Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

Le Midi Libre Salon du littoral 26 09 019 

 

France - Jeudi 26/09/2019 – energiesdelamer.eu. La Région Occitanie, le Parlement de la Mer et Ad'Occ présentent le projet « Littoral + », en présence de Didier Codorniou, premier vice-président de la Région Occitanie et président du Parlement de la mer.

Le Parlement de la mer est réuni ce matin dans le cadre du Salon du Littoral qui se tient à Montpellier.

 

Le projet « LITTORAL + » porté par la Région Occitanie, a remporté en septembre l'appel à projets « territoires d'innovation » soutenu et géré par la Banque des territoires - Caisse des Dépôts. L'Etat a retenu ce projet (parmi 117 dossiers) qui proposait de nouveaux modèles répondant concrètement et dans un souci de développement économique, aux enjeux des transitions énergétique et écologique, numérique, démographique et sociale.

 

Pour Carole Delga, présidente de la Région Occitanie : « La sélection de ce projet est le fruit d'un engagement collectif pour lutter contre le réchauffement climatique. Dès 2016, avec Didier Codorniou, premier vice-président en charge du littoral et Agnès Langevine, vice-présidente en charge de la transition écologique et énergétique, nous avons mis en place la stratégie « Région à Energie positive », grâce à laquelle la Région mobilise tous les acteurs en faveur de la transition écologique. Cela passe par la préservation des ressources, mais également par le déploiement de production et d'usage d'énergies renouvelables pour lequel nous sommes pionniers, avec un plan à 150 M€ en faveur de l'hydrogène vert et l'installation au large de nos côtés d'éoliennes en mer flottantes. Nous démontrons aujourd'hui encore une fois notre capacité d'innovation, indispensable pour faire face aux enjeux climatiques dans tous les domaines : mer, agriculture, transports. »

Le projet Littoral + est parti du constat que le littoral d'Occitanie étant de plus en plus peuplé (+ 32 000 habitants par an) et est de plus en plus exposé aux risques naturels liés au réchauffement climatique (inondation, submersion marine, érosion du trait de côte, rareté de la ressource en eau...), il était indispensable de trouver, avec les habitants et les partenaires, des solutions nouvelles pour transformer ces risques en opportunités de développement du territoire.

 

Le projet Littoral + représente près de 91 M€ dont 73,6 M€ apportés par les entreprises, sur une durée de 10 ans, qui participeront à la mise en œuvre de ce projet, piloté par la Région. L'État, au travers de la Banque des Territoires participera à la création des entreprises et investira sur certaines actions à hauteur de 17,2 M€. La Région accompagnera également financièrement la mise en œuvre des projets. Au total, pour 1 € issu du programme d'investissement d'avenir, ce sont 16 € qui sont au final investis sur le territoire au bénéfice des habitants et de l'emploi.

 

Les actions proposées dans le cadre de Littoral +, feront l'objet de concertation et d'une co-construction citoyenne. Elles portent notamment sur :

- Les ressources énergétiques qui deviendront à la fois être des sources de développement de nouvelles filières d'énergie renouvelable et permettront à des filières traditionnelles comme la conchyliculture de prévenir les crises environnementales liées au réchauffement climatique

- La maîtrise et la gestion raisonnée des ressources naturelles (réutilisation des eaux usées traitées pour la vigne, suivi hydrologique...) à travers de nouveaux outils prédictifs connectés ;

- La transformation numérique du littoral et la gestion partagée des données, avec le living lab, impliquant la participation des habitants tout au long du projet ;

- Le pilotage et l'animation collective à travers une plateforme d'innovation et des services pour le territoire.

 

FOCUS SUR 4 ACTIONS DU PROJET LITTORAL +

L'action « H2 Littoral » portée par Lucia, vise à développer la production et l'usage d'un hydrogène produit sur le territoire, renouvelable et « vert ». Elle comprend l'installation d'un site de production industrielle d'hydrogène vert par électrolyse à Port-La Nouvelle (qui sera connecté aux deux fermes pilotes d'éolien flottant en mer * EolMed et Les Eoliennes flottantes du Golfe de Lion), la mise en œuvre d'une logistique innovante de distribution, ainsi que la création de stations de distribution sur 4 zones du littoral. Le projet comporte deux phases de déploiement qui permettront d'augmenter progressivement les capacités de production et de distribution. À l'horizon 2050, l'objectif sera de déployer une capacité d'électrolyse permettant de couvrir 21% des objectifs d'H2 vert de la stratégie Région à Énergie Positive. L'H2 produit alimentera dans un premier temps deux usages nouveaux soutenus par la Région : des applications stationnaires sur le Port de Sète-Frontignan ainsi que la conversion de flottes de poids lourds « captives ». L'action ouvre la voie au premier site de liquéfaction d'H2 vert pour le grand sud de la France connecté aux productions d'énergie renouvelable terrestre puis marine, pour subvenir à la demande de l'arc littoral, mais aussi au-delà.

 

L'action « IrriAlt'Eau 2.0 » portée par le Grand Narbonne vise à créer un démonstrateur intelligent de 80 ha de vignes irriguées à Gruissan à partir de la réutilisation d'eaux résiduaires traitées. Ce projet s'inscrit dans la continuité du projet de R&D collaborative IrriAlt'Eau (1,5 ha) ayant permis de vérifier l'innocuité de l'irrigation de la vigne à partir d'eaux traitées issues d'une station littorale. Si des projets de réutilisation des eaux traitées ont déjà été déployés, « IrriAlt'Eau 2.0 » innove par la mise en œuvre d'un raisonnement en flux et traçabilité des productions, avec recours à vannes et métrologie connectée, modèle d'allocation de ressource en eau, web services couplant outils de suivi terrain, imagerie satellite, modèles de cultures, bio-agresseurs, réduction utilisation produits phyto sanitaires. Ils seront au cœur d'une gouvernance nouvelle et coopérative incluant l'information des habitants et la formation des utilisateurs terminaux.

 

L'action « Agora de l'Aménagement des Territoires REsilients (AATRE) » portée par l'Université Paul Valéry-Montpellier a pour objectif de créer les conditions pour la co-construction et le pilotage avec les habitants des projets d'aménagement du littoral. Pour cela, l'action prévoit :

1) La conception d'une méthodologie hybride (web et présentiel) de co-construction des projets d'aménagement, destinée à constituer le socle méthodologique global de la co-construction citoyenne des projets d'aménagement résilient sur le littoral ;

2) L'accompagnement des acteurs au cadrage et à la mise en œuvre de dispositifs participatifs citoyens ;

3) L'outillage web et présentiel des processus participatifs. L'AATRE se distingue des dispositifs de concertation actuels en proposant de travailler sur l'ingénierie participative. L'action a par ailleurs été conçue en lien étroit avec les thématiques et actions de la candidature, permettant une méthodologie sur-mesure applicable aux projets d'aménagement du territoire, actuellement complexes à mettre en œuvre d'un point de vue réglementaire ou d'acceptabilité sociale.

 

L'action « Data Nostrum », portée par la start-up Inatysco créée dans le cadre de l'AAP TI, consiste à déployer et expérimenter 3 réseaux thématiques semi-privés collaboratifs d'échange de données et de calcul afin de développer une nouvelle génération de services prédictifs dans le domaine de l'aménagement du territoire pour le littoral d'Occitanie :

1) Le Réseau Mer ouverte pour la surveillance collaborative de l'environnement marin ;

2) Le Réseau Littoral dédié à la simulation de scénarios complexes d'évolution démographique, environnementale et économique du territoire ;

3) Les Réseaux Lagunes et Bassins versants côtiers en appui à l'émergence de services innovants d'aide à la décision. La solution s'interfacera avec les plateformes existantes de mutualisation des données ouvertes et les plateformes IoT publiques ou privées.

 

Au travers de ce projet, ce sont au total 46 partenaires qui sont impliqués, dont :

6 collectivités : Région Occitanie, Communauté d'Agglomération du Grand Narbonne, Syndicat Mixte du Bassin de Thau, Montpellier Méditerranée Métropole, Sète Agglopôle Méditerranée, Commune de Gruissan

7 unités de recherche : INRA, CEFE (UMR 5175), GRED (UMR 220), EPSYLON (EA 4556), PRAXILING (UMR 5267), G-EAU, UMR MARBEC

15 autres partenaires (GIP académique, associations, établissements publics, Fondation de Coopération Scientifique, etc.) : IRT Saint-Exupéry, Université Paul-Valéry Montpellier 3, IRSTEA, Agence de développement économique AD'OCC, Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée, Université de Montpellier, Ifremer, Inra, BRGM, AXLR, CEREMA, CRCM, Cépralmar, Union d'ASA de l'Est Audois (préfiguration ASA de Gruissan), Occitanie Data

18 partenaires exerçant une activité économique : Lucia Holding - dont sa filiale Quadran énergies marines mène le projet de ferme pilote éolien flottant EolMed, AREC, Akuo Energy, Sun X, Résurgences R&D, Veolia Eau - Région Sud, SAS Aquadoc, Ecoclimasol SAU, La Cave de Gruissan, Cave coopérative Rocbère, Les vignerons du Cap Leucate, Vinadeis, BRL, TELESPAZIO France SAS (Filiale THALES / LEONARDO), ATOS INTEGRATION SAS, Suez, ITK, Inatysco SAS.

 

Source : Conseil régional d'Occitanie

Photo ©Le Midi Libre

 

Points de repère

 

La Région Occitanie est également impliquée dans les deux projets de fermes pilotes de Leucate et Gruissan.

05/06/2019 - - 27% d’emplois dans les EMR en France à relativiser, mais quand même ! mais la Normandie progresse, notamment grâce à l’usine de pales de LM Wind (GE) à Cherbourg, et l’Occitanie monte en puissance.

 

12/02/2019 - Ferme pilote éolien flottant Eolmed à Gruissan mené par Quadran énergies marines (filiale de Lucia)

Le Salon du Littoral est organisé par Midievents - Groupe  Midi Libre jusqu’à ce soir au Parc des Expositions de Montpellier.

Retrouver les interventions vidéos ICI de Jean-Claude Gayssot, Joël L’Her, Kito de Payant, Etienne Guyot, Serge Pallares, Frédéric Moncany, Denis Robin, Pierre Bouldoire, François Commeinhes.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/