Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 

 WindEurope 2018 UK

 

 

 

 

Royaume-Uni – Vendredi 22/02/2019 – Flash energiesdelamer.eu. Shell qui avait annoncé que le groupe dépenserait entre $1 et 2 milliards par an en technologies vertes vise le Royaume-Uni pour investir dans l’éolien en mer.

 

 

logo shellLa dépêche de Reuters annonce que Shell envisage d’entrer sur le marché britannique de l’éolien offshore en acquérant des baux sur des fonds marins ou en prenant des participations dans des projets existants, et cela en dépit de son départ imminent de l’Union européenne, a annoncé le chef de la division Energies nouvelles du groupe.

 

Les entreprises pétrolières construisent de plus en plus de portefeuilles de projets d'énergie propre pour satisfaire les demandes des investisseurs souhaitant réduire leur empreinte carbone. Auparavant, Shell avait annoncé qu'elle dépenserait entre 1 et 2 milliards de dollars par an en technologies vertes.

 

"Nous souhaitons absolument obtenir une position sur le marché britannique (éolien) offshore", a déclaré Mark Gainsborough, vice-président exécutif de New Energies de SHELL, lors d'un entretien avec Reuters.

 

De nombreuses sociétés internationales, telles que les constructeurs automobiles et les développeurs de centrales nucléaires, ont fui les nouveaux investissements britanniques, le Brexit créant une incertitude quant à l’avenir de l’économie du pays. Mais Mark Gainsborough a déclaré que les projets de la Grande-Bretagne de quitter l’Union Européenne le mois prochain ne freineraient pas l’intérêt de la société pour son secteur éolien offshore.

 

"Ce qui est plus important, c'est que les politiques gouvernementales soient toujours favorables", a-t-il déclaré. La Grande-Bretagne est le plus grand marché éolien offshore au monde, avec près de 40% de la capacité éolienne installée dans le monde.  SHELL pourrait donc chercher à prendre une participation dans un projet éolien offshore britannique existant et envisage de jouer un "rôle actif" dans le processus de candidature pour un contrat de bail britannique portant sur l'éolien offshore, qui devrait être lancé cette année.

 

 

 

Points de repère

 

 

19/02/2019 - Atlantic Shores Offshore Wind, JV entre EDF Renewables et Shell New Energies à l’assaut de New York.

 

06/02/2019 - Cartographie extraite du Rapport WindEurope 2018

 

31/01/2019 - Les « sans subvention » à la conquête de Dunkerque Partie 3 : Moulins de Flandre table sur le territoire consortium regroupant Deme, Shell et Quadran Energies Marines

 

03/12/2018 - Shell se fixe des objectifs de réduction de ses émissions de CO2

 

23/11/2018 – MOULINS DE FLANDRE. DEME, pré-sélectionné par la CRE pour Dunkerque, a annoncé la création d’un partenariat industriel** avec Quadran Energies Marines et Shell.

 

05/11/2018 – Shell investit dans le parc éolien Borselle III & IV et dans la fondation flottante TetraSpar. Le groupe vient de signer un accord avec Quanta pour la fourniture de services de recrutement au fur et à mesure de la montée en puissance de son portefeuille éolien onshore et offshore.

 

 

Si vous n'êtes pas encore abonné aux newsletters logo EDMen moins d'une minute vous le serez : 

Cliquez sur

s’abonner 

Renseignez votre e-mail

Sélectionnez les newsletters qui vous intéressent

Confirmez votre inscription en cliquant sur Envoyer.  


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/