Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Rapport WindEurope EDM30 11 017

 

 

Bruxelles – Jeudi 30/11/2017 – Spécial energiesdelamer.eu. D'ici à 2030, seulement 6% de la capacité éolienne de l'Europe ne sera pas exposée aux risques de marché grâce à des programmes de soutien, contre 75% aujourd'hui.

Cela signifie que la transition vers les ventes aux enchères allouant un soutien à l'énergie renouvelable s'accompagne d'une plus grande exposition au risque de prix. Une nouvelle façon de faire face à l'incertitude sur les revenus de projet est la couverture contre le risque de volume.

«The value of hedging», un nouveau rapport publié  par WindEurope et Swiss Re Corporate Solutions

 

 

WindEurope Rapport Swiss

 

 

La couverture est en train de devenir un instrument pour couvrir le risque lié aux ressources de la production éolienne variable, ou «risque de volume». Les enchères, les primes d'achat et les contrats d'achat d'électricité éliminent une partie du risque de prix. Mais ils laissent toujours les propriétaires d'actifs exposés à un certain degré de risque de volume en raison de l'incertitude sur le montant total et le moment de la production éolienne. S'il y a moins de vent au cours d'une année donnée, la couverture permettra de réduire la variabilité des rendements et d'améliorer la prévisibilité des flux de trésorerie pour les propriétaires d'actifs.

En raison de la saisonnalité du vent, les propriétaires de projets peuvent s'attendre à 30-45% plus de vent en hiver qu'en été. Un parc éolien moyen de 30 MW peut devoir couvrir des variations annuelles de +/- 10% de ses prévisions de production. En réduisant la variabilité des rendements, les flux de trésorerie se rapprochent du profil d'un investissement à revenu fixe, similaire à une obligation. La certitude accrue améliore la structure du capital des projets en réduisant leur coût du capital.

Les services de gestion des risques tels que la couverture pourraient générer une valeur de 2,5 milliards d'euros pour les nouveaux actifs éoliens installés entre 2017 et 2020, pouvant aller jusqu'à 7,6 milliards d'euros pour les nouvelles installations éoliennes entre 2017 et 2030.

 

Pierre Tardieu, Chief Policy Officer de WindEurope, a déclaré: «La capacité éolienne installée en Europe pourrait doubler pour atteindre 323 GW d'ici 2030. Avec la croissance du secteur de l'énergie éolienne et son exposition accrue au risque de prix et de volume, divers revenus seront nécessaires. mécanismes de stabilisation. Les instruments de couverture émergent comme une solution viable pour atténuer certains de ces risques. Ils transfèrent le risque de la variabilité de la production de la société de projet à une contrepartie prête à assumer ce risque. Ce qu'ils offrent aux propriétaires de parcs éoliens, c'est plus de certitude sur leur revenu. Et c'est ce qui peut réduire les coûts du capital d'un projet. C'est significatif maintenant que la dette représente respectivement 40% et 70% des besoins en capital pour les projets offshore et onshore. "

 

Stuart Brown, responsable européen des ventes de produits de protection contre les intempéries chez Swiss Re Corporate Solutions, a déclaré: «Les couvertures volumétriques pour le vent sont disponibles depuis plusieurs années, mais leur utilisation a été limitée car elles n'étaient pas nécessaires.

La valeur ajoutée par la production de couverture peut devenir un succès ou un échec pour les nouvelles installations, la restructuration et le développement éolien de PPA Nous sommes ravis de constater que des travaux sont en cours pour quantifier cette valeur ajoutée.

Sources : WindEurope et Swiss Re Corporate Solutions 

Ajouter un Commentaire



 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/