEN / BPN / NEOPOLIA / RACE et POLE AVENIA, le pourquoi de Business Pro est complémentaire des journées annuelles, notre objectif est de développer en région le business de nos entreprises et de faciliter la mise en contact entre elles mais également de pouvoir les informer des développements accessibles pour elles dans divers domaines dont celui de l'Oil and Gas ou encore des EMR.

 

EDM : Combien d'entreprises en Bretagne travaillent pour secteur de l'O&G et sont potentiellement concernées par les EMR ? 

BPN - La réponse est simple ...et ne concerne pas uniquement que les entreprises de l'O&G, mais bien TOUTES les entreprises membres de BPN  le socle de compétences détenues dans nos entreprises est fort et il permet d'envisager des pistes de diversification ou de développement au sein des filières portées par BPN.

 

EDM : Pensez-vous qu'une des possibilités pour les PME industrielles industrielles soient de développer le marché des EMR avec les plates formes pétrolières ou gazières ? Geps Techno bénéficie du programme de recherche FORESEA notamment pour sa machine houlomotrice. Jean-Luc Longeroche qui a intégré dans son tour de table financier comme nouvel actionnaire Subsea 7 a déclaré lors des Assises de l'économie de la mer : "je suis plus intéressé par les cadences pour faire progresser nos technologies. C’est là que la PPE est utile pour la planification des développements. Il faut encore du temps pour rendre matures nos technologies. Mais on a un marché suffisamment important en dehors de la PPE avec l'O&G. 

BPN - Les programmations pluriannuelles de l’énergie (PPE), ont notamment pour but de fixer les objectifs de développement des énergies renouvelables (électriques, chaleur, biogaz, biocarburants) en France. Ces objectifs quantifiés permettent aux entreprises développeurs de technologies EMR de connaitre la cadence des appels d’offres pour le marché français et donc de définir leur stratégie d’investissement. Il est évident que de nombreux développeurs de technologies EMR et plus globalement d’Energies Renouvelables français ne limitent pas leurs prospections au territoire français mais à l’échelle international avec des clients à la fois publiques ou privés comme peuvent l’être des compagnies pétrolières ou industriels de tout secteur. BPN s’inscrit pleinement dans cette démarche avec ses adhérents qui développent des technologies contribuant globalement à la réduction de consommation d’énergie fossile, les exemples ne manquent pas au sein du cluster EMR de BPN de l’hydrolienne Sabella 10, en passant par les navires à propulsion électrique, GNL, vélique, l’intégration d’épurateur de gaz d’échappement «scrubber», des batteries haute performance…autant de projets qui sont matures pour entrer dans la phase concrète de l’industrialisation et pour lesquels les  filières de BPN sont de véritables passerelles

 

 

 

 

Points de repère

 

La déléguée générale du Cluster Bretagne Pôle Naval est Anne-Marie Cuesta

Octobre 2018 - Moyens d'essais : Récapitulatif d'articles publiés à l'occasion de OEE à Edimbourg, FOWT à Brest ... 

Le rapport sur " la construction navale" publié en 2017, noté que le secteur avait enregistré son plus bas niveau depuis 2009 en raison d’une sur offre sur le marché. En revanche, le secteur de la démolition se portait bien. Certains pays asiatiques comme la Corée du Sud ont vu le nombre de chantiers diminuer de -50%. Les chantiers européens se maintiennent en raison de leur capacité d’innovation dans le civil et le militaire tandis que les chantiers chinois amorcent un virage stratégique en lien avec les besoins mondiaux actuels et à venir."

Le rapport de  la GMB Union en 2018 sur "la construction et la réparation navales au Royaume-Uni représente 2 Mds£ qui emploie directement ~32.000 personnes et 20.000 personnes indirectement. Les travailleurs de la construction navale sont hautement qualifiés et sont 45% mieux payés que la moyenne britannique. Au total, sur 1 Md£ versés en salaires chaque année, dont 238 M£ reversés à l’État avec les taxes. 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/