Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 imgres

Zamudio - Espagne – Lundi 04/04/2016 – Quotidienne energiesdelamer.eu - Gamesa aurait offert de vendre sa participation de 50% dans Adwen

à son partenaire français Areva pour surmonter le dernier obstacle de sa fusion avec Siemens. Celle devrait intervenir avant la fin du mois. Des sources financières indiquent que les banques font déjà l'évaluation, y compris Morgan Stanley - banque conseil de Gamesa dans les négociations avec Siemens.

Comme nous l’avions signalé le 21/03/2016 ICI la fusion Siemens – Gamesa est un "casse-tête" tant que la JV ADWEN – Gamesa n’est pas réglée.

Une information publiée par une lettre quotidienne espagnole "Expansion" mentionne que les banques effectuent déjà évaluation financière de la vente potentielle .  Les premiers rapports mentionneraient que Siemens aurait offert de 13 milliards d'euros à Gamesa, mais que cet accord aurait échoué car Siemens ne souhaitait pas engager la construction de deux usines de fabrication d’Adwen en France, comme cela a été précédemment convenu entre les partenaires de la coentreprise et le gouvernement français. 

Gamesa et Areva ont reçu des engagements du gouvernement français que les 8MW d’Adwen seront utilisées pour les projets en mer France totalisant 1.5GW à condition que les turbines soient construites en France. 

Siemens a justifié sa décision de ne pas engager à construire deux usines en faisant valoir que ces engagements ne sont pas une garantie définitive que les contrats pour ces projets seront effectivement signés. Gamesa et Areva ont formé la joint venture Adwen en Mars 2015, en investissant chacune environ 200 millions d'euros dans le projet.

Concurrence et OPA

Au cours des dernières semaines, un problème de concurrence avait été soulevé afin de savoir si oui ou non Siemens devait lancer une offre publique d'achat de fusionner ses actifs éoliens avec ceux de Gamesa. Apparemment, les autorités européennes de la concurrence donneraient une approbation pour la fusion. En effet, bien que le rapprochement permet de créer un nouveau géant en Europe, il ne serait pas un obstacle au libre marché. Au contraire. A en juger par les mouvements des rivaux, il pourrait conduire à une plus grande concurrence.

Le président de Vestas, Bert Nordberg a notamment déclaré au Wall Street Journal, le 30 mars dernier, que son groupe était prêt à "se battre" pour maintenir sa position face aux groupes chinois dont China’s Goldwind ou à la future alliance Siemens Gamesa, comme à la récente fusion entre Nordex SE et Acciona SA ou Alstom et GE. "La taille est une arme concurrentielle dans ce secteur," a-t-il déclaré et cela va encore plus motiver notre équipe de vente de reprendre le leadership ".

Sources : Expansion et Wall Street Journal

http://www.expansion.com/empresas/energia/2016/04/01/56fd8f1d22601dd14f8b4608.html

http://www.wsj.com/articles/vestas-says-it-will-defend-its-market-position-1459355462

Points de repère

premieres vues des eoliennes en mer de lile dyeu et noirmoutierCe lundi, le projet porté par la Société des éoliennes en mer des îles d'Yeu et Noirmoutier, (Engie, EDPR et Neoen marine) a présenté le paysage des 62 éoliennes en mer. Le 3 juin prochain, après deux années études et de concertation la Société confirmera ou non son investissement. « On fait tout pour poursuivre », précise Lucile Forget, responsable développement local du projet. 

Suivront alors deux années d'études complémentaires et de demandes d'autorisation. La construction du parc devrait démarrer en 2019 pour une mise en service progressive de 2021 à 2023.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/