Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

EDM ITW Port de Dieppe

 

 

France – Mardi 10/07/2018 – energiesdelamer.eu. Le Syndicat Mixte du Port de Dieppe et Ports Normands Associés ont approuvé vendredi 6 juillet leur fusion au 1e janvier 2019, et proposé la mise en place d’une régie pour la gestion des activités du port de Dieppe.

Un des atouts du port de Dieppe est sa future base de maintenance pour le parc éolien en mer Dieppe Le Tréport du consortium Engie-EDPR-CDC.

 

 

En avril 2017, Jean-Christophe Lemaire, Vice-président du Syndicat Mixte du Port de Dieppe avait donné une interview sur le site du parc éolien Dieppe Le Tréport, dans lequel il expliquait la gestion et le rôle du Syndicat mixte du Port de Dieppe composé de quatre collectivités locales : la Région Normandie, le Conseil Départemental de la Seine-Maritime, la Communauté d’agglomération Dieppe- Maritime et la Ville de Dieppe.

 

Le Syndicat mixte est à la fois propriétaire, gestionnaire du Port et responsable de l’investissement et de la modernisation. Le Port de Dieppe est un établissement public qui assume des missions de service public et des fonctions commerciales avec plusieurs activités portuaires. La réalisation d’une base de maintenance pour le futur parc éolien de Dieppe-Le Tréport représente pour le Port de Dieppe une nouvelle activité d’avenir.

 

Quelle est la stratégie du Port de Dieppe en termes de développement économique ?

 

Le port de Dieppe est un maillon important de l’économie maritime régionale en réseau avec les autres ports du littoral. Il bénéficie d’un lien fort avec le port de Rouen pour le développement des trafics de vrac, les colis encombrants et la réparation navale, avec le port du Havre pour la création de la filière éolienne marine et la maintenance des parcs éoliens offshore, avec les ports locaux de la Manche pour la mutualisation du dragage, le maintien d’une pêche artisanale et le développement du nautisme… Les ports normands constituent aujourd’hui le premier ensemble portuaire français. Regroupés au sein d’HAROPA, les ports partenaires bénéficient d’une plus grande visibilité au niveau international. De nombreux projets structurants sont mis en œuvre pour que le Port de Dieppe renforce son attractivité. A l’horizon 2020, le montant de l’ensemble des investissements prévus dépasse les 60 millions d’euros, dont près de la moitié pour le développement de la seule activité « éolien en mer ».

 

 

Les aménagements pour la base de maintenance

C’est l’avant-port qui est prévu comme base de maintenance dédiée au futur parc éolien. Une mise à disposition de 2,5ha de terre-plein est prévue pendant la phase de construction, ainsi que la réorganisation du bassin Ango, sans contrainte de marée, pour l’accueil de navires de servitude.

Après la conclusion de l’enquête publique programmée l’année prochaine, le SMPD mobilisera toutes ses ressources pour engager dès 2019 le chantier des aménagements qui feront du Port de Dieppe la base de maintenance du parc éolien offshore…. Les investissements programmés, 20 à 25 millions d’euros pour la seule activité « éolien en mer », participent à la création de nouveaux métiers et d’une filière industrielle spécialisée dans les travaux maritimes.

 

Les collectivités se sont organisées pour mettre en place des structures opérationnelles avec la fusion des Syndicats Mixtes portuaires

Le communiqué de PNA précise que ce projet a obtenu une adhésion unanime des collectivités et des organismes : Région Normandie ; Départements de Seine-Maritime, Calvados et Manche ; Communauté Urbaine de Caen-la-Mer ; Agglomération Dieppe-Maritime ; Ville de Dieppe, Comités Syndicaux du SMPD et de PNA et ont décidé le 6 juillet d’acter l’adhésion du Syndicat Mixte du Port de Dieppe au Syndicat Mixte Ports Normands Associés, sur la base de statuts modifiés au 1er janvier 2019.

 

Le nouveau Syndicat Mixte des ports de Cherbourg, Caen-Ouistreham et Dieppe sera ainsi constitué de la Région Normandie, des Départements de la Manche, du Calvados et de la Seine-Maritime, des Agglomérations Caen et Dieppe. Le siège social sera basé à Caen. La Présidence reviendra à la Région.

L’agglomération du Cotentin a fait part de son intérêt. Elle prendra sa décision à l’automne 2018. La Ville de Dieppe se retire du Syndicat Mixte le 31 décembre 2018.

« La fusion des Autorités Portuaires au 1er janvier 2019 constitue désormais une réalité et le levier indispensable qui permettra en complément des deux Grands Ports Maritimes d’optimiser le fonctionnement général du système portuaire et de bâtir une véritable offre commerciale maritime à l’échelle de la Normandie et de la France. Cet engagement conforte la volonté des collectivités rassemblées de porter haut la stratégie portuaire de la Normandie. » a déclaré Hervé Morin, Président de la Région Normandie et des Syndicat Mixte portuaires.

 

Gestion des activités maritimes du Port de Dieppe

Les activités du Port de Dieppe gérées à ce jour en direct relèvent des services publics industriels et commerciaux ce qui entraine la mise en place d’une régie soit à autonomie financière seule, soit à personnalité juridique.

Les usagers et le personnel, consultés sur le processus à mettre en place pour gérer au mieux les activités du port de Dieppe ont fait part de leur préférence pour la création d’une régie à personnalité juridique, laquelle assure une gestion de proximité, notamment pour la criée.

Le Syndicat Mixte, dans le cadre de la fusion avec Ports Normands Associés, s’engage pour que soit mis en place le mode de gestion des activités du Port de Dieppe le plus adapté pour les collectivités, les usagers et le personnel. Le bon déroulement de la prochaine campagne de pêche à la coquille Saint-Jacques, lié à la sécurisation du dispositif de gestion des transactions financières entre professionnels de la mer en criée constitue un engagement prioritaire du SMPD.

 

« L’objectif partagé vise à mettre en place à Dieppe la régie qui offrira aux usagers les services de proximité et la réactivité qu’ils sont en droit d’attendre et aux agents du Port toutes les garanties pour la préservation de leur statut dans le cadre de la fusion des ports régionaux normands » a indiqué Hervé Morin, Président de la Région Normandie et du Syndicat Mixte du Port de Dieppe ».

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/