Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 Siemens gamesa EDM 26 02 19 Bat

 

 

France – Allemagne – Espagne. Mardi 26/02/2019 – energiesdelamer.eu. En fait, il faut une vraie dynamique de la part du Gouvernement français et trouver encore quelques 23 millions €. Mais tout le monde est optimiste.

 

Véritable réunion « Clients » et « acteurs régionaux » au sommet au 18 étage de l’Hôtel de Ville du Havre, la réunion de « presse » Siemens-Gamesa Energie Renouvelable, Grand Port Maritime du Havre (HAROPA), Région Normandie, CCI Business, Sous-préfecture du Havre, était accueillie par Luc Lemonnier, maire du Havre et président de la communauté de l’agglomération havraise devant un parterre d'élus et de journalistespour une "usine" innovante.


Le permis de construire pour le bâtiment Siemens-Gamesa 36 hectares du Port a été déposé le 15 février. Les différentes présentations par les acteurs se sont tenues devant les clients français Ailes Marines – Saint Brieuc dirigée par Olivier Rollin et Bruno Hernandez le président des deux sociétés des parcs éoliens en mer Dieppe-Le Tréport (dirigé par Christophe Leblanc- également présent en voisin) et Yeu-Noirmoutier.

 

A l’origine le bâtiment devait être construit par Areva pour l’éolienne de 8MW Adwen (AREVA-Gamesa) à la suite des attributions des parcs du deuxième appel d'offres de fermes éoliennes offshore en 2012.

Différents événements ont depuis provoqué « des moments de recul, mais jamais d’arrêt » a déclaré Jean-Baptiste Gastinne VP du Conseil régional de Normandie en charge des transports et des ports. Le PDG de Siemens Gamesa Filippo Cimitan a laissé aussi entendre que sa décision finale dépendrait des ambitions françaises.

 

750 emplois « directs et indirects ».

 

Siemens gamesa EDM 26 02 19 POrt du HavreLe Grand Port Maritime du Havre dirigé par Hervé Martel, a annoncé que des travaux préparatoires avaient commencé sur le terrain de 36 hectares. Celle-ci sera construite entre mi-2020 et fin 2021. Il y aura une montée en puissance avec pour commencer, la production des éoliennes de 8 MW équipées de pales de 81 mètres de long, destinées aux parcs en projet au large de Dieppe-Le Tréport, Saint-Brieuc et Yeu-Noirmoutier, ainsi qu'aux futurs projets éoliens en mer en France et en Europe voir mondial a précisé Filippo Cimitan. Le site doit créer 750 emplois « directs et indirects ».

"C'est une étape importante", même si "ce n'est pas la fin du chemin", a déclaré Filippo Cimitan à propos de ce dépôt de permis. Cette décision doit bien être interprêtée comme un signe de confiance envers le marché français, malgré les ambitions modestes affichées par l'Etat dans la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE). "Aujourd'hui, on continue car on commence à avoir une visibilité sur le marché français, même si on souhaiterait plus d'ambition étant donné le potentiel", offshore en France, le deuxième en Europe", a rappelé Filippo Cimitan.

Si tout va bien, la Normandie dorénavant réunie, aura donc bien deux lieux de fabrication de pâles ... celle LM Wind – General Electric à Cherbourg et celle du HAVRE. 

Le bâtiment du site Siemens-Gamesa sera innovant, car c'est la première fois que dans un même site industriel seront côte à cote la ligne d eproduction des pales en composites, les nacelles et le hub pour l'assemblage.

 

 

Points de repère

06/02/2012 - Siemens s'engage à ouvrir une usine en France en cas de victoire à Saint Brieuc aux côtés de GDF Suez, ce dernier devenu depuis Engie.

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/