Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 HydroQuest

 

France – Mercredi 20/12/2017 – energiesdelamer.eu – Partie 2/2 - CNR a remporté en partenariat avec HydroQuest et CMN, l’appel à projets « Énergies renouvelables en mer et fermes pilotes hydroliennes fluviales » du Programme d’investissements d’avenir (PIA) opéré par l’ADEME.  Cette fameuse Compagnie du Rhône possède un savoir faire qui s’exporte et pourrait, peut-être, conseiller des exploitants de grands fleuves à utiliser des hydroliennes fluviales si la configuration des lieux le permet.

Mais que fait la CNR présidée par Elisabeth Ayrault, 1er producteur français d’électricité d’origine 100 % renouvelable et le concessionnaire à vocation multiple du Rhône de la frontière suisse à la mer Méditerranée ce qui implique, la production d’hydroélectricité, le déploiement de la navigation et de zones portuaires, l’irrigation et autres usages agricoles ?

 

Béatrice Ailloud, directrice de la communication de CNR a rappelé dans l’article du 19/12/2017, l’émergence de cette initiative grâce à un salarié de CNR qui avait exprimé le besoin d’alimenter des appareils du barrage de Génissiat sans avoir à tirer des lignes. Très vite HydroQuest présidé par Jean-François Simon, a mis deux techniciens sur le projet pour se joindre à la réflexion de CNR.

 

L ‘histoire de l’industrie hydrolienne fluviale va-t-elle naître sur le fleuve Rhône ?

19 12 017 basse def CMOIRENC 153510CNR est en charge du développement du projet HydroQuest River, de l’exploitation-maintenance et de l’ingénierie hydroélectrique de la ferme. La ferme pilote de 39 hydroliennes fluviales sur le Rhône est une première mondiale à cette échelle et avec des hydroliennes de cette puissance.

Le projet avait été retenu dans le cadre du programme "Démonstrateurs pour la transition écologique et énergétique" lancé par le PIA (Programme pour les Investissements d’Avenir) et l’Ademe en août 2015 (2) pour un budget global de €12 millions.

EDM - Quel est le prix d'achat d'électricité et allez-vous recevoir des subventions ?

BA - Le projet bénéficie d’une obligation d’achat obtenue l’année dernière en mai 2016 et des aides de l’Etat dans le cadre du PIA : avec 1/3 sous forme de subvention et 2/3 sous forme d’avance remboursable.

EDM - Quel est le débit en moyenne du Rhône ?

Installée à l’aval du barrage de Génissiat, près de la frontière suisse, la ferme de 39 hydroliennes fluviales HydroQuest River est d’une puissance installée totale de plus de 2MW. La production moyenne annuelle d’électricité sera de 6 700 MWh. CNR s’est appuyée sur l’expertise d’HydroQuest.  Des débits minimum ont été atteints durant tous le mois d’octobre, avec moins de 360 mètres cubes par seconde (m3/s), contre une médiane historique à 850 m3/s.

 

Béatrice Ailloud mentionne qu'effectivement " à l’aval de Génissiat, le débit moyen annuel est de 360 m3/s, mais il peut varier quotidiennement entre 20 M3/S et 700 m3/s. La vitesse a cet endroit le secteur varie selon les débits du Rhône entre 0.5 et 4 m/s. CNR dispose de mesure de débits sur plus de 80 ans. Les calculs de production à venir des hydroliennes prennent en compte l’ensemble de ces données statistiques sur ce secteur; les variations de ces derniers mois n’ont aucun impact sur les estimations de la  production prévisionnelle ". Le portail « eau France » permet de trouver pas mal de données http://hydro.eaufrance.fr/.

 

EDM - Qui assurera le raccordement et où ?

BA  - CNR assurera le raccordement sur le réseau public Enedis au niveau de la commune de Génissiat

 

 

Points de repère

19/12/2017 - Partie 1/2 :  

 

La CNR ( Compagnie Nationale du Rhône ) est le 1er producteur français d’électricité d’origine 100 % renouvelable et le concessionnaire à vocation multiple du Rhône de la frontière suisse à la mer Méditerranée : production d’hydroélectricité, déploiement de la navigation et de zones portuaires, irrigation et autres usages agricoles.

Elle produit plus de 14 TWh annuels issus de son mix hydraulique, éolien et photovoltaïque. Energéticien expert en optimisation des énergies intermittentes, CNR maitrise l’ensemble de la chaîne de valeur et joue un rôle majeur sur les marchés européens de l’électricité. En tant qu’entreprise laboratoire des énergies du futur, CNR innove pour favoriser un mix énergétique français plus diversifié et décentralisé. Au service de la transition énergétique, elle travaille sur l’intelligence des réseaux, le stockage de l’énergie et développe la mobilité électrique durable.

Le capital de CNR est majoritairement public : la Caisse des Dépôts ainsi que les collectivités locales détiennent plus de 50 % des actions ; ENGIE, actionnaire de référence, 49,97 %.

 

CNR et les éoliennes terrrestres

 

Le 14 décembre dernier, CNR a annoncé la signature d’un contrat avec son partenaire energieTEAM, 3 ème exploitant éolien français, pour l’achat du nouveau parc éolien de Domart-en-Ponthieu dans le département de la Somme les Hauts de France.  Ce 40ème parc, composé de 6 éoliennes Vestas de 2 MW chacune. La mise en service a été effectuée le 24 novembre 2017, ce qui permet à CNR d’atteindre les 500 MW de puissance installée en éolien en France*.

En effet, depuis 2006, la CNR s’est engagée dans une politique d’investissement et d’exploitation d’éolienne terrestre. Son premier parc éolien en 2006 à Fos-sur-Mer dans les Bouches du Rhône. CNR a créé CNAIR filiale à 100%.

 

CNR exportateur de son savoir faire pour la gestion des fleuves.

Le 27/11/2017 dernier la CNR a annoncé la signature d’un protocole d’étude pour permettre la navigation sur le fleuve Paraná. Le barrage et la centrale hydroélectrique d’Itaipu, construits à la frontière entre le Brésil et le Paraguay entre 1975 et 1982, constituent un obstacle sur la voie navigable du fleuve Parana (près de 4.000 km) et de ses affluents. Obstacle qui pourrait être levé au moyen d’un canal de navigation et d’écluses.


elisabeth ayrault pdg de la compagnie nationale du rhone photo richard mouillaud 1511545709

Elisabeth Ayrault et James Spalding, directeur général paraguayen de Itaipu Binacional (société gestionnaire du barrage contrôlée à parité par le Brésil et le Paraguay) ont signé un accord qui prévoit des actions en matière d’ingénierie et de renforcement de capacités sur un projet d’écluses et la prise en main future d’ouvrages de navigation – un canal – sur le fleuve Parana. CNR Ingénierie a notamment réalisé des études sur la conception des écluses de Panama ou l’aménagement durable du cours principal du Mékong (Laos, Cambodge, Vietnam, Thaïlande).

La société Itaipu Binacional est membre des Initiatives pour l’avenir des grands fleuves (IAGF). Source AFP. Photo Copyright Richard-Mouillaud.

 

Jean-François Simon présente le projet de ferme hydrolienne de Génissiat (vidéo enregistrée lors d'Euromaritime - Eurowaterways à l'occasion de Paris Energie Hydrolienne 2017 qui se tenait le 2 février 2017).

 

 

 

20/12/2017 - Sur France Culturece mercredi 20/12/2017 de 17h à 18h – L’usage du fleuve (3/4) Le fleuve se fâche. Documentaire de Perrine Kervran –  Le fleuve se fâche. Documentaire de Perrine Kervran – 

Crédits photographiques : C.Moirenc/phototèque CNR . HydroQuest : Hydrolienne fluviale à Oléans

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/