Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 

OPTION B new 

 

France - Mardi 10/09/2019 - energiesdelamer.eu. Simec Atlantis Energy (Atlantis), développeur, propriétaire et exploitant d’hydroliennes, a annoncé, à la veille du week-end, un accord, via la coentreprise Normandie Hydroliennes, avec Alderney Electricity Limited (AEL) afin d’alimenter l'île Anglo-Normande homonyme, à partir de machines installées dans le Raz Blanchard.

Normandie Hydroliennes est une joint-venture avec le fonds d'investissement régional Normandie Participations et le fabricant local Efinor, au travers duquel Atlantis a l'intention de développer, d'installer et d'exploiter un parc hydrolien de démonstration sur le site du Raz Blanchard, au large des côtes de la Normandie, en France. AEL est l’unique producteur et distributeur de courant de l’île anglo-normande d’Alderney. L’alimentation en électricité est actuellement entièrement assurée par la production de diesel à partir de la centrale électrique de l’île. L’accès à d’autres sources d’approvisionnement, telles que l’énergie du parc hydrolien devrait permettre de diversifier et de décarboner le mix énergétique d’Alderney, contribuant ainsi à réduire la dépendance actuelle de l'île au diesel et réduisant ainsi ses émissions carbonées.

 

L’objectif de l’accord signé vise à mettre en œuvre un contrat en PPA (Power Purchase Agreement), de gré à gré donc, entre AEL et Normandie Hydroliennes. L’électricien s’engagerait à enlever un minimum de 5 GWh d'électricité par an à Normandie Hydroliennes, via un prix fixe sur la durée du contrat. Le volume serait suffisant pour répondre à l'ensemble de la demande énergétique actuelle de l'île. Atlantis est également changé d’évaluer les options pour s’assurer que les besoins en électricité de l’île peuvent être satisfaits même pendant les courtes périodes (l’étale) pendant lesquelles les turbines marémotrices ne produiront pas d’énergie. De plus, Atlantis et AEL ont l'intention de travailler ensemble pour identifier les opportunités permettant d’aller au-delà de la simple alimentation de l’île, en créant un environnement propice à une croissance économique durable sur l'île.

 

Bien que cet accord de fourniture d’électricité ne comporte aucun droit de développement des fonds marins autour d’Alderney, Atlantis espère qu’en fournissant initialement à l’île l’électricité nécessaire à la satisfaction de la majorité des utilisations domestiques, ce projet pourrait être un précurseur pour un parc à plus grande échelle que l’île de Alderney peut développer dans ses eaux territoriales pour exporter de l'électricité vers le Royaume-Uni et l'Europe.

 

Tim Cornelius, PDG de Simec Atlantis, a déclaré à cette occasion qu’il s’agit là de « la première étape importante pour libérer le vaste potentiel économique de l’énergie des courants autour des îles Anglo-Normandes et il a fallu la gestion avant-gardiste d’AEL pour que cela se produise. Nous partageons leur vision de non seulement chercher à assurer la sécurité d'approvisionnement de l'île, mais également d'utiliser ce projet comme modèle pour les autres communautés insulaires cherchant à se décarboner et à offrir de nouvelles possibilités de résilience économique.

En travaillant avec nos partenaires de projet en France et en tirant parti de toute l’expérience acquise dans l’utilisation du plus grand champ de marées au monde en Écosse, nous espérons faire d’Aderney un exemple phare de l’économie bleue au travail. Cela impliquera d’exploiter l’énorme puissance de l’océan d’une manière respectueuse de l’environnement, en partenariat avec la communauté locale. Nous espérons que ce projet sera un modèle pour d'autres pays insulaires du monde en temps voulu. »

 

Pour James Lancaster, directeur général d'Alderney Electricity Limited, « l’équipe d’Alderney Electricity, avec le soutien total de la communauté, a travaillé d'arrache-pied ces dernières années pour veiller à ce que ses actifs énergétiques soient à la hauteur des défis à venir et nous attendons avec impatience la prochaine phase du développement de notre île. De leur côté, Simec Atlantis Energy et ses partenaires ont fait des efforts considérables pour comprendre ce qui meut Alderney et parvenir à un point d'intérêt commun a été facile (…) Les avantages sont immédiats : réduire de moitié le bilan carbone de l’île, la stabilité des prix de l’énergie et l’augmentation de la capacité installée. Bien plus que cela, un lien fixe avec le continent offre à notre communauté la meilleure plate-forme possible pour une croissance environnementale, sociale, culturelle et économique.

 

A terme, les sites d'essais de Normandie Hydroliennes constitueront la première installation physique d'éoliennes marémotrices dans les eaux locales et une première étape indispensable pour que la communauté d'Alderney puisse réaliser pleinement le potentiel de notre plus grand actif (la mer, ndlr), devenant ainsi un exportateur net de énergie verte et propre. »

 

Points de repère

 

31/10/2018 - OEE : La Normandie et Simec Atlantis lancent un vaste projet au Raz Blanchard Blanchard

2013 - Special Issue - West Normandy Tidal Today 2013

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/