Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

otec mou with utm c dcns

Kuala Lumpur – Malaisie – Jeudi 21/04/2016 – Quotidienne www.energiesdelamer.eu

À l’occasion du salon de la Défense (DSA) à Kuala Lumpur, DCNS et le Centre d’énergie thermique des mers de l’Université de Technologie de Malaisie ont signé un accord pour mener ensemble une étude de pré-faisabilité avec l’objectif d’identifier les opportunités de développement pour une ferme pilote d’énergie thermique des mers (ETM) sur l’île malaisienne de Layang-Layang.

L'île de Layang-Layang, est située au large de Sabah dans le nord de la Malaisie, et bénéficie tout au long de l’année une différence de température supérieure à 20 degrés. Dans le cadre de cet accord, DCNS et l’Université technologique de Malaisie vont mettre en commun leurs expertises pour définir la faisabilité technique et commerciale d’un tel projet.

Sur l’ensemble de la bande intertropicale, plus de 50 pays allient à la fois un potentiel thermique nécessaire pour l’utilisation de cette technologie et pâtissent d’un coût de l’énergie important dû à leur éloignement et à des charges d’importation des énergies fossiles.

Points de repère

etmdessousLe projet MARLIN qui avait bénéficié de l’AMI lancé par l’Ademe en 2013 et qui en avait été l’un des lauréats en octobre 2014 constitue une étape essentielle en vue du développement d'une filière industrielle française qui permettra la fabrication en série de centrales d’une capacité installée de 25 à 30 MW. L’objectif était de développer, tester et valider en conditions réelles une solution de conduite d’eau profonde efficace (tuyau d’aspiration d’eau froide à 1km de profondeur) et améliorer les performances des échangeurs thermiques. Ces échangeurs sont indispensables au développement de centrales ETM car ils permettent de transférer la chaleur entre deux fluides à des températures différentes (eaux de surface et eaux en profondeur).

Le projet MARLIN est le fruit d'une collaboration entre différents partenaires français : DCNS, Ifremer, France Energies Marines, les régions de Pays de Loire, Réunion et Martinique, l'Université de la Réunion.

Akuo Energy estime que l’ETM est une technologie de rupture au développement maintenant très avancé. Différentes expériences, à terre et en mer, menées entre 2008 et 2013 par DCNS, partenaire industriel d’Akuo Energy sur ce projet, ont permis de lever les derniers verrous technologiques.

En juillet 2014, le projet NEMO, d’une capacité de 10,7MW basé en Martinique, développé conjointement par Akuo Energy et DCNS, a obtenu une subvention de 72 M€ dans le cadre du programme européen NER 300.

DCNS a pour objectif d’installer d'ici 2030 environ 25 centrales pour 10 zones prioritaires identifiées, soit une puissance comprise entre 450 et 650 MW.

Une centrale Energie Thermique des Mers de 10MW permet d'économiser en moyenne 1.97 Mt de CO2 sur sa durée de vie par rapport à une centrale thermique fonctionnant aux énergies fossiles (gaz, fuel, charbon).

Extrait du Communiqué publié par DCNS à Kuala Lumpur, 20 April 2016

At the occasion of DSA Exhibition in Kuala Lumpur, the two entities have signed a Memorandum of Agreement (MoA) to conduct together a pre-feasibility study aiming at identifying the potential opportunities of developing a pioneer OTEC plant on the Malaysian island of Layang-Layang. In the frame of this agreement, DCNS and UTM OTEC will put together their complementary expertise to define the technical and commercial feasibility of such a project.

Thanks to the today agreement, UTM OTEC and DCNS will bring their complementary expertise to conduct a pre-feasibility study that will help to determine and define the possibilities to develop a pioneer OTEC plant on the island. The development of this project could represent a gréât opportunity for Layang-Layang to reduce its dependency on coal-fired power plants.

Aware of the great potential of OTEC in Malaysia, UTM created in 2013 a research center UTM

OTEC dedicated to the development of this technology, supported by the Malaysian Ministry for

Energy.

The OTEC technology developed by DCNS, currently being improved in Reunion Island and later

installed in real conditions in Martinique, could represent an innovative solution for the development

of this new source of energy in Malaysia.

“The outcome of the study would allow Malaysia to scope the nature and extent of its pioneer OTEC

plant to generate electricity or to produce hydrogen fuel, and water” said Prof Dato’ Ir Dr A. Bakar

Jaafar. “A game changer!” he added.

Photo DCNS :

de gauche à droite : Laurent Albert (DCNS), Hervé Guillou (PDG de DCNS), Prof Dr Md Nor Musa (UTM) et Prof Dato’ Ir Dr A. Bakar Jaafar (UTM)

 

Commentaires   
+1 #1 Mallard 21-04-2016 11:48
Un long tube de 10 m de diamètre, 100 mm d'épaisseur, fabriqué sur place, 1000 tonnes, 100 mW. Sur une plateforme de 100 m de diamètre avec des éoliennes en complément. Est-ce une option pour ce genre de projet ?

Bonne réussite pour la DCNS pour ces beaux projets qui compléteraient bien les besoins en énergie.
Citer
Ajouter un Commentaire



 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/