Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Hommage à Charlie Hebdo
8 janvier 2015 - Energies de la mer - Hommage à Charlie Hebdo

JK. Rowling


Allocution de François Hollande, Président de la République diffusée à 20h le 7 janvier.

"Aujourd’hui, la France a été attaquée en son cœur, à Paris, dans les locaux-mêmes d’un journal. Cette fusillade d’une violence extrême a tué douze personnes et en a blessé plusieurs. Des dessinateurs de grand talent, des chroniqueurs courageux sont morts. Ils avaient marqué par leur influence, par leur insolence, par leur indépendance des générations et des générations de Français. Je veux ici leur dire que ce message de la liberté, nous continuerons à le défendre en leur nom
Ce lâche attentat a également tué deux policiers, ceux-là mêmes qui étaient chargés de protéger CHARLIE HEBDO et la rédaction de ce journal, qui était menacée depuis des années par l’obscurantisme et qui défendait la liberté d’expression....
Ces hommes, cette femme, sont morts pour l’idée qu’ils se faisaient de la France, c'est-à-dire la liberté... (ICI)"

"Nos pensées et nos prières vont vers les victimes de cette attaque terroriste et vers le peuple français en ce moment difficile, a écrit le président américain dans un communiqué publié quelques heures après cet attentat, le plus meurtrier depuis au moins 40 ans en France.... 

John Kerry, le chef de la diplomatie américaine, dont une partie de la famille est française, s'est adressé directement aux Parisiens et à tous les Français pour leur dire que tous les Américains se tiennent à leurs côtés.
... La France, et la merveilleuse ville de Paris où cette attaque scandaleuse a eu lieu, sont pour le monde une référence intemporelle qui demeurera bien au-delà de la vision haineuse de ces tueurs.

La France est le plus vieil allié de l'Amérique et a été aux côtés des Etats-Unis dans la lutte contre les terroristes qui menacent notre sécurité commune et le monde"

Nous sommes également solidaires de votre engagement dans la bataille, la lutte, contre l'extrémisme et de votre détermination à protéger la valeur qui fait si peur aux extrémistes et qui a toujours uni nos deux pays: la liberté.

Aucun pays ne sait mieux que la France que la liberté a un prix parce que c'est en France que de nombreux idéaux démocratiques ont vu le jour, a encore lancé le ministre, rendant encore hommage aux libertés d'expression et de la presse.

A ce moment tragique, nous sommes tous Parisiens, nous sommes tous Francais, a-t-il dit.
Dépêche de l'AFP.

Sans oublier les centaines de journalistes, écrivains qui ont déjà été assassinés et les milliers citoyens pour la défense de la Liberté, l'Egalité et la Fraternité

Robert Badinter, ancien ministre de la Justice, a réagit dans Libération à l’attaque contre «Charlie Hebdo».

«Les terroristes nous tendent un piège politique»

«Devant un tel crime, préparé et exécuté de sang-froid, c’est d’abord aux victimes que pense chacun d’entre nous. Policiers assumant le risque quotidien auquel les expose leur devoir, journalistes réunis pour accomplir leur mission d’information, sans laquelle la démocratie serait étouffée. Ces journalistes-là sont morts pour nous, pour nos libertés qu’ils ont toujours défendues. Sachons nous en souvenir. L’émotion nous saisit aussi à la pensée de leurs familles, de leurs proches, que le crime frappe au cœur par ricochet et qui vivront désormais comme des invalides, amputés de l’être humain qui était une part d’eux-mêmes.
«Au-delà du chagrin et de la pitié s’inscrit le devoir de justice. Nous sommes assurés que les pouvoirs publics mettront tout en œuvre pour identifier et arrêter les auteurs de ces crimes. A la justice de décider de leur sort, en toute indépendance et dans le respect de l’Etat de Droit. Ce n’est pas par des lois et des juridictions d’exception qu’on défend la liberté contre ses ennemis. Ce serait là un piège que l’histoire a déjà tendu aux démocraties. Celles qui y ont cédé n’ont rien gagné en efficacité répressive, mais beaucoup perdu en termes de liberté et parfois d’honneur.
«Enfin, pensons aussi en cette heure d’épreuve au piège politique que nous tendent les terroristes. Ceux qui crient "allahou akbar" au moment de tuer d’autres hommes, ceux-là trahissent par fanatisme l’idéal religieux dont ils se réclament. Ils espèrent aussi que la colère et l’indignation qui emportent la nation trouvera chez certains son expression dans un rejet et une hostilité à l’égard de tous les musulmans de France. Ainsi se creuserait le fossé qu’ils rêvent d’ouvrir entre les musulmans et les autres citoyens. Allumer la haine entre les Français, susciter par le crime la violence intercommunautaire, voilà leur dessein, au-delà de la pulsion de mort qui entraîne ces fanatiques qui tuent en invoquant Dieu. Refusons ce qui serait leur victoire. Et gardons-nous des amalgames injustes et des passions fratricides.» http://www.liberation.fr/societe/2015/01/07/robert-badinter-les-terroristes-nous-tendent-un-piege-politique_1175717



Dernier dessin d'Honoré adressé par tweet avant de mourir aux côtés de Charb, Cabu (Jean Cabut), Wolinski et Tignous  (Bernard Verlhac), l'économiste Bernard Maris (dit Oncle Bernard), le correcteur Mustapha Ourrad (qui venait d’obtenir la nationalité française), Elsa Cayat et Frédéric Boisseau, Michel Renaud ( fondateur d’un festival du carnet de voyage à Clermont-Ferrand). Les deux policiers, dont l’un était affecté à la protection de Charb s’appelaient Franck Brinsolaro et Ahmed Merabet.




Les internautes et la presse du monde entier ont manifesté leur émotion et leur solidarité sur Twitter 
à la rédaction de Charlie Hebdo

"Une" des médias dans le Monde

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/