Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google


France (U.E) 19/03/2015 - Energies de la mer - Il faut mieux le savoir... L'association Robin des Bois adresse une lettre ouverte au gouvernement.

Le 18 mars 2015
Monsieur le Premier Ministre,
Madame la Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie,
Monsieur le Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique,
Madame la Ministre de la Culture et de la Communication,
Monsieur le Secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche,
Monsieur le Secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, de la promotion du
tourisme et des Français de l’étranger,
Monsieur le Président du Sénat,
Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale.

Objet : Eolien offshore et Energie Marine Renouvelable en question

Mesdames, Messieurs,

La multiplication des projets d’usines éoliennes offshore au long du littoral de la mer du Nord à la Méditerranée inquiète à plusieurs titres les marins, les pêcheurs professionnels, les populations riveraines, les naturalistes.

Les fondements financiers et économiques de cette option énergétique sont douteux aux yeux de nombreux experts et d’une grande partie de l’opinion publique. L’offshore éolien tente de s’imposer avec les mêmes méthodes et la même absence de débat démocratique, technique et financier que le nucléaire dans les années 70-80 ou aujourd’hui l’éolien terrestre invasif. Une simple concertation régionale pour décider des endroits où des éoliennes seront implantées est totalement insuffisante. Il faut préalablement s’assurer que l’option éolienne offshore est globalement pertinente d’un point de vue environnemental, énergétique et financier. Il s’agit d’une orientation majeure engageant à long terme la France, les paysages, la biodiversité et le domaine maritime.

Les questions fondamentales qui n’ont pas de réponse et qui n’ont pas fait l’objet d’un débat collégial sont :
– La rentabilité énergétique, le coût de l’électricité et l’équilibre financier de la filière éolienne en mer sachant que plusieurs de ses promoteurs, à l’exemple d’Areva, ont à faire face à des situations financières critiques ou volatiles.
– La compatibilité des éoliennes offshore avec les activités de pêche professionnelle, la sécurité du transport maritime et la doctrine européenne de « lieu refuge ».
– Les impacts sur les paysages, le patrimoine historique et l’attraction touristique.
– L’effet cumulé et transfrontalier des emprises éoliennes et de leurs installations connexes sur les écosystèmes, les ressources halieutiques, les mammifères marins et les oiseaux pendant les périodes de construction, d’exploitation et de post-exploitation. Il est à cet égard redouté un effet barrière sur plusieurs milliers de km de linéaire côtier. Il convient de procéder à un examen complet des nuisances, pollutions et autres perturbations, et de compléter les connaissances auprès des autorités et compétences européennes.
– La fiabilité des éoliennes offshore et de chacun de leurs éléments aux conditions marines extrêmes.
– La durabilité et l’efficacité des filières éoliennes au regard d’autres technologies émergentes ou à l’étude.
– Les conditions de démantèlement de ces installations.

Aussi, les institutions, associations et collectifs signataires, vous prient instamment d’organiser sans attendre une Conférence avec toutes les parties prenantes, et d’installer dans l’attente de ses conclusions et de sa synthèse un gel des subventions et des procédures administratives sur les projets éoliens offshore et sur les autres Energies Marines Renouvelables.

En vous remerciant de votre attention et dans l’attente de vous lire, nous vous prions d’agréer l’expression de nos salutations distinguées.

Jacky Bonnemains, Robin des Bois, au nom des organisations suivantes :
Comité Régional des Pêches Maritimes et des Elevages Marins de Corse, Gérard Romiti –Association Contre Les Projets Eoliens En Mer (ACPEM), Bernard Cianferani — Collectif de Défense de la Mer, Alain Doré — Fédération Environnement Durable, Jean Louis Butré — Collectif Stopéoliennes80, Albert Camia — Association de Défense des pêcheurs à pied de la Côte d’Opale, Fabrice Gosselin — Fédération Régionale Basse Normandie Environnement, Hervé Texier — Association Gardez Les Caps, Rémi Loyer — Association Libre Horizon, Elsa Joly Malhomme — NATTERRA, Cyriaque Lethuillier — Association Non aux Eoliennes entre Noirmoutier et Yeu (NENY), Jean Pierre Huguet — Association Patrimoine et Environnement de Varengeville, Marie-Christine Guérard–Association de Protection du site des Petites Dalles, Jérôme Seyer – Collectif Pour Un Littoral Sans Eoliennes (PULSE), Bernard Schumpp et Catherine Boutin — Sauvegarde des Côtes d’Opale Picarde et d’Albâtre (SCOPA), Georges Clément – Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France, Délégation Vendée, Fabien Bouglé — Association SOS à l’Horizon, Gérard Bilon — Association Vent de Travers, Sabine Servan-Schreiber


Réponse à adresser chez Robin des Bois, coordinateur
14, rue de l’Atlas, 75019 Paris- contact@robindesbois.org

You have no rights to post comments


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/