Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

EDM 26 07 018 final countdown on for mint cape sharp tidal turbine splash 622x468

 

France – Jeudi 26/07/2018 – Episode 2 - Après la diffusion du communiqué de la Région Normandie, Naval Energies a réagi et annoncé la fin de ses investissements dans sa filiale OpenHydro. 

 

Après Oceade de General Electric (ex Alstom) en 2017, c’est au tour de Naval Energies de se retirer de l’hydrolien. Mais qui va équiper la ferme expérimentale EDF EN et/ou que devient l’appel d’offre ferme pilote du raz Blanchard ?

Alors que Cape Sharp Tidal, (JV entre OpenHydro filiale de Naval Energies) et Emera, a déployé avec succès l’hydrolienne « OpenHydro » dans le passage Minas près de Parrsboro dans la Baie de Fundy dimanche dernier, le CA de Naval Energie stoppe ses investissements dans l’hydrolien.

 

Vers une liquidation judiciaire

 

Le lendemain du raccordement de l'hydrolienne OpenHydro au réseau de FORCE au Canada dans la baie de Fundy, le conseil d’administration de Naval Energie, (Naval Group, BpiFrance, BNP Paribas et TechnipFMC) qui s’est tenu en France le 25 juillet, a décidé de mettre fin à ses investissements dans l’hydrolien.

La filiale irlandaise OpenHydro dédiée à l’hydrolien est donc placée en liquidation judiciaire. Elle comprend 102 salariés en Irlande dont 10 à Cherbourg.

 

Naval Energies a investi €250 millions dans le développement de l'hydrolienne de 2 MW OpenHydro depuis son acquisition. «La dégradation de la situation du marché en France et dans le monde tout au long de ces derniers mois s’est traduite par une absence de perspectives commerciales sérieuses et régulières», a indiqué Laurent Schneider-Maunoury, président de Naval énergies.

Le manque de perspective pour les EMR en France serait-il l’un des problèmes ?

La baisse des coûts dans l’éolien en mer posé et les promesses de l’éolien flottant pèseraient sur l’hydrolien. «La technologie est prête comme le prouve notre installation dans la Baie de Fundy au Canada (voir l'article d'hier 25/07/2018). Partout mais les États ne sont pas prêts à combler ce différentiel», explique Laurent Schneider-Maunoury.

 

Laurent Schneider Maunoury avait accordé une interview à energiesdelamer.eu le 11 juin, trois jours avant l’inauguration de l’atelier d’assemblage d’hydroliennes OpenHydro de Cherbourg mettant en garde les risques.

Le jour de l'inauguration le 14 juin, le préfet de la Manche, représentant de l'Etat, n'avait pas pu s'avancer sans instruction du gouvernement et Laurent Schneider Maunoury avait déclaré à la webTV energiesdelamer.eu que sans annonce d'un appel d'offre de l'Etat, c'est la filière qui allait s'arrêter.  

 

En novembre 2017, Naval Energies avait supprimé 100 emplois sur 260. 

La contribution de l’Ademe au débat public sur la programmation pluriannuelle de l’énergie, où il n’est prévu que 100 à 150 MW d’énergie hydrolienne d’ici à 2028, « soit 50 turbines de 2 MW dans 10 ans », n’a pas été perçu comme un signal très encour.ageant.

Naval Energies reste acteur dans les EMR avec l’éolien flottant et l’énergie thermique des mers a indiqué Laurent Schneider-Maunoury. L’ETM, ainsi que le marché des Data Center (comme l’accord Naval Group – MicroSoft de début juin) sont les deux pistes évoquées pour essayer de fournir de l’activité à l’usine de Cherbourg.

Lors de la création de l'atelier d'assemblage, Naval Energies avait également évoqué l'éolien flottant. En France 4 fermes pilotes sont en développement, trois en méditerranée et un en Atlantique, à Groix-Belle Ile dont le consortium entre CGN EE, EOLFI, la Caisse des Dépôts et Meridiam avec comme partenaire technique General Electric, Naval Energies et Valemo sont les lauréats.

Il y a deux jours, une inquiètude quant à la PPE avait provoqué l'appel de Régions Sud PACA-Occitanie-Pyrénnées le 24/07/2018 dernier lancé par le SER).

 

Points de repère

Complété à 22h le 26/07/2018 par l'article : La commission européenne donne son feu vert pour la subvention française destinée à OpenHydro et EDF EN pour le raz Blanchard

 

26/07/2017 - Hervé Morin, Marc Lefèvre, Jean-Louis Valentin et Benoit Arrivé, mettent en cause l’Etat français

 

25/07/2018 – La turbine de 300 tonnes de Cape Sharp Tidal, (JV entre OpenHydro-filiale de Naval Energies) et Emera, a été déployée dans le passage Minas près de Parrsboro dans la Baie de Fundy dimanche et est connectée.

 

23/07/2018 – Quatre hydroliennes, Open Hydro, Guinard Energie, HydroQuest et Sabella, étaient présentées dans l’argumentaire du SER qui accompagnait l’appel à lancer un 1er appel d'offres commercial pour l'hydrolien. L’argumentaire reprend les données estimée par l’ADEME « entre 5 et 14 TWh/an (soit entre 2,5 et 3,5 GW de puissance installée) ».

 

04/07/2018 – Les énergies de l’océan ont besoin de tarifs d’achat et d’un fort soutien à ce secteur afin de maintenir l’avance européenne en la matière. C’est le principal instrument recommandé par l’étude de la direction générale des affaires maritimes et des pêches est clairement le recours aux tarifs d’achat.

 

15/06/2018 - Tidal energy : Karmenu Vella expressed the importance of this emerging industry for Europe

 

11/06/2018 – A trois jours de l’inauguration, Laurent Schneider-Maunoury déclare : nous avons besoin de visibilité sur la phase commerciale de l’hydrolien qui, à défaut de prise de décision, risque de rendre caduques les centaines de millions d’euros investis depuis plusieurs années….

 

06/06/2018 - Microsoft a choisi de collaborer avec Naval Group pour la seconde phase de son projet Natick de Data Center immergé. Le Data Center a été déployé avec succès au début du mois de juin 2018 au large de l’archipel des Orcades (Royaume-Uni). Il sera exploité à distance durant un an.

 

01/11/2017 – Naval Energies présidé par Laurent Schneider-Maunoury a annoncé une forte restructuration de la filiale de Naval Group. Laurent Schneider-Maunoury a pris ses fonctions le 17 octobre dernier. Il a visité les sites de Naval Energies et s’est rendu dans différentes manifestations, notamment Ocean Energy Europe où il a pu écouter et rencontrer les concurrents d’OpenHydro et dernièrement, les Assises économie de la mer.

12/01/2017 - General Electric (GE) a décidé de suspendre le développement de la turbine Oceade développée par Alstom. Mais ce n'est pas si simple. Engie, qui avait remporté l’appel d’offre du 3/12/2014 pour la ferme pilote hydrolienne pour le raz Blanchard avec quatre hydroliennes Nepthyd se retrouve apparemment sans fournisseur. Cette annonce a été faite le jour où DCNS a lancé DCNS Energies (devenue Naval Energies depuis).

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/