Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

Mise a l eau de l hydrolienne Guinard Energies en ria d Etel EDM 04 03 019

 

 

France – Lundi 04/03/2019 - L’Ifremer participe aux tests de l’hydrolienne P154 de Guinard Energies en Ria d’Etel (Morbihan) dans le cadre du projet MegaWattBlue. L’Ifremer doit caractériser les écoulements, le bruit rayonné et les bio-salissures.

La contribution de l’Ifremer permettra de décrire l’environnement physique par la caractérisation des écoulements amont et aval à proximité de la turbine durant des cycles de marée caractéristiques. Un ensemble de capteurs de courants est ainsi déployé en absence et en présence de l’hydrolienne. De même, le bruit ambiant à proximité de l’hydrolienne est mesuré en absence et en présence de la turbine afin de connaitre son impact acoustique. Concernant les bio-salissures, différentes peintures de protection sont testées et leurs efficacités sont analysées.

Des plongeurs de l’Ifremer avait permis de mieux connaître au préalable la nature des fonds sur le chemin du câble de raccordement.

 

 

La P154 Guinard Energies en test jusqu'au mois de mai

 

Après les tests de l’hydrolienne P154 début janvier 2019 en rade de Brest, Guinard Energies a installé son hydrolienne dans la Ria d’Etel entre le 26 et le 28 février en profitant des petits coefficients. La première expérimentation se tiendra jusqu’au mois de mai 2019.

 

Construite pour partie et assemblée au chantier naval NAVTIS, l’installation de la P154 a été réalisée depuis le navire TSM Penzer de la société Iroise Mer, sous la conduite du responsable technique de la société Guinard Energies, Nicolas RUIZ :

 

« Les opérations d’installation ont consisté à déployer un câble sous-marin lesté entre la zone d’installation et le chantier Bretagne Sud permettant l’acheminement de l’énergie vers la terre. L’hydrolienne a ensuite été immergée sur site une fois la connexion électrique réalisée.

L’électricité produite est transportée jusqu’à un conteneur de régulation et de conversion électrique puis redistribuée gratuitement sur le réseau national. »

Cette première installation permettra de tester la résistance de la tuyère, réalisée par Océane des Plastiques à Muzillac*, d’évaluer la performance du système de conversion électrique réalisé avec la société ENTECH de Quimper, et l’assistance de l’ISEN** et du lycée de la Croix Rouge, deux établissements basés à Brest.

 

 

Les hydroliennes Guinard Energies vise la pérennité

 

Malgré une PPE qui néglige (pour le moment le développement de l’hydrolien) « le projet MegaWattBlue, initié par Vincent Mariette, est déterminant pour le développement de la société Guinard Energies, précise Philippe Craneguy, directeur de Guinard Energies. L’expérimentation menée dans des conditions réelles servira d’exemple pour initier une commercialisation à l’international, qui elle seule sera garante de la pérennité de la société Guinard Energies ».

 

Paul GUINARD a créé en 2008 Guinard Energies à Brest, mais c’est bien depuis le début de ses recherches, qu’il estime que l’effet de la tuyère, pouvait accélérée de 30 à 40 % la vitesse du courant est et permet aux hydroliennes de Guinard Energies de doubler l’énergie produite par rapport à une hydrolienne de même diamètre, et de s’orienter librement dans le courant.

Les hydroliennes de Guinard Energies peuvent être installées en version flottante ou posées sur le fond dans les estuaires, les fleuves et tous les sites pourvus de forts courants.

 

 

Guinard Energies vend une gamme d'hydrolienne la P66 (diamètre du rotor de 0,66 m) adaptée aux rivières et moulins, termine la mise au point de l’hydrolienne P154 (diamètre du rotor de 1,54 m) et prépare une troisième hydrolienne de la gamme qui est en cours de construction ; le diamètre du rotor d’une longueur de 4 m, développera une puissance nominale de 250 kW.

Le projet MegaWattBlue vise à réaliser un démonstrateur d’hydrolienne de nouvelle génération et à le tester dans le milieu naturel. Ce projet est coordonné par Guinard Energies et réalisé en collaboration avec l’IFREMER et l’ENSTA Bretagne. Labellisé par le Pôle Mer Atlantique Bretagne, il est soutenu par la région Bretagne via les fonds européens FEDER.

 

 

ISEN ** Institut supérieur de l'électronique et du numérique


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/