Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 

 

EDM openHydro

 

 

Irlande – Lundi 20/08/2018 – energiesdelamer.eu. La Juge Mirima O’Reagan a nommé vendredi dernier, Ken Fennell de Deloitte Irlande en tant qu'examinateur provisoire d'OpenHydro Group Ltd de Dublin et de sa filiale OpenHydro Technologies Ltd à la demande de l’avocat du groupe d’actionnaires fondateurs minoritaires. Mardi 21 août une nouvelle décision sera prise.

 

 

Neil Steen de chez Deloitte Corporate Finance à Dublin, représentant le groupe d'actionnaires fondateur détenant 12% des parts a déclaré au juge qu'au regard d'un rapport d'experts indépendants montre que les sociétés OpenHydro avaient des chances raisonnables de survie si certaines mesures étaient prises.

 

 

Le groupe de fondateurs financera les honoraires et les coûts de Neil Steen SC l’examinateur provisoire qui est chargé de conclure un accord potentiel avec les créanciers du groupe OpenHydro.

 

 

La sécurisation de nouveaux investissements, la restructuration du groupe et la nomination d'un examinateur qui mettrait en place les arrangements financiers avec les créanciers du groupe, lui permettant de survivre en tant qu'entreprise en exploitation devront également être proposées.

 

 

Cette demande d’examen intervient trois semaines après la désignation par la juge irlandaise, Caroline Costello, de nommer Michael McAteer et Stephen Tennant de la société d’audit Grant Thornton en tant que liquidateurs provisoires conjoints des entreprises.

 

La nomination des liquidateurs provisoires avait été sollicitée par Naval Energies, la société mère et principal actionnaire français d’OpenHydro, alors que le Conseil d’administration du 25 juillet avait décidé de cesser ses investissements. Emera Inc., la société mère de Nova Scotia Power, a officiellement retiré son soutien financier à OpenHydro via Cape Sharp Tidal qui détient, avec Naval Energies, le groupe OpenHydro, le 13 août

 

Mme O'Regan, qui a noté que la demande était inhabituelle étant donné que des liquidateurs provisoires avaient été nommés. Mais à la suite de cette décision, les liquidateurs provisoires cesseront d’agir. La question a été ajournée à la séance de mardi 21 août de la cour.

 

 

Et que se passe-t-il au Canada, dans la Baie de Fundy ?

 

La deuxième turbine de la société Cape Sharp Tidal (JV Open Hydro Naval Energies/ EMERA), tourne depuis le 24/07/2018 dans la baie de Fundy au centre d’essai FORCE.

 

Un dépôt de garantie a été versé par les partenaires de Cape Sharp Tidal, dans l’éventualité du retrait de l’hydrolienne a déclaré le ministre Derek Mombourquette, sans en préciser le montant. Dans l’hypothèse où un acquéreur proposerait d’acheter la turbine, le gouvernement provincial devrait approuver la vente. « Le ministre a déclaré à Radio Canada, que « le dossier évolue et nous continuerons à prendre des décisions. Mais on n’en est pas encore au point de retirer la turbine de la baie de Fundy.

 

En revanche, les pêcheurs, représentés par le vice-président de l’association des pêcheurs de la Baie de Fundy souhaitent que l’hydrolienne soit retirée rapidement.

 

Sources : Irish Times, Radio Canada.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/