Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Eolfi

France - Samedi 23/07/2016 - Flash de la Quotidienne du portail des Energies de la mer - 

Ségolène ROYAL a annoncé vendredi soir les deux premiers lauréats de l'appel d'offres pilote pour l'éolien flottant. Il s’agit de Quadran en Méditerranée et Eolfi en Bretagne (photo)

EolMed eolienneFlottante large. le Projet Quadran sur la zone de Gruissan en Méditerranée se compose de 4 éoliennes de 6,12 MW. Ce sont donc les éoliennes Senvion de 6,12 MW152 qui équiperont la Zone de Gruissan avec le flotteur Damping Pool© conçu par l’alliance d’Idéol et Bouygues. EolMed SAS et Quadran portent ce projet industriel axé sur le développement de l’infrastructure portuaire de Port-La-Nouvelle qui sera la base de construction des flotteurs et d’assemblage des éoliennes de la ferme pilote. L’article publié le 14/04/2016 avait annoncé que Quadran ferait appel en partie au financement participatif. D'ailleurs, le 28 juin 2016, la société Enerfip a reçu Quadran dans les locaux du Pôle REALIS, une pépinière dédiée aux entreprises de l’économie sociale et solidaire située à Montpellier, afin de lancer la campagne de financement participatif du projet EolMed - Quadran dans l’hypothèse où le groupe pouvait être lauréat de l’appel d’offre lancé par l’ADEME. Le Crédit Agricole, qui a créé en 2010 un pôle Energies Nouvelles ayant déjà financé 180 centrales de production d’ENR pour une puissance installée de 414 MW, était également présent afin de montrer son soutien au projet EolMed. La campagne de financement sera donc lancée à l’automne 2016. A ce stade, le projet EolMed sera aux premières heures de son développement, aussi, pour couvrir tous les risques que cela peut engendrer pour les citoyens (durée de développement plus longue...) Quadran se portera garant et s’engage à rembourser les citoyens investisseurs si le projet n’arrivait pas à aboutir.

Le taux d’intérêt sera défini après les résultats de l’appel à projet pour un lancement effectif à l’automne 2016.

. Le projet porté par Eolfi et le groupe chinois CGN* est sur la zone sud de l’île de Groix en Bretagne, qui se compose de 4 éoliennes de 6 MW Haliade 150 (General Electric, ex-Alstom et partenaire historique de DCNS) et un flotteur développé par DCNS, maître d’œuvre de la construction, de l’installation en mer et de la connexion du flotteur mixte acier-béton, avec, comme partenaire industriel, VINCI (pour la construction du flotteur) Les turbines et les flotteurs qui seront construites dans l’usine GE à Nantes-Saint-Nazaire. Véritable succès pour la Région Bretagne par l’intermédiaire de BDI qui souhaite s’emparer aussi de la filière des énergies éolienne flottante et avait soutenu fortement soutenu le projet.

Ségolène Royal, ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer a précisé que les autres lauréats de l'appel d'offre fermes éoliennes flottantes en mer lancé par l'ADEME seront connus début septembre 2016.

Points de repère

14/04/2016 – EolMed SAS et Quadran Zone de Gruissan Languedoc Roussillon - ICI

05 04 016 Photo Eolfi 206/04/2016 - Eolfi  Zone Ile de Groix en Bretagne ICI - photo de la conférence de presse tenue la veille de la publication de l'article.

*China General Nuclear Power Group (CGN) avait créé une filiale en France en août 2014, l’European Energy Company. Cette filiale commerciale traite pour l’Europe, tant les investissements, les fusions et les acquisitions, que l’exploitation, la maintenance ou la gestion d’actifs, pour des projets d’énergies renouvelables : éoliens offshore, éolien terrestre, et autres sources.

CGN avait déjà établi une filiale d’engineering à Paris en 2011, comme plateforme pour son développement en Europe ; la société a réalisé son premier projet (une centrale solaire sur toit de 2 MW) à Fignac, dans le sud-ouest de la France, aujourd’hui connecté au réseau ; en 2012, CGN avait réalisé en Australie son premier projet éolien à travers CGN Wind Energy ; en 2013, c’est à Singapour que CGN se lance dans un projet biomasse).

La China Guangdong Nuclear Power Corp, rebaptisée China General Nuclear Corp (CGN), exploite 11 réacteurs d’une capacité totale de 11 GW, coopéère avec Areva et EDF pour la construction de la centrale à Daya Bay, mais aussi pour les réacteurs EPR de Taishan, et pour le développement de nouveaux réacteurs et pour sa participation, aux côtés de EDF au projet britannique Hinkley Point C. CGN a 14 réacteurs en construction en Chine.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.
Newsletters

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/