Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

new york carte

 

 

 

Etats-Unis – Vendredi 21/06/2019 – energiesdelamer.eu. Les énergies renouvelables de la mer font parties intégrantes des ambitions du Green New Deal de l'Etat de New-York. 


Alors que l'Unon Européenne échouera semble-t-il a faire adopté la neutralité carbonne en 2050 en se heurtant aux quatre pays de l'Est - Pologne, République Tchèque, Hongrie et Slovaquie, Bloomberg a fait paraître un article sur l'Etat de New York et sa capacité à tenir le plan du Green New Deal.

Le Green New Deal est le nom adopté par les démocrates pour un programme de lutte contre le changement climatique, dirigé par la représentante Alexandria Ocasio-Cortez de New York et le sénateur Ed Markey du Massachusetts présenté en février 2019.

Green New Deal EDMCe programme demande au gouvernement fédéral de limiter des combustibles fossiles et de réduire les émissions de gaz à effet de serre du réchauffement de la planète dans l'ensemble de l'économie des Etats-Unis.

Il vise également à garantir de nouveaux emplois bien rémunérés dans les industries d'énergie propre. Le Green New Deal est une résolution du Congrès qui expose un grand plan pour lutter contre le changement climatique. La résolution est non contraignante, donc même si le Congrès l’approuvait, rien dans la proposition ne deviendrait loi. 

 

Il y a un an, un protocole d'accord avait été signé avec les agences de l’administration de l’Etat de New York et leurs partenaires pour mener une étude sur les parcs éoliens offshore européens. Aujourd'hui le projet de loi de l'Etat de New York prévoit également un développement de l'éolien en mer de 9 GW d’ici 2035 alors que l'Etat de New York n'a encore aucun parc offshore.

 

"Alors que Washington ferme les yeux et annule des décennies de protection de l'environnement, New York se tourne vers un avenir sans émissions nettes", a déclaré Andrew M. Cuomo dans un communiqué annonçant l'adoption du projet de loi.

La mesure codifie l’objectif de New York d’obtenir toute son électricité de sources non émettrices d’ici 2040, plaçant l’État devant tous les autres pays qui ont défini des normes en matière d’énergie propre - même la Californie progressive, qui vise 100% d’énergie propre d’ici 2045. Il appelle également à une réduction de 85% des émissions de l'ensemble de l'économie par rapport aux niveaux de 1990 d'ici 2050. Lors de la promotion de ce plan lors d'une récente émission radiophonique, Cuomo l'a qualifié de "le plus agressif du pays".

"Il s’agit du projet de loi le plus progressiste que nous ayons jamais vu", a déclaré Miles Farmer, avocat au Conseil de la défense des ressources naturelles, lors d’une interview.

Reste à savoir comment New York va concrétiser un projet aussi ambitieux. Aux États-Unis, les responsables des services publics ont averti qu’il était impossible d’utiliser un réseau 100% vert avec les technologies actuelles.

Le projet de loi porterait la quantité d'énergie solairedans l’Etat de New York à 6 GW d'ici 2025, contre environ 1,7 GW actuellement. Il prévoit également une énergie éolienne en mer de 9 GW d’ici 2035. À l’heure actuelle, aucune électricité de l’État ne provient de l’énergie éolienne en mer.

 

Comparer le plan de New York à celui d’autres États «n’est pas pertinent», a déclaré Ethan Zindler, responsable de la recherche sur le continent américain pour BloombergNEF. " La question est peut-il être fait et y aura-t-il un suivi ?"

 

New York cherche à augmenter l'énergie solaire alors que les coûts des panneaux ont chuté.

La mesure donne aux responsables de la réglementation de New York un projet qui peut conduire à des limites de pollution plus strictes pour les centrales électriques et à des incitations à éliminer progressivement le gaz oil et le gaz naturel des systèmes de chauffage domestique. Des groupes industriels, notamment le Business Council de l’État de New York, ont fait part de leurs préoccupations concernant les coûts potentiellement plus élevés de la fabrication.

 

Le républicain opposé au projet de loi, le sénateur new-yorkais Robert Ortt, s'est dit préoccupé par la hausse des prix de l'énergie et des suppressions d'emplois et a douté que l'État puisse atteindre ses objectifs. "C'est un projet de loi nuisible qui passe aux petites heures de la soirée", a déclaré Robert Ortt. "Ce sera mauvais pour l'économie."

 

Un nombre croissant de villes et d’États ont déjà fixé des objectifs de 100% d’énergie propre. Le Costa Rica comme le présente dans une interview exclusive donnée par Luis Guillermo Vilas, l'ancien président de la République à MerVeille Energie, Porto Rico ont adopté respectivement une loi en février et en avril. La Californie, Hawaii et le Nouveau-Mexique ont pris des engagements législatifs similaires.

 

Le projet de loi de New York, entre autres:

Prend en charge une capacité de stockage d'énergie de 3 gigawatts d'ici 2030. Alloue des fonds pour le logement, le développement de la main-d'œuvre, la réduction de la pollution et l'assistance énergétique à faible revenu dans les communautés défavorisées.

Exige que les agences d’État tiennent compte des objectifs climatiques et énergétiques dans toutes les décisions relatives aux autorisations et aux financements.

 

 

Points de repère

 

Notre confrère, Le Monde de l'énergie a fait paraître une dépêche de l'AFP évoquant notamment, qu'entre 1990 et 2015, L'Etat de New York n’a réduit ses émissions totales de gaz à effet de serre que de 8,4%, selon un rapport officiel de 2018. Dans les transports, les émissions ont encore augmenté de près de 20% sur cette période. 

La loi a été votée juste avant la pause estivale du Parlement de l’Etat de New York, après qu’un compromis eut été trouvé entre le gouverneur Andrew Cuomo et les deux chambres du Parlement de l’Etat, toutes deux à majorité démocrate depuis janvier.

 

10/08/2018 - Andrew M. Cuomo, a annoncé, qu'un protocole d'accord avait été signé avec les agences de l’administration de l’Etat de New York et leurs partenaires pour mener une étude sur les parcs éoliens offshore européens ICI.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/