Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Loig chesnais girard EDM Bouvier Moncany

 

 

 

France – Vendredi 23/11/2018 – energiesdelamer.eu. Aujourd’hui, le Président de la République recevait lors d’un déjeuner, plusieurs personnalités du monde maritime et de l’énergie. Le Secrétaire général à la mer, Vincent Bouvier qui avait organisé le CIMer le 15 novembre dernier sous la présidence d’Edouard Philippe était présent et accompagné notamment, de Frédéric Moncany du Cluster Maritime, de Dominique Bouvier d’EVOLEN, du GIGAN ...

 

Pour le moment les informations n’ont pas fuitées, mais à J-4 de l’annonce du projet de PPE par le président de la République, Loïg-Chesnais président de la Région Bretagne prend la précaution d’ appeler « le Gouvernement à ne pas manquer ce rendez-vous ». En effet, Le président de la République réunira mardi les forces vives du pays (employeurs, associations, syndicats) engagées dans la transition écologique avec les parlementaires et les élus locaux. Il précisera ensuite les orientations de la future politique gouvernementale en matière d’environnement et d’énergie. 

Dans un deuxième temps, François de Rugy précisera les actions concrètes pour y parvenir, en détaillant la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE).

Le président de la République donnera aussi une méthode pour construire un pacte de la conversion écologique avec les citoyens, les élus, les associations civiques, environnementales et les partenaires sociaux. Il s’agit de faire vivre pleinement la "république contractuelle" que le président de la République a appelée de ses vœux dans son discours au Congrès.

Tout cela permettra d’enrichir dans les trois mois qui viennent le projet de transformation de nos mobilité (loi LOM) et de notre système énergétique (PPE) afin d’apporter des réponses concrètes à nos concitoyens.

 
Le discours du président de la République se situe le premier jour des Assises de l’économie de la mer qui se tiennent à Brest, et coïncidera donc avec l’annonce du projet de la PPE. En attendant cette annonce, Loïg Chesnais-Girard exprime son ambition et ses attentes sur l’éolien flottant en particulier.


La PPE devra répondre à deux questions : voulons-nous changer profondément de modèle énergétique et voulons-nous développer une filière industrielle des énergies marines ?


Pour Loïg Chesnais-Girard, la réponse est claire : « la PPE doit engager pleinement notre pays dans la transformation de son modèle énergétique et donc faire un choix clair en faveur des énergies renouvelables. Les énergies marines doivent être au cœur de cette programmation pluriannuelle de l’énergie. Elle doit inscrire des objectifs à la hauteur de leur potentiel énergétique et de notre ambition industrielle et maritime. 

 


L’éolien offshore connaît déjà une baisse des coûts rapide et continue, à tel point que chez nos voisins allemands, les nouveaux parcs se passent de subventions publiques. L’éolien flottant est la prochaine étape. Il convient particulièrement bien aux sols marins plus profonds de l’Atlantique et de la Méditerranée. Et les projets se multiplient ! Au site d’essai Theorem (IFREMER-Centrale Nantes) près de Brest et au large du Croisic, les premières éoliennes (flottantes) passent les tests avec succès.


Pour donner un avenir à cette technologie, les objectifs nationaux doivent être à la hauteur des investissements industriels demandés. Il faut à tout prix éviter la demi-mesure, qui consisterait à programmer quelques centaines de mégawatts d’éoliennes flottantes, et finalement à rester en dessous du seuil de rentabilité de la filière. La PPE n’est pas qu’une série de chiffres, c’est aussi et surtout un message politique et une vision industrielle que nous envoyons aux acteurs de cette filière.


La PPE doit donc programmer un premier appel d’offres dès l’année prochaine, poursuivre dès 2021, pour progressivement atteindre l’objectif défini par les Régions d’installer 4 GW d’éoliennes flottantes en France, dont 1,5 GW pour la Bretagne, d’ici 2030.


Il s’agit d’un objectif réaliste et nécessaire pour mettre sur pied la filière, créer des emplois sur nos territoires et réduire rapidement le coût de l’électricité produite. La Bretagne a fait le travail pour déterminer des zones propices en mer pour les futurs parcs. Les infrastructures portuaires sont prêtes. À Brest, nous avons livré les premiers hectares d’un nouveau terminal dédié à ces industries. Toutes les conditions sont réunies pour faire de l’éolien offshore une vraie réussite. Sachons saisir cette opportunité et répondre aux enjeux climatiques qui nous obligent. » 

Cette déclaration vient renforcer une nouvelle fois, les différents appels et le Pacte de Narbonne lancé le 15 novembre 2018, date qui a coïncidée avec la tenue du CIMer à Dunkerque.

 

 

Points de repère

 

02/10/2018 – Les Journées annuelles Evolen se déroulent dans une période faite de nombreuses interrogations ... Pour la France, le monde de l'énergie tout confondu est en attente de la PPE. ... Soutenir l'innovation, notamment pour les énergies renouvelables et les EMR, est l'un des thèmes majeurs d'Evolen, association professionnelle présidée par Dominique Bouvier.

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/