Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Nexans2016 02 18

 

 

 

France – Jeudi 18/02/2016 – Portail energiesdelamer.eu. Nexans (+3,81% à 34,85 euros) signe une des plus fortes hausses du SBF 120 après avoir publié ses résultats annuels. C’est un signe d’avenir…. Arnaud Poupart-Lafarge, directeur général de Nexans a commencé la présentation des résultats 2015 en mentionnant les deux plus grands contrats de l’histoire du Groupe, les interconnexions par les câbles d’énergies sous-marins CCHT (courant continu haute tension)

entre la Norvège et l’Allemagne et la Norvège et l’Ecosse, « éléments clefs de la transition énergétique européennes ».

Elles permettront de relier les parcs éoliens de la Baltique et de l’Est britannique aux réserves et barrages hydrauliques norvégiens.

Transition énergétique également en France avec la préparation des liaisons des parcs éoliens en mer. «La France est un plutôt en retard en Europe sur ses développement, le problème est que les fermes éoliennes en mer doivent pouvoir se connecter à la côte, qui sont des points en fin de réseau et sont incapables actuellement de relier».

 

Il faut d’abord renforcer les réseaux terrestres qui sont incapables de recevoir l’énerge qui sera produite en mer. C’est le cas avec la création par RTE d’une liaison électrique souterraine à 225 000 volts entre les postes de Calan (Morbihan), Mûr-de-Bretagne et Plaine-Haute (Côtes-d’Armor).

 

Enfin, avant de présenter des activités traditionnelles de Nexans, puis de céder la parole à Nicolas Badré directeur financier, Arnaud Poupart-Lafarge a évoqué le projet développé avec Statoil.ICIpour les énergies de la mer avec l’éolien flottant en Ecosse, lire et relire l'article du 09/02/2016  ICI.

                                                                                                

Communication des Résultats 2015 de Nexans

Marge opérationnelle en hausse de + 32% à 195 millions d'euros dans un volume en décroissance organique de -1,7%, toutes les activités du Groupe contribuant à cette amélioration de rentabilité grâce à la poursuite des initiatives stratégiques.

 

Dette nette au 31 décembre 2015 réduite à 201 millions d'euros, grâce à la réduction du Besoin en fonds de roulement et malgré un décaissement de 104 millions d'euros de restructuration.

 

Résultat net part du Groupe de -194 millions d'euros après charges de restructuration de -100 millions d'euros et dépréciations d'actifs de -142 millions d'euros.

Nexans a publié ce jour ses comptes pour l'année 2015, arrêtés par le Conseil d'Administration réuni sous la Présidence de Frédéric Vincent*.

 

 

I - Bilan de l'année 2015

Revenant sur le bilan de l'année, Arnaud Poupart-Lafarge, Directeur Général de Nexans, a déclaré :

«La transformation de notre Groupe s'est accélérée et produit des effets sensibles. Les actions du plan stratégique ont permis au Groupe d'afficher une amélioration de sa marge opérationnelle et une forte baisse de la dette nette ; ceci dans un contexte de marché atone et d'une décroissance de nos ventes, impactés en particulier par le ralentissement sur les marchés de commodités.»

 

 

II - La Vision du Groupe en actions « Nexans brings Energy to Life »

 

En 2015, Nexans a mis en actions sa Vision « Nexans brings Energy to Life ». Cela signifie apporter l'énergie et les données essentielles au développement (croissance démographique, accélération de l'urbanisation, transition énergétique et changement climatique, augmentation exponentielle des échanges de données, mobilité et transports). Toutes les équipes du Groupe sont mobilisées pour cette ambition.

Dans le secteur des infrastructures d'énergie, cela s'est traduit en 2015 par les grands projets en Haute-Tension sous-marine remportés par le Groupe pour relier la Norvège à l'Allemagne (NordLink) et la Norvège à l'Ecosse (NSN Link), favorisant ainsi l'échange des énergies vertes de ces pays.

Nexans est un acteur de la transition énergétique : équipement des complexes photovoltaïques de Cestas en France ou Fonte Solar au Brésil, câbles et accessoires spéciaux conçus pour la nouvelle centrale hydroélectrique Los Cóndores au Chili, contrat récemment conclu avec Statoil pour le projet Hywind Scotland, premier parc éolien flottant au large de la côte écossaise.

Nexans est acteur de la modernisation des réseaux, partout dans le monde. Fort du succès du projet AmpaCity en Allemagne intégrant un câble supraconducteur Nexans au réseau de l'opérateur RWE, le Groupe vient de se voir confier par AMSC (American Supraconductor), la conception et production d'un système supraconducteur test pour réseau électrique urbain à Chicago, en Amérique du Nord.

La Vision de Nexans se décline également dans le domaine des transports : contrats conclus avec Airbus pour le câblage des cabines, avec les constructeurs Fincantieri et Meyer Werft pour l'équipement de navires de dernière génération, ou encore pour les câbles Nexans Alsecure® résistants au feu et solutions spécifiques destinés à la nouvelle ligne de métro à Istanbul en Turquie.

Dans le secteur des ressources naturelles, en septembre 2015, Samsung Heavy Industries avait choisi Nexans comme fournisseur unique pour équiper en câbles de puissance, d'instrumentation et de contrôle la nouvelle plateforme FPSO (Floating Production Storage and Offloading) Egina au Nigéria qui sera en service pour Total en 2017. Il s'agit du plus important contrat remporté par Nexans dans ce secteur à ce jour.

Ces exemples illustrent les premiers résultats de la transformation du Groupe et traduisent la mobilisation des équipes à travers le monde, leur engagement consistant à viser l'excellence en tous points au service des clients.

 

 

III - Présentation détaillée de l'activité en 2015

Le chiffre d'affaires ressort à 6,239 milliards d'euros à cours des métaux courants, et à 4,604 milliards d'euros à cours des métaux constants, soit une décroissance organique de -1,7 %[1] par rapport à 2014. Après un premier semestre de croissance organique étale (-0,8%) le second semestre a été marqué par le ralentissement attendu de la croissance sur les activités de projets sous-marins ainsi qu'une contraction sur les activités liées aux secteurs Oil & Gas et Mining  notamment celles d'AmerCable.

La marge opérationnelle s'élève à 195 millions d'euros contre 148 millions d'euros en 2014, en progression de 32%. Elle représente 4,2 % des ventes à cours des métaux constants contre 3,2% en 2014.

Ces chiffres reflètent des situations opérationnelles différenciées selon les métiers:

Des métiers à forte valeur ajoutée et en croissance continue constitués par les segments de Haute tension sous-marine, des faisceaux automobiles et des câbles et systèmes LAN.

Des métiers en forte décroissance essentiellement constitués par les situations particulières auxquelles le Groupe est confronté au Brésil, en Australie et dans le segment Oil & Gas avec des conditions de marchés qui n'ont cessé de se dégrader depuis 2014.

Des métiers en amélioration constitués par les « câbles » en Europe ainsi qu'en zone Moyen-Orient, Russie et Afrique pour lesquels le Groupe privilégie une approche sélective des ventes, y compris au détriment des volumes, conformément aux axes définis dans son plan stratégique.

Concernant l'évolution de l'activité par zone géographique :

Les ventes en Europe sont en repli (-2,1%) sous l'effet conjugué d'un marché n'ayant pas redémarré et de la démarche volontaire du Groupe visant à privilégier les ventes à plus forte valeur ajoutée par rapport aux volumes.

Les ventes en Amérique du Nord s'inscrivent en baisse de -15,2% sous l'effet principal du ralentissement des investissements des secteurs pétrolier et minier.

Le repli en Amérique du Sud (-0,2%) correspond principalement à la décroissance du Brésil. Cela contraste avec la reprise progressive au Pérou et confirmée en Colombie.

Avec des ventes en retrait de -6,6%, la zone Asie Pacifique est le reflet de la décroissance persistante des ventes en Australie  compensée partiellement par la dynamique du marché des câbles industriels en Chine, notamment les câbles LAN, les câbles pour le ferroviaire et les faisceaux pour l'automobile.

Enfin, la zone Moyen-Orient, Russie et Afrique est en croissance de 4,5%. La Turquie affiche une progression importante dans les secteurs Distributeurs & Installateurs et Industrie. Par ailleurs, la reprise d'activité est significative au second semestre au Liban.

Nomination Point de repère

CdeCourcel 250 1Hier, lors de la réunion du Conseil d'Administration du 17/02/2016, Frédéric Vincent a annoncé sa décision de mettre fin à ses fonctions de Président du Conseil d'Administration et d'administrateur de Nexans à compter du 31 mars 2016 pour faire valoir ses droits à retraite. Le Conseil a nommé Georges Chodron de Courcel Président non-exécutif du Conseil d'Administration de Nexans à compter du départ de Frédéric Vincent.

La nomination de Georges Chodron de Courcel correspond à la volonté du Conseil de garantir à la société la stabilité nécessaire dans la phase de redressement opérationnel qu'elle poursuit sous l'autorité d'Arnaud Poupart-Lafarge, Directeur Général et d'assurer une complémentarité dans les instances de gouvernance.

Cyrille Duval assurera la présidence du comité d'audit et des comptes en remplacement de Georges Chodron de Courcel.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/