Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 

 

cooperation 384084 640

Normandie – France Jeudi 19/05/2016. Quotidienne energiesdelamer.eu

Parallèlement, au Conseil de l’administration de l’ONEM, la société publique Ouest Normandie Energies Marines organisait une journée de rencontre « Recherche sur les EMR, un enjeu international», une journée était organisée avec les industriels de l’hydrolien, les laboratoires de recherche normands et deux partenaires internationaux, venus spécialement du Chili et de Singapour.

Avec le lancement de l’appel d’offres hydrolien commercial en 2019 annoncé le 13 mai dernier à Brest par la Ministre Ségolène Royal, la Normandie joue la réduction des coûts véritable enjeu international

La journée consacrée à la Recherche organisée par le Comité Technique Recherche et Innovation, piloté par ONEM et la Direction de la Recherche de la Région Normandie, avait comme objectif d’étudier de nouvelle piste de développement.

 

« Au Chili comme en Asie du Sud-Est, les EMR constituent une piste de développement et une ressource majeure. En effet, le Chili, riche de ses 6 000 km de côte (650km en Normandie), compte s’appuyer sur le développement du houlomoteur, du photovoltaïque et de l’hydrolien pour pourvoir aux besoins énergétiques de ses habitants. Le Gouvernement chilien ne subventionne pas les énergies renouvelables contrairement à ce qui se pratique en Europe : ces technologies doivent donc être matures et compétitives dès leur arrivée sur le marché, et la R&D sur les énergies renouvelables est donc au cœur du développement d’un mix énergétique équilibré dans ce pays.

 

Deux invités :

Paul Griffiths, Président d’ADEMAR, Asociación de Energías del Mar, qui est l’association de promotion et de développement de la filière professionnelle au Chili. En Asie du Sud-Est, archipel constitué de milliers d’îles, les EMR sont une réponse évidente aux besoins en énergie, ainsi que le stockage de l’énergie, l’installation de réseaux électriques n’étant pas une solution technique privilégiée en Asie.

Ravindran Pallaniappan travaille au développement de la filière dans toute l’Asie du sud-est et en étant positionné à Singapour, où se concentrent les grands investisseurs mondiaux. Il travaille particulièrement à la création d’un site d’essais à la fois pour développer des technologies EMR et pour travailler sur le stockage de l’énergie.

Les deux projets de fermes pilotes dans le Raz Blanchard, Nepthyd et Normandie Hydro, ont également étaient présentés à cette occasion.

 

Benoît Arrivé Maire de Cherbourg en Cotentin, Hubert de Jean de la Batie, Vice-Président de la Région Normandie, et Philippe Bas, Président du Conseil Départemental de la Manche, ont ouvert cette journée :

« L’accélération du développement de la filière EMR passera avant tout par la compétitivité des EMR face aux autres énergies. La réduction des coûts est donc centrale et doit être analysée, travaillée collectivement au-delà de nos frontières. C’est pourquoi la Normandie étudie actuellement, avec la présence de 2 acteurs majeurs des EMR – l’Asie du Sud-Est et le Chili – des pistes de collaboration en matière de recherche, clé de voûte de la compétitivité des EMR face aux autres énergies.

La Normandie est à l’échelle internationale un acteur majeur de l’énergie, tant en terme de mix énergétique, que de potentiel, d’infrastructures et de création de marchés EMR (lancement des appels d’offres nationaux). Elle est donc, après la COP 21 et l’ère nouvelle qu’elle a lancée, un acteur majeur de la transition énergétique. Nous sommes heureux que Paul Griffiths et Ravindran Pallaniappan puissent être présents en Normandie pour étudier les pistes de coopération possibles. L’engagement collectif nous permettra de réussir ensemble un développement pérenne des EMR confirment les élus ».

 

Point de repère

Paul David Richard GRIFFITHS, BSc, MEng, DBA, ADipC, est engagé pour le développement durable : il est le directeur et l’ancien président de l’AEPA (www.aepa.cl), l’association professionnelle pour l’environnement au Chili, et le fondateur et président d’ADEMAR (www.ademar.cl), une association à but non-lucratif d’entreprises dont le but est de développer l’industrie de l’énergie marine qui collabore avec MERIC, centre de recherche chilien co-financé par DCNS, à l’essor de la filière EMR au Chili. Il participe aussi au conseil d’administration de l’ICOE, la Conférence internationale sur l’Energie marine 

 

Ravindran Pallaniappan, est directeur de programme et responsable de la diversification vers les EMR chez ClassNK, groupe japonais de certification de navires qui ambitionne de développer la certification des technologies EMR.

Gestionnaire de Programme au Centre Mondial de Recherche et d’Innovation de ClassNK, assurant la gestion de projets liés aux technologies maritimes et aux énergies renouvelables marines avec des partenaires de Singapour et du monde entier. Il est aussi chef de projet du Laboratoire Flottant de Marine Tropicale à Singapour,


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/