Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

OPTION B new 1024x1024 

 

 

UK - Vendredi 14/09/2018 – energiesdelamer.eu. L’hydrolien n’est pas mort et pourrait surprendre certain. Si l’on regarde l’exemple du Royaume-Uni, Simec Atlantis Energy, basée à Bristol, a présenté, jeudi dernier, la plus grosse turbine hydrolienne du marché mondial.

 

 

Rien ne dit, que ce ne sera pas cette hydrolienne qui répondra aux critères de la ferme pilote décidée pour exploiter la puissance énergétique du raz Blanchard.

 

 

 

Dénommée AR2000, cette hydrolienne est dotée d’une turbine a un seul axe de 2 MW et pourra accueillir des rotors d’un diamètre compris entre 20 et 24 mètres, en fonction du site.

 

Selon la division turbine et ingénierie de Simec Atlantis Energy, ces machines pourront fonctionner avec un courant d’un mètre par seconde et la conception de la machine permettra d’atteindre les 2 MW à 3,05m/s pour une hydrolienne de 20 mètres de diamètre, soit 4m de plus de diamètre qu’Open Hydro, l’hydrolienne qui fait l’objet d’un litige entre ses actionnaires minoritaires et Naval Energies, mais aussi Cape Sharp Tidal au Canada.

 

 

Oceade EDM 29 07 016

 

La machine ressemble fortement à Oceade qu’avait, en son temps, développée par Alstom (dont la société - division) est devenue GE.

 

 

L’AR2000 a été conçue en deux ans, en se fondant sur le retour d’expérience de l’AR15000 qui est déployée sur le projet Meygen, en Ecosse, signale un communiqué de Simec Atlantis Energy. Lancé en 2010, le projet Meygen présente plusieurs phases, afin d’atteindre une capacité installée de 398 MW à terme. Meygen vise à implanter des hydroliennes entre la pointe extrême nord de l’Ecosse et l’île de Stroma.

 

La première phase de développement (1A) a enregistré l’installation de quatre turbines AR1500 sur des fondations gravitaires. La phase 1B verra l’implantation de quatre turbines supplémentaires sur des fondations innovantes. La phase 1C prévoit 49 unités (73,5 MW) déployées à partir de 2019.

 

Atlantis a investi plus de 5 millions de £ dans le développement de cette nouvelle machine, qui sera mise à l’eau dans le cadre des futures phases du projet Meygen.

 

L’hydrolienne disposera d’une durée de vie de 25 ans, avec des maintenances prévues tous les six ans environ. Le système d’accrochage est conçu pour pouvoir être placé sur des bases mono-pylônes ou gravitaires, à raison de huit machines mises en place par jour, dans des conditions favorables.

 

Simec Atlantis Energy signale que l’AR2000 sera disponible sur le marché dès le quatrième trimestre 2019. Le groupe annonce être d’ores et déjà en discussion avec plusieurs développeurs, gouvernements, ou propriétaires de sites afin d’identifier les potentielles localisation des usines pour mettre en œuvre les hydroliennes.

 

Drew Blaxland, le directeur de la division Turbines et Services d’ingénierie d’Atlantis indique que « l’AR2000 constitue le point culminant de 15 années d’investissements, d’expérimentation et de tests rigoureux dans les hydroliennes marines. » Il ajoute que les marchés clés que vise Atlantis sont évidemment e Royaume-Uni, mais aussi la France, les îles anglo-normandes, l’Asie, l’Australie et le Canada.

 

« L’AR2000 repose sur le retour d’expérience de quelque 13 000 heures de fonctionneemnt de Marine Current Turbines SeaGen, en Irlande du Nord et des quelque 4 500 heures de fonctionnement de l’AR1500 en Ecosse. L’AR2000 autorisera des raccordements de plusieurs machine sur un câble unique d’exportation, afin de réduire les coûts et la taille plus grande de son rotor permettra une plus grande efficacité pour des courants marins plus faibles, » insiste Drew Blaxland.

Ce dernier précise que cette nouvelle machine sera compétitive par rapport aux autres sources renouvelables, quand elle sera déployée en série, ce qui était également valable pour l’hydrolienne Open Hydro comme l’avait rappelé à plusieurs reprises Laurent Schneider Maunoury, président de Naval Energies …..

 

 

 

 

Points de repère

 

 

08/08/2018 - Tim Cornelius, avait déclaré qu’il pourrait engager des discussions avec le gouvernement français pour sauver l'usine d'assemblage de Cherbourg de Naval Energies et se positionne pour les appels d'offres en Normandie et en Bretagne.

 

 

La Commission Européenne soutient, alors, qu'est-ce qui bloque ? 

27/07/2018 - Open Hydro mis en liquidation le lauréat de l'appel à projet pour la ferme pilote du raz Blanchard pour lequel, la Commission européenne avant donné son accord pour que la ferme pilote "Normandie Hydro" dont la réalisation avait été remportée par EDF-EN avec les hydroliennes OpenHydro, puisse bénéficier des subventions de l'Etat français et rappel des demandes de Laurent Schneider-Maunoury.

 

29/07/2016 - La Commission européenne a autorisé la France le 27/07/2016 à octroyer une aide en faveur de l’installation pilote de production d'énergie hydrolienne sur le site du Raz Blanchard pour Nepthyd. L'Etat français a prévu de soutenir, au moyen d'une subvention directe et d'avances remboursables, la construction des quatre turbines GE (ex Alstom) du projet Nepthyd (Normandie Energie PiloTe HYDrolien) qui produiront chacune 1,4 MW d'électricité. Une filiale d'Engie (ex GDF Suez) construira et exploitera la ferme pendant une durée de 20 ans.

 

Trouver dans la base de données, les différents articles parus sur Open Hydro et Oceade en faisant votre propre recherche avec les deux mots clés. 

 

Pour en savoir plus

 

Il n'y a pas qu'Open Hydro et Oceade. Certaines PME industrielles françaises, ont construit des hydroliennes qui trouvent des applicationsSabella EDM14092018  en France et/ou des débouchées à l'export...

 

Immédiatement viennent à l'esprit, Sabella (photo de droite) qui sera remise à l'eau dans le Fromveur fin septembre-début octobre 2018, pour participer au mix énergétique de l'Ile d'Ouessant, l'hydrolienne fluviale HydroQuest retenue pour la ferme pilote par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR), à Génissiat, au bas de l'usine barrrage, EcoCinetic ou Hydro-Gen qui vendent de petites unités pour des villages en Afrique ...

 

 

 

 

 

P66 Guinard Energies

Sans omettre MegaWattBlue®, l'hydrolienne Guinard Energies vendue notamment à Madagascar et construite à Brest par Navtis ... qui candidate aux 1ers Trophées Innovation Océan qui se déroulent le 20 septembre à la Maison de l'Océan - Fondation Albert 1er de Monaco à Paris.

Pour y participer, merci de vous inscrire ICI.

14 candidats se succédront de 14h30 à 18h30.

 

 

 

Rappel : Les énergies marines ont leur prochain rendez-vous "Ocean Energy Europe" à Edinburg les 30 et 31 octobre 2018

 

 

Photos : Simec Atlantis/ Alstom-GE / Sabella / MegaWattBlue.

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/