Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Boston 2903019 EDM IUML 

 

France – Etats-Unis – Vendredi 29/03/2019 – energiesdelamer.eu. L'éolien flottant, du développement de la technologie et de son acceptabilité, et préparer l’avenir pour faire émerger à court terme des collaborations entre les Etats-Unis et la France, étaient les sujets des "French American Innovation Day" de Boston sur le thème "Floating Offshore Wind Energy Technology".

 

 

L'Institut Universitaire Mer Littoral FR CNRS 3473 – IUML dont les tutelles sont l’Université de Nantes CNRS, Ifremer, Centrale Nantes Université du Mans, ENSM, ENSAM, UB, à l’initiative de son directeur Franck Schoefs et du Service pour la Science et la Technologie (SST) de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, a co-organisé avec la Northeastern University, l'édition 2019. Plus de cent participants, chercheurs et industriels des deux pays ont élaboré une dizaine de projets d’amorçage dont les discussions devraient se poursuivre dans les 2 mois !

 

Des experts français et américains, chercheurs et responsables R&D d'entreprises de haut niveau

Organisé depuis 2001 par le Service pour la Science et la Technologie (SST) de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, le French-American Innovation Day (FAID) rassemble des experts français et américains de haut niveau sur une thématique porteuse d’innovation.

 

Cet évènement vise à stimuler l'innovation dans des secteurs économiques et de recherche, dans lesquels les deux pays ont des compétences industrielles et académiques complémentaires et une volonté de coopérer.

Chaque année, les thématiques changent. Les précédentes éditions du FAID ont porté sur des sujets tels que le stockage de l’énergie, la gestion de l’eau...  C’est dans ce cadre et celui du programme « Make Our Planet Great Again », que l'Institut Universitaire Mer et Littoral avec la Northeastern University a co-organisé l'édition de Boston 2019, les 18 et 19 mars derniers, sur le thème "Floating Offshore Wind Energy Technology" :  « de la conception et de l'installation de parcs d'éoliennes flottantes depuis la R&D, en passant par l’acceptabilité sociétale, jusqu’à la mise sur le marché ».

La France entend bien entrer dans la compétition mondiale pour capter l’énergie du vent en mer, sur des éoliennes flottantes, tirant partie de son formidable potentiel industriel. Une ambition partagée par tous les acteurs du grand Ouest de la filière EMR mobilisés autour de cet objectif stratégique commun.

L’objectif était d’emmener une délégation de chercheurs et responsables R&D d'entreprises afin de favoriser les collaborations entre des acteurs des deux pays.

 

La finalité ? Qu’à l'issue de l'évènement soit identifié une liste d'idées de projets de coopération et, qu'à court terme, au moins 2 à 3 projets de coopération émergent.  Le bilan est positif. La délégation française de plus de 40 chercheurs et entrepreneurs, pour majorité issus des Pays de la Loire, et des industriels et académiques américains. Fortement soutenue en France par la Région Pays de Loire, la West Atlantic Marine Energy Community et le Pôle Mer Bretagne Atlantique, Cette action répond à la volonté de favoriser l'internationalisation et l'innovation des entreprises de la filière EMR. Elle participe de la notoriété du territoire régional et de la coopération entre académiques et entreprises.




Un format inédit, 10 amorçages de projets identifiés

 

Les groupes de travail se sont concentrés sur des thématiques :

. comment accélérer l'innovation aux niveaux des éoliennes flottantes ?

. l'amélioration et la fiabilité des systèmes d'ancrage

. l’analyse des risques à savoir quels modèles économiques et organisation de la gouvernance envisager pour une meilleure acceptabilité.

 

Ces trois grands piliers ont permis de faire apparaitre une dizaine d'amorçage de projets qui vont être élaborés et retravaillés dans les 2 mois. Le principe des projets est d’impliquer à minima un partenaire français et un américain.

 

Il a bien été souligné que contrairement à la technologie des éoliennes posées où la France accuse un retard en la matière, les éoliennes flottantes sont un de ses atouts majeurs tant industriel (avec des entreprises comme Naval Energies et les Chantiers de l’Atlantique, mais aussi un réseau de PME fédéré dans Neopolia) qu’académiques.

 

Les acteurs de la filière des énergies marines renouvelables savent que des milliers d'emplois en conception, construction et maintenance sont à la clé et que la France peut développer une nouvelle filière industrielle tout en oeuvrant concrètement contre le réchauffement climatique. Il est temps d’agir et être volontaristes pour être dans la compétition. 

 

 

Points de repère

 

 

Ne pas oublier que la session de la manifesation WindEurope à Bilbao qui attend environ 8000 participants traitera de l'éolien flottant dans la session du mardi 2 avril avec FEE, Ideol, Nautilus, Equinor ... que la manifestation FOWT 2019 qui se déroule tous les ans en France se tiendra cette année à Montpellier du 24 au 26/04/2019 et que Seanergy 2019 proposera un focus sur l'éolien flottant lors de l'édition de Dunkerque qui se tient du 5 au 7 juin 2018

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/