Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

jouanno

 

France – Vendredi 23/02/2018 – « Ils bougent » energiesdelamer.eu. La nomination de Chantal Jouanno a été annoncée par l’Élysée sur proposition du Premier ministre.

L'ancienne sénatrice UDI de Paris Chantal Jouanno, et ancienne conseillère à la Région Ile-de-France chargée du développement durable jusqu’à fin septembre 2017, avait annoncé son départ de la vie politique.

Elle y revient grâce au président de la République qui l’a désigné comme présidente de la CNDP. Dans cette perspective elle devra d'abord être auditionnée par les commissions parlementaires.

 

L’ancienne présidente de l’ADEME de 2008 à 2009, ancienne ministre de Nicolas Sarkozy (secrétaire d’Etat à l’Ecologie en 2009 auprès de Jean-Louis Borloo au moment de la négociation du "Grenelle de l'environnement", puis ministre des Sports en 2010) avait en effet, depuis 2002, dans le sillage de Nicolas Sarkozy, qu'elle a suivi tant dans les Hauts-de-Seine qu'au ministère de l'intérieur puis à l'Elysée elle avait pris une place originale dans le paysage politique.

Elle a été désignée pour diriger la Commission nationale du débat public (CNDP) où elle succèdera à l'ancien préfet Christian Leyrit, 69 ans.


    
L’autorité administrative indépendante, créée en 1995, a pour mission "d'informer les citoyens et de faire en sorte que leur point de vue soit pris en compte dans le processus de décision des grands projets d'aménagement et d'équipement d'intérêt national".
    
La CNDP a notamment été saisie pour le projet Cigeo d'enfouissement de déchets radioactifs à Bure (Meuse), pour le projet EuropaCity en Ile-de-France ou encore pour le projet aurifère Montagne d'or en Guyane ou le projet d'une troisième ligne de métro à Toulouse.   

Elle est également en charge des débats publics déjà menés et à venir pour les parcs éoliens en mer et de la Programmation pluriannuelle de l’Energie de mars à juin 2018. Outil de pilotage de la politique énergétique de la France, la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) exprime les orientations et priorités d'action des pouvoirs publics pour la gestion de l'ensemble des formes d'énergies sur le territoire métropolitain continental afin d'atteindre les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015.

La programmation pluriannuelle de l'énergie doit être révisée tous les 5 ans. La PPE actuelle portant sur la période 2016-2018 et 2019-2023 devra être révisée d'ici fin 2018 pour porter sur les périodes 2018-2023 et 2024-2028.

C'est dans ce cadre que la commission particulière du débat public (CPDP) organise à l'échelon national un débat public sur la révision de la programmation pluriannuelle de l'énergie et dont l'objectif est de traduire l'expression nationale la plus complète possible.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/