Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 ABB EDM 1707017

 

 

 

Norvège – Allemagne – Lundi 17/07/2017 – energiesdelamer.eu. Le gestionnaire de réseau de transport électrique norvégien, Statnett, vient d’annoncer le début des travaux sur le NordLink au mois d’août. Cette nouvelle interconnexion de 1 400 MW va relier la Norvège et l’Allemagne, sur quelque 623 km avec des câbles Nexans et ABB...

 

L’objectif premier de l’interconnexion est de faciliter les échanges entre les deux pays. Quand l’Allemagne enregistre une surproduction due aux énergies renouvelables (éolien et solaire), il sera possible d’exporter vers la Norvège, qui remplira ses barrages nombreux. A l’inverse, quand les énergies renouvelables feront défaut à l’Allemagne, la Norvège pourra exporter vers le Sud sa production hydraulique.

Le financement

 

Ce projet a été lancé en coopération avec le GRT néerlando-allemand, TenneT avec l’appui de la banque allemande d’investissement, KfW. Le coût de l’opération est d’environ €2 milliards. En juin dernier, le GRT norvégien un prêt de €300 millions de la Banque européenne d’investissements (BEI).

Les câbles pour le Grid et les convertisseurs

 

La ligne reliera Tonstad, en Norvège et Wilster, en Allemagne. La première partie de la ligne sera installée entre la localité norvégienne de Vollesfjord, au Sud du pays, et arrivera jusque dans les eaux danoises, à quelque 100 km de la côte allemande.

 

Nexans Skagerrak floating 250C’est le français Nexans qui avait été retenu en février 2015 pour les 724 km (deux fois 362 km) de câbles en courant continu (CCHY et HVDC, en initiales anglaises) pour équiper la partie du NordLink entre la Norvège et les eaux danoises. Nexans prévoit de fournir les câbles à partir de son usine de Halden en Norvège.

Les câbles seront posés par le propre navire câblier du Groupe, le C/S Nexans Skagerrak, et protégés sur le fond marin par enfouissement dans des tranchées creusées par le système Capjet de Nexans.

 

ABB a été chargé par le contrat de mars 2015 de la fabrication et de la pose des câbles dans le secteur allemand. ABB fournira également les convertisseurs pour repasser en courant alternatif et se raccorder aux réseaux existants des deux pays, à chaque extrémité, en Norvège et en Allemagne. ABB concevra, créera et fournira donc les deux stations de conversion de 525 kilovolts (kV), 1 400 MW, en utilisant sa technologie de convertisseur de tension (VSC), appelée HVDC Light®. Une station sera située près de Tonstad dans le sud de la Norvège et l'autre près de Wilster, dans le nord de l'Allemagne.

Dans le cadre du projet, ABB va également concevoir, fabriquer et installer un système de câblage imprégné de masse (MI) de 525 kV dans le secteur allemand, qui comprendra 154 km de sous-sol et 54 km de câble souterrain.

  

Le montant du contrat pour Nexans est de €500 millions et de €900 millions pour ABB. La décision de réalisation du projet a été prise en février 2015, pour un achèvement en 2019 et une mise en service prévue autour de 2020.

 

NordLink est le deuxième câble de cette ampleur et destiné à échanger le courant issu des énergies renouvelables lancé par Statnett, avec l’interconnexion avec le Royaume-Uni, North Sea Link (NSL). Le NSL est réalisé avec National Grid, le GRT britannique.

Sources : ABB - Nexans - TenneT

Illustration ABB.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/